samedi 26 mai 2018

Du 24 au 26 Mai

Retrouvez toutes les Offres en cours sur le rayon sous-vêtements

 (-30% en bons d’achat samedi 26 mai),

les pommes choupette, les pommes de terre à chair ferme, les moules de filières, les quiches saumon fondue de poireaux, le filet de bœuf, le rumsteak, faux filet, le cœur Breton fraise, le cœur croustillant, cœur framboise

Édito
Le devoir de mémoire ne doit pas être une option. C’est une obligation et en ce sens, il est particulièrement regrettable que les enfants des écoles du Creusot ne soient pas plus impliqués dans les commémorations. Que ce soit le 11 novembre ou le 8 mai.
Questions à...
Alors que le championnat se termine, Dominique Juillot se livre dans une interview vérité. Il se projette dans l’avenir et dessine ce que devra être l’Elan Chalon 2018/2019. Avec des jeunes. Avec, pourquoi pas, un retour de John Roberson…
Le tourisme en Saône-et-Loire est sur un vent porteur. 2018 sera d’abord l’année du vélo et 2019 sera l’année de l’œnotourisme annonce Elisabeth Roblot, dans une interview à creusot-infos.
L’ancien Ministre sera ce mercredi à Mâcon pour une visite d’expertise. Il se confie dans une interview à creusot-infos :
«André Accary a eu raison de lancer le recrutement de médecins»
«RCEA : On a perdu de belles années»
«Je soutiens la réforme de la SNCF. L’ouverture des lignes à la concurrence est une bonne chose»
Écouter, lire, voir
> Opinion > De droite

OPINION : Frédéric Brochot s'engage et appelle les élus locaux à en faire de même pour l'abattoir d'Autun

11/10/2017 15:41Lu 1012 foisImprimer l’article
Communiqué :
L’abattoir d’Autun, un outil indispensable pour le territoire et la filière viande en Saône-et-Loire
L’abattoir d’Autun est aujourd’hui dans une phase importante d’évolution avec un projet structurant et fédérateur, gage de qualité et de crédibilité pour un territoire et une filière.

L’ensemble des parties prenantes doivent s’engager pour la valorisation d’un outil industriel de pointe.
Aussi, Frédéric BROCHOT, Vice-président du Département chargé de l’agriculture, apporte son soutien plein et entier à l’abattoir d’Autun et aux projets qu’il mène aussi bien en matière de modernisation du site, de formations que de transformation des produits.
« La proximité avec les lieux d’élevage permet de travailler en circuit court. C’est d’ailleurs dans cette optique que cet établissement fournit aujourd’hui aussi bien la grande distribution que les collèges de l’autunois. Être client d’un établissement, c’est aussi reconnaitre ses qualités : traçabilité, sécurité et renommée pour notre terroir et ses habitants. »
Il est aujourd’hui de la responsabilité de l’ensemble des élus locaux de s’engager pour la filière et pour l’emploi.