samedi 19 janvier 2019

Jusqu’au 26 Janvier 2019

Jusqu’à -50% sur une sélection de produits (en bricochèques crédités sur votre carte sourire)

Bénéficiez de 15€

sur les revêtements de sol stratifiés (en bricochèques crédités sur votre carte sourire)

Retrouvez également de nombreuses offres en cours

Sans oublier votre Dépôt Vente Brictroc

Édito
La Présidente a choisi le réseau social, dénoncé pourtant pour la violence de ses commentaires, pour présenter ses vœux. C’est bien plus que paradoxal.
Questions à...
Le Député de Saône-et-Loire au cours d’une conférence de presse a parlé «gilets jaunes» mais aussi fait le point sur les engagements tenus du Gouvernement. ACTUALISE
Le vice-président du Conseil Régional se confie sur le budget économie de la Bourgogne-Franche-Comté, «au service de toutes les entreprises».
A l'occasion de la session plénière du Conseil Régional consacrée au vote du budget, la question des transports, le premier budget de la Région, a constitué une grande par des discussions. Et l'imbroglio autour de la hausse des tarifs des abonnements TER a masqué d'autres aspect de cette compétence. Le premier vice-président revient pour Infos-Dijon sur les grandes lignes du budget transports 2019 de la Bourgogne-Franche-Comté.
Écouter, lire, voir
> Opinion > De gauche

OPINION : Les voeux du PCF du bassin creusotin

14/01/2019 13:39Lu 303 foisImprimer l’article
Communiqué :
Nous voulons, avant tout, vous adresser tous nos vœux de santé, de joie, de petits et de grands bonheurs.
Si l’année 2018 a été celle de la colère, faisons en sorte que l’année 2019 soit celle de l’espoir !
Qu’elle s’exprime en gilets jaunes, en robes noires, en blouses blanches, dans les entreprises ou sur les ronds-points, la colère qui s’exprime est aussi la nôtre et nous avons été, tout au long de l’année 2018, aux côtés des retraités, des blouses blanches de la santé, des cheminots, des lycéens, des agriculteurs, des robes noires de la justice, des salariés qui défendent leur emploi, de ceux et celles qui se battent pour le service public de l’énergie, des transports, de la santé...
Nous voulons gagner la bataille du pouvoir d’achat, la hausse des salaires et des pensions, le retour de l’impôt sur la fortune, la mise en place de l’impôt à la source pour les multinationales… En un mot, nous voulons gagner la bataille de la justice fiscale et sociale ! 
Notre rôle, notre utilité est de faire gagner ces idées, ces revendications, sans accepter la violence qui gagne du terrain, sans être détournés de nos objectifs. Trouvons les formes, les lieux, les moyens pour faire grandir nos exigences, pour être avec et aux côtés de ceux qui luttent.
La période que nous vivons est historique, intense, pleine de contradictions. Contribuons à ce grand débat national pour qu’il ne devienne pas l’échappatoire dont rêve le gouvernement pour étouffer les justes revendications de nos concitoyens.
Abordons sans tabou la question de la démocratie, du rôle des élus et de l’usage du référendum. Le PCF a d’ailleurs été à l’origine du principe de référendum d’initiative populaire. Et s’il était besoin de le préciser, il doit être utilisé pour gagner des droits nouveaux, pas pour remettre en cause des droits et des acquis.
Permettre à notre peuple de retrouver confiance et espoir, voilà la seule manière de sortir de la crise politique que le pays traverse.
D’autant que cette année sera aussi celle des élections européennes.
Ian Brossat, notre tête de liste, portera notre projet pour une Europe respectueuse des peuples et des nations, favorisant la coopération plutôt que la concurrence libre et non faussée, mettant l’être humain et la planète au cœur de tous ses choix.
De grand défis sont devant nous, ils concernent l’humanité toute entière : la justice sociale, la paix, l’écologie.
D’immenses défis auxquels nous nous attaquerons ensemble, cette année encore.
Alors, nous vous souhaitons à tous et à toutes, une belle année 2019 !
Vous pouvez compter sur nous,
Nous comptons sur vous.
Au plaisir de vous retrouver pour nos combats communs.
PCF Creusotin
"Bientôt l'humanité manifesta des forces d'une ampleur dont elle avait auparavant à peine osé rêver."
Bertold Brecht