samedi 15 décembre 2018

Dessous chics pour soirées de fêtes ou idées cadeaux «sexy» pour elle comme pour lui… découvrez de quoi lui faire plaisir en ces veilles de Noël

Ouvertures exceptionnelles

Dimanche 16, Lundi 17 et Dimanche 23 Décembre de 14h30 à 18h30

Lundi 24 Décembre de 9h30 à 18h Non Stop

Édito
Le Président de la République ne peut pas se permettre un quatrième samedi aussi catastrophique pour l’image de la France. Il doit prendre les bonnes décisions et envoyer des signes aux Gilets Jaunes. Il n’a pas d’autre choix.
Questions à...

Exclusif

C’est un visiteur de marque qui, dimanche après-midi, a découvert l’exposition «Pierre Soulages, Le Creusot» à L’arc.
Président de l’institut national de la recherche agronomique, Philippe Mauguin s’est confié à «creusot-infos».
Le champion Alain Bernard s'est confié dans une interview à creusot-infos. Pour parler du complexe aquatique du Creusot, mais pas seulement.
«Pour moi c'est important d'aller au contact des jeunes».
«Pour PARIS 2024 je n'ai pas peur, mais je suis inquiet».
«Je vais échanger avec la Ministre pour parler des projets».
C’est officiel, le conseiller régional de Bourgogne - Franche-Comté et Président des Amis de la Rose à Frangy, quitte lui aussi le Parti Socialiste pour créer un autre parti avec Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann, qu’il accueillera en Saône-et-Loire en novembre.
Denis Lamard s’explique dans une interview à creusot-infos.
Écouter, lire, voir
> Opinion > De gauche

OPINION : Pour la RCEA, Evelyne Couillerot estime que «L'Etat doit prendre ses responsabilités»

06/06/2018 17:53Lu 783 foisImprimer l’article
Communiqué :
RCEA : L’Etat doit prendre ses responsabilités
Le Président du Département vient d’annoncer que la collectivité abondera de 10 millions supplémentaires sa participation au programme de mise à 2 x 2 voies de la RCEA qui traverse la Saône et Loire à condition que l’Etat s’engage à accélérer son propre investissement pour que les travaux de sécurisation de cette route soient terminés à l’horizon 2022. Nous aurons l’occasion de nous exprimer à ce sujet lors de la prochaine assemblée départementale.
Mais d’ores et déjà, nous pouvons dire que nous souscrivons à cette démarche. Nous nous sommes toujours battus en faveur d’une voie qui respecte le principe de gratuité, conserve son caractère national et assure la sécurité de nos concitoyens qui empruntent cet axe dangereux. Trop de vies ont déjà été perdues.
Dès 2013 nous avons obtenu de haute lutte un plan de relance auprès de l’Etat avec 177 millions de crédits. Et ce, après des années d’atermoiements - sans travaux - pendant lesquelles la solution de la concession autoroutière était envisagée, soutenue par André Accary et l'opposition de l'époque. Dans l’Allier où les élus ont fait ce choix, les travaux n’ont toujours pas commencé.
Aujourd’hui il faut aller plus loin et exiger du gouvernement qu’il prenne toutes ses responsabilités avec un achèvement entier de cette route dans des délais raisonnables.
Au moment où le gouvernement envisage même de priver les départements de leur dernier levier de fiscalité, à savoir la taxe sur le foncier bâti, jusqu’où les collectivités, comme la Saône et Loire, devront-elles s’engager en dehors de leurs compétences pour répondre aux attentes de leurs habitants et pallier au manque d’engagement de l’Etat dans des domaines comme celui des routes nationales (RCEA) ou de la santé ?
Pour les 26 élu(e)s du Groupe gauche 71,
Evelyne Couillerot, Présidente.