lundi 23 septembre 2019
Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Dans une longue interview, le Président de la Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire parle sans langue de bois. Il dresse des constats, accuse, parle de l’avenir et de la question de l’eau.
Il dénonce la main des Etats-Unis derrière des associations agissantes.
«On a des agriculteurs sur les rotules et petit à petit ils se désespèrent»
«Désolé, mais un steak végétal, ce n’est pas une entrecôte»
«On met de l’eau potable dans les toilettes et on n’est pas capable de répondre à l’abreuvement de nos animaux»
Le lundi 9 septembre 2019 restera dans l’histoire pour l’Hôtel-Dieu du Creusot, avec la première intervention chirurgicale réalisée avec le robot chirurgical, le 1er de Saône-et-Loire.
Le Docteur Jean-Philibert Combier a réagi dans une interview exclusive à creusot-infos.
«Le robot ne remplace pas le chirurgien. Il exécute ses gestes. C’est un progrès considérable»
«C’est capital pour recruter de jeunes médecins»
«Le Maire du Creusot a eu une vision d’avenir et de progrès sur ce dossier stratégique»
Vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées et de l’apprentissage, Stéphane Guiguet détaille l’implication de la Région en matière d’investissements, mais aussi pour «le pouvoir d’achat des lycéens et de leurs familles».
Écouter, lire, voir
> Opinion > De gauche

OPINION : Jean-François Frizot répond à Frédéric Marascia au sujet du «Marais des Morands»

08/08/2019 23:10Lu 1533 foisImprimer l’article
Communiqué :
M.Marascia, président de Montchanin Alternative et candidat déclaré pour les prochaines élections municipales de Montchanin, a cru bon d’adresser récemment à tous les médias locaux un communiqué attirant l’attention sur le manque d’entretien du marais des Morands. C’est son droit, même si bien évidemment les arrière-pensées électorales n’étaient pas absentes de cette initiative.
J’observe simplement que M.Marascia aurait pu s’adresser directement au syndicat mixte, propriétaire des lieux, c’est-à-dire à moi-même ou bien au responsable du syndicat qu’il pouvait saisir directement par l’intermédiaire de notre site internet « Bourbince.fr ». C’est avec plaisir que nous lui aurions donné toutes les explications nécessaires.
Ce marais acheté en 2012 et mis en valeur en 2014-2015, notamment avec l’aide d’écoliers de Montchanin et St Eusèbe, est régulièrement emprunté par de nombreux promeneurs. Depuis sa création et jusqu’à la fin juin 2019, il a toujours été très bien entretenu ... sans d’ailleurs que M.Marascia ne rédige un communiqué à la presse pour nous féliciter de cette belle initiative. Ce marais a même été choisi par France 3 pour son journal télévisé régional en direct du 15 février 2019, à l’occasion de la journée mondiale des zones humides. Là non plus, pas de communiqué de M.Mararascia pour saluer cet événement exceptionnel, dommage !
Alors que s’est-il passé de particulier pour en arriver à la situation -effectivement critique- que nous avons connue en juillet ? Tout d’abord, et c’est bien triste, pour la 1ère fois, le marais a été vandalisé. Nous pensions que les panneaux pédagogiques réalisés par des enfants seraient mieux respectés, il n’en a malheureusement rien été. Ils ont été arrachés, tout comme les rambardes des ponts, rendant le sentier potentiellement dangereux. J’ai bien sûr déposé plainte et une enquête de gendarmerie est en cours, les dégâts étant estimés à 3500 euros environ.
Un choix financier évident a alors été fait, priorité a été donnée en urgence à la sécurité au détriment de l’entretien normal du marais. Par contre, effectivement, les panneaux pédagogiques ne sont pas remplacés à ce jour pour des raisons de délai de fabrication et l’entretien du marais a été exceptionnellement décalé de quelques semaines. De plus, les conditions météorologiques exceptionnelles de cette année n’ont pas été favorables ... sauf pour les orties et les ronces. Nous en sommes sincèrement désolés mais que vos lecteurs se rassurent, ils pourront bientôt de nouveau arpenter le marais des Morands, de préférence depuis le parking le long du canal (voir photos ci-jointes).
En ces temps toujours délicats de campagne électorale municipale, plus que de communiqués critiques envoyés à la presse, ce sont des projets que les habitants de nos communes attendent des élus que nous sommes ... et que M.Marascia aspire à être. « La critique est plus facile que la pratique » disait George Sand.
Jean-Marc Frizot ,
président du Syndicat Mixte du Bassin versant de la Bourbince