mardi 16 janvier 2018
Sondage
Approuvez-vous la limitation de la vitesse à 80 km/heure sur les routes départementales et nationales ?
Questions à...
L’ancien secrétaire d’Etat à l’industrie de François Hollande répond à creusot-infos sur Framatome et sur l’avenir du nucléaire. Un dossier sur lequel il a été très impliqué quand il était à Bercy.
«Oui, je le dis clairement, en France il faut remplacer les anciennes centrales nucléaires par de nouvelles centrales EPR»
L’élue du Creusot est à la tête d’un budget important au Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté. Dans une interview elle trace les perspectives 2018. Avec un appel à projets pour l’ensemble des clubs.
Le vice-président du Conseil Régional Bourgogne - Franche-Comté en charge de l’économie a répondu à nos questions.
> Opinion > De gauche

OPINION : Les facteurs de SUD 71 grognent pour la distribution des plis électoraux

20/04/2017 12:54Lu 1507 foisImprimer l’article
Communiqué :
Depuis plusieurs années, la distribution des plis électoraux n’est plus automatiquement payée.

Traditionnellement les postiers-ères étaient compensé(e)s en fonction du nombre et du poids des plis à distribuer.
A ce jour, les dirigeants de La Poste s’apprêtent à ne rien donner aux agents alors qu’il s’agit évidemment de travaux supplémentaires.
   
60 millions pour les dirigeants de La Poste,
Rien pour ceux qui font le travail !

La distribution des plis électoraux résulte d’une offre de marché remportée par La Poste. Celle-ci touche plus de 60 millions d’euros pour effectuer ce travail supplémentaire.
Mais les postiers qui les transportent, les trient et les distribuent n’en voient pas la couleur !!
Alors que lors des élections présidentielles de 2007 et de 2012, ce travail supplémentaire avait été rémunéré aux facteurs qui distribuaient ces plis, de manière soit forfaitaire soit en fonction du nombre de plis distribués (0,26 centimes par plis pour tous les facteurs et des heures de compensation pour ceux qui assuraient la manutention), les patrons de La Poste ont décidé de ne pas rémunérer ce travail supplémentaire en 2017 !!
Laissant supposer que le facteur n’a rien à faire en règle générale à cause d’une soi-disant baisse du trafic (ce qui est largement compensé par la suppression continue de tournées), les patrons de La Poste considèrent aujourd’hui que la distribution des plis électoraux fait partie de la « charge normale de travail ».
Or la propagande de 11 candidats aux présidentielles dans des enveloppes pour chaque électeur nécessite des distributions en plusieurs fois en dehors de la tournée normale du facteur.
Les 60 millions touchés par les dirigeants de La Poste représentent 750 euros environ par facteurs… Et SUD exige que ces sommes soient versées aux facteurs !
A quoi sont-utilisés ces 60 millions ?  Nous rappelons que cette somme vient des impôts des contribuables et qu’elle est allouée pour effectuer un service public. Faire des profits sur des opérations électorales et sur le dos des facteurs n’est guère civique !
C’est même de la corruption !
Les patrons de La Poste touchent déjà plus de 330 millions d’euros au titre du CICE (c’est-à-dire au titre des impôts du contribuable) alors qu’ils suppriment 7500 emplois par an.
SUD 71