jeudi 22 février 2018
Édito
Personne n’a oublié que l’avocat de Nordahl Lelandais a défendu avec de la violence verbale son client en accusant les gendarmes et la justice dans l’affaire Maëlys.
Sondage
Approuvez-vous le principe de départs volontaires des fonctionnaires ?
Questions à...
Le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie, dans une interview à creusot-infos, parle de la bonne santé économique de la Saône-et-Loire, avec comme symbole le renouveau de Framatome, mais pas seulement…
«En Saône-et-Loire, 25% des emplois sont industriels»
«La plus forte amélioration du taux de chômage est dans la Communauté Urbaine»
«Faisons aimer les usines»
L’ancien secrétaire d’Etat à l’industrie de François Hollande répond à creusot-infos sur Framatome et sur l’avenir du nucléaire. Un dossier sur lequel il a été très impliqué quand il était à Bercy.
«Oui, je le dis clairement, en France il faut remplacer les anciennes centrales nucléaires par de nouvelles centrales EPR»
L’élue du Creusot est à la tête d’un budget important au Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté. Dans une interview elle trace les perspectives 2018. Avec un appel à projets pour l’ensemble des clubs.
Écouter, lire, voir
> Opinion > De droite

OPINION : Marie-Claude Jarrot approuve l'expérimentation de l'apprentissage jusqu'à 30 ans

17/10/2016 18:07Lu 766 foisImprimer l’article
Et demande qu'il soit expérimenté, aussi, dès 14 ans.

Apprentissage : ayons le courage d’expérimenter !


Notre pays traverse une crise profonde et durable marquée par un fort taux de chômage.

Pour les jeunes de moins de 25 ans, il est près de 2,5 fois plus élevé que la moyenne nationale.
L’apprentissage est un outil d’excellence pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes qui rencontrent de réelles difficultés à entrer sur le marché du travail en France.
Les décisions prisent, depuis 2012, par les gouvernements successifs ont, parallèlement à la crise, entrainé une baisse des jeunes entrants dans ces dispositifs (-8% en 2013, -3% en 2014). Outre les mesures financières, la suppression en 2013 du dispositif d'initiation aux métiers en alternance a donné un très mauvais signal pour le développement de l’apprentissage.
Conscient de ces erreurs, l’Etat expérimente de nouveaux outils de développement de l’apprentissage à l’image du relèvement à 30 ans de l’âge limite d’entrée en apprentissage. La Région Bourgogne Franche Comté se porte volontaire dans ce cadre.
L’âge limite n’est pourtant pas le seul frein à son développement et la question de l’âge d’entrée dans l’apprentissage est aussi posée par nombreux acteurs de l’apprentissage.
Le groupe URDC  demande au gouvernement d’autoriser l’expérimentation de l’apprentissage dès 14 ans afin que la Région Bourgogne Franche Comté soit territoire d’expérimentation.
La mise en place d’une politique d’apprentissage de 14 à 30 ans serait une belle opportunité et une façon de saluer le travail accompli par les Centres de Formations d’Apprentis.
Cette demande ne dépassera malheureusement pas l’hémicycle régional puisque la majorité socialiste régionale s’est opposée à notre vœu lors de la dernière session plénière.
Marie-Claude Jarrot,
Maire de Montceau-Les-Mines,
Vice-Présidente de la commission apprentissage
à la région Bourgogne Franche Comté