mercredi 24 janvier 2018
Édito
De Notre Dame des Landes au Center Parcs du Rousset, c’en est fini des grands projets «Zadéifiés»
Sondage
Approuvez-vous la limitation de la vitesse à 80 km/heure sur les routes départementales et nationales ?
  • Oui
     25% 5159
  • Non
     74% 14998
Questions à...
L’ancien secrétaire d’Etat à l’industrie de François Hollande répond à creusot-infos sur Framatome et sur l’avenir du nucléaire. Un dossier sur lequel il a été très impliqué quand il était à Bercy.
«Oui, je le dis clairement, en France il faut remplacer les anciennes centrales nucléaires par de nouvelles centrales EPR»
L’élue du Creusot est à la tête d’un budget important au Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté. Dans une interview elle trace les perspectives 2018. Avec un appel à projets pour l’ensemble des clubs.
Le vice-président du Conseil Régional Bourgogne - Franche-Comté en charge de l’économie a répondu à nos questions.
> Opinion > De droite

OPINION : Frédéric Brochot s'engage et appelle les élus locaux à en faire de même pour l'abattoir d'Autun

11/10/2017 15:41Lu 957 foisImprimer l’article
Communiqué :
L’abattoir d’Autun, un outil indispensable pour le territoire et la filière viande en Saône-et-Loire
L’abattoir d’Autun est aujourd’hui dans une phase importante d’évolution avec un projet structurant et fédérateur, gage de qualité et de crédibilité pour un territoire et une filière.

L’ensemble des parties prenantes doivent s’engager pour la valorisation d’un outil industriel de pointe.
Aussi, Frédéric BROCHOT, Vice-président du Département chargé de l’agriculture, apporte son soutien plein et entier à l’abattoir d’Autun et aux projets qu’il mène aussi bien en matière de modernisation du site, de formations que de transformation des produits.
« La proximité avec les lieux d’élevage permet de travailler en circuit court. C’est d’ailleurs dans cette optique que cet établissement fournit aujourd’hui aussi bien la grande distribution que les collèges de l’autunois. Être client d’un établissement, c’est aussi reconnaitre ses qualités : traçabilité, sécurité et renommée pour notre terroir et ses habitants. »
Il est aujourd’hui de la responsabilité de l’ensemble des élus locaux de s’engager pour la filière et pour l’emploi.