dimanche 08 décembre 2019

Du Jeudi 5 au Samedi 21 Décembre

Grand Jeu de Noël avec de nombreux lots à gagner* (rosette, jambon cru, terrines maison, pâté en croûte)

Pensez à réserver dès maintenant vos repas de fin d’année

Pour Noël avant le 14 décembre et pour la Saint Sylvestre avant le 21 décembre

Édito
Les cheminots qui, vendredi, ont décidé de ne pas travailler ont délibérément pris en otage les usagers. Les conséquences de ce mouvement n’étaient pas acceptables.
Questions à...
Responsable de «Services Dispen», Saïd Haddoudi répond aux questions de creusot-infos sur une activité maintenance en plein développement. Il annonce 12 embauches en 2020.
Budget, emploi, chômage, pouvoir d’achat, réforme des retraites, grève à la SNCF… Rémy Rebeyrotte s’est prononcé sur une multitudes de sujets au cours d’un point presse.
Né au Creusot, Gilles Lagarde dont les parents sont à Saint-Jean de Trézy, occupe la fonction prestigieuse de Directeur de Cabinet du Président du Sénat, le 2ème personnage de l’Etat.
Gilles Lagarde a accordé une longue interview à creusot-infos. Il parle de sa fonction, du Président Larcher et du Sénat, mais aussi de la Saône-et-Loire et du Creusot.
Écouter, lire, voir
> Opinion > De gauche

OPINION : Jérôme Durain presse François de Rugy à sortir de l’inaction pour sauver le bois d’Uchon

21/06/2019 23:25Lu 512 foisImprimer l’article
Communiqué :
Voilà plusieurs semaines maintenant que j’ai interpellé le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, concernant l’avenir du bois de La Ravière à Uchon situé dans le périmètre du parc naturel du Morvan. Les arbres de cette forêt sont effectivement menacés d’être coupés à blanc et d’être remplacés par des résineux si le projet de vente venait à aboutir.
Si, l’inquiétude est semble-t-il partagée par l’ensemble des élus de Saône-et-Loire puisque les conseillers départementaux ont décidé d’accorder au bois d’Uchon le label « Espace Naturel Sensible », elle l’est beaucoup moins par le Gouvernement qui n’a à ce jour pas réagi. Ce silence est incompréhensible et révoltant.
Alors que « la perle du Morvan » abrite une faune et une flore d’une exceptionnelle richesse, l’inaction du ministre risque de défigurer gravement les paysages et de détruire les écosystèmes. L’intérêt écologique du bois de La Ravière est évident, son atout pour la valorisation de la région Bourgogne – Franche-Comté l’est tout autant.
François de Rugy se plaît à répéter que le Gouvernement agit « concrètement » pour la préservation de l’environnement, je réitère donc ma demande auprès du ministère d’inscrire le bois de La Ravière comme site naturel classé afin d'empêcher la destruction de ce qui constitue un patrimoine naturel inestimable.   


Monsieur Jérôme DURAIN
Sénateur de Saône-et-Loire
Conseiller régional de Bourgogne Franche Comté