samedi 26 mai 2018

Du 24 au 26 Mai

Retrouvez toutes les Offres en cours sur le rayon sous-vêtements

 (-30% en bons d’achat samedi 26 mai),

les pommes choupette, les pommes de terre à chair ferme, les moules de filières, les quiches saumon fondue de poireaux, le filet de bœuf, le rumsteak, faux filet, le cœur Breton fraise, le cœur croustillant, cœur framboise

Édito
Le devoir de mémoire ne doit pas être une option. C’est une obligation et en ce sens, il est particulièrement regrettable que les enfants des écoles du Creusot ne soient pas plus impliqués dans les commémorations. Que ce soit le 11 novembre ou le 8 mai.
Questions à...
Alors que le championnat se termine, Dominique Juillot se livre dans une interview vérité. Il se projette dans l’avenir et dessine ce que devra être l’Elan Chalon 2018/2019. Avec des jeunes. Avec, pourquoi pas, un retour de John Roberson…
Le tourisme en Saône-et-Loire est sur un vent porteur. 2018 sera d’abord l’année du vélo et 2019 sera l’année de l’œnotourisme annonce Elisabeth Roblot, dans une interview à creusot-infos.
L’ancien Ministre sera ce mercredi à Mâcon pour une visite d’expertise. Il se confie dans une interview à creusot-infos :
«André Accary a eu raison de lancer le recrutement de médecins»
«RCEA : On a perdu de belles années»
«Je soutiens la réforme de la SNCF. L’ouverture des lignes à la concurrence est une bonne chose»
Écouter, lire, voir
> Opinion > De gauche

OPINION : Les facteurs de SUD 71 grognent pour la distribution des plis électoraux

20/04/2017 12:54Lu 1562 foisImprimer l’article
Communiqué :
Depuis plusieurs années, la distribution des plis électoraux n’est plus automatiquement payée.

Traditionnellement les postiers-ères étaient compensé(e)s en fonction du nombre et du poids des plis à distribuer.
A ce jour, les dirigeants de La Poste s’apprêtent à ne rien donner aux agents alors qu’il s’agit évidemment de travaux supplémentaires.
   
60 millions pour les dirigeants de La Poste,
Rien pour ceux qui font le travail !

La distribution des plis électoraux résulte d’une offre de marché remportée par La Poste. Celle-ci touche plus de 60 millions d’euros pour effectuer ce travail supplémentaire.
Mais les postiers qui les transportent, les trient et les distribuent n’en voient pas la couleur !!
Alors que lors des élections présidentielles de 2007 et de 2012, ce travail supplémentaire avait été rémunéré aux facteurs qui distribuaient ces plis, de manière soit forfaitaire soit en fonction du nombre de plis distribués (0,26 centimes par plis pour tous les facteurs et des heures de compensation pour ceux qui assuraient la manutention), les patrons de La Poste ont décidé de ne pas rémunérer ce travail supplémentaire en 2017 !!
Laissant supposer que le facteur n’a rien à faire en règle générale à cause d’une soi-disant baisse du trafic (ce qui est largement compensé par la suppression continue de tournées), les patrons de La Poste considèrent aujourd’hui que la distribution des plis électoraux fait partie de la « charge normale de travail ».
Or la propagande de 11 candidats aux présidentielles dans des enveloppes pour chaque électeur nécessite des distributions en plusieurs fois en dehors de la tournée normale du facteur.
Les 60 millions touchés par les dirigeants de La Poste représentent 750 euros environ par facteurs… Et SUD exige que ces sommes soient versées aux facteurs !
A quoi sont-utilisés ces 60 millions ?  Nous rappelons que cette somme vient des impôts des contribuables et qu’elle est allouée pour effectuer un service public. Faire des profits sur des opérations électorales et sur le dos des facteurs n’est guère civique !
C’est même de la corruption !
Les patrons de La Poste touchent déjà plus de 330 millions d’euros au titre du CICE (c’est-à-dire au titre des impôts du contribuable) alors qu’ils suppriment 7500 emplois par an.
SUD 71