jeudi 23 mai 2019
Édito
Les faits très graves qui se sont produits lundi matin, ont révélé autant le manque de respect et de politesse, que cette violence qui n’en finit plus de s’incruster dans les têtes, dans les esprits et donc bien malheureusement dans les actes.
Questions à...
Nicolas Pommerel est le nouvel entraîneur du Creusot, avec Eric Catinot pour les arrières et Vuli pour les avants.
Avant la reprise de juin, Nicolas Pommerel se confie dans une interview à creusot-infos.
Le vice-président de la Région Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées est catégorique : «On sait s’adapter, on sait être réactif et on peut voter un financement exceptionnel»
Elu lundi après-midi nouveau Président de la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire, Bernard Lacour entend mener une présidence de combat. Pour défendre l’agriculture «contre les attaques menées par des minorités». C'est ce qu'il affirme dans une longue interview qu'il a accordée à creusot-infos.
«88% de la société française apprécie notre agriculture et ses agriculteurs et on entend que les minorités»
«L’agriculture française c’est la qualité et la traçabilité»
«L'engagement du conseil départemental a été vital»
«Dans la Communauté Le Creusot - Montceau, on va franchir un cap dans la gestion de l’eau».
Écouter, lire, voir
> Opinion > De gauche

OPINION : Cécile Untermaier ne veut pas faire de procès d'intention à François de Rugy

05/09/2018 10:55Lu 485 foisImprimer l’article
Communiqué :
La démission de Nicolas Hulot est une grande déception et les causes profondes de son départ nous rappellent l’urgence d’un big bang en matière de transition écologique et de préservation de la biodiversité. Mais je ne veux pas faire de procès d’intention suite à ce remaniement. François de Rugy n’a certes pas l’aura de Nicolas Hulot, mais son engagement de longue date en faveur de l'écologie comme le contexte politique nouveau lui permettront, je l'espère, de contraindre enfin le Premier ministre à des arbitrages favorables à l'environnement. Nous jugerons sur des  actes concrets comme par exemple la fin des dérogations pour l’utilisation des néonicotinoïdes, une véritable politique, déterminée et cohérente, en faveur de la biodiversité et la protection de ces biens communs que sont l'eau, l'air, les paysages et la nature.
Roxana Maracineanu possède quant à elle le même profil d’ancienne championne que Laura Flessel, avec une aisance plus grande dans le monde politique. Son ouverture d’esprit, sa ténacité seront très utiles pour que le gouvernement revienne sur la baisse des crédits alloués au sport, très mal ressentie sur le terrain. Je pense qu’elle a bien conscience qu’il ne faut pas laisser les clubs amateurs sur le bord du chemin et qu'apprendre à nager à tous les enfants doit s'inscrire dans la politique éducative.
Cécile Untermaier
Députée de Saône-et-Loire