lundi 25 septembre 2017
Sondage
Craignez-vous une pénurie de carburant avec la grève des routiers ?
Questions à...
Président de l’Elan Chalon, Dominique Juillot prend la parole avant l’ouverture de la saison. Dans une interview, il parle des difficultés de la préparation, des inquiétudes, mais veut croire en des jours meilleurs. En tout cas, la soirée de samedi, contre Pau sera riche en émotions et sera inoubliable.
Hôpital de Montceau... Cinémas de Torcy et de Montceau... Avenir de son parti Les Républicains… La Maire de Montceau évoque tous les sujets dans une interview à creusot-infos.
Dans une interview à creusot-infos, le chef du groupe PS au conseil régional et sénateur socialiste, évoque la crise de la gauche, la crise du PS. Il répond aussi aux critiques de la droite et du centre.
Écouter, lire, voir
> Opinion > De droite

OPINION : François Sauvadet dénonce «l'arnaque» des socialistes au sujet de la gratuité des transports scolaires

14/10/2016 22:35Lu 790 foisImprimer l’article
Au cours de la séance plénière du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, j'ai interpellé Marie-Guite Dufay sur les conditions de transferts de la compétence des transports scolaires des Départements vers la Région.
La lecture attentive du projet de l'exécutif régional nous oblige à attirer l'attention des parents d'élèves de Bourgogne et Franche-Comté.
Comme souvent, le diable se niche dans les détails.

On apprend ainsi que la gratuité des transports, promesse de campagne de Marie-Guite Dufay et de ses amis, est présentée comme un objectif qui "sera mis en œuvre au terme du mandat". En langage socialiste, ça veut dire que la gratuité n'interviendra qu'en 2021.... Soit à la fin du mandat : Marie-Guite Dufay a ainsi inventé la promesse de campagne qui s'imposera à ses successeurs. Très fort.
Mais le scandale est autre : on apprend aujourd'hui que cette gratuité s'entend "hors frais de dossiers". Toujours en langage socialiste, ça signifie très concrètement que les transports scolaires ne seront plus… gratuits. Mais quel sera le montant de ces "frais de dossier" ? Par qui seront-ils payés ? Par les parents d'élèves ? Par les maires ? Je demande solennellement à Marie-Guite Dufay de répondre clairement et rapidement à ces questions.
Si on résume bien la situation, la Présidente du Conseil régional et ses amis socialistes s'apprêtent à enterrer aujourd'hui une de leurs promesses de campagne. Et à trahir leurs électeurs..
François SAUVADET, 
Président du groupe de l’Union des Républicains, 
de la Droite et du Centre du 
Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté