lundi 14 octobre 2019

Sont recherchés : Un technicien Hot-Line Informatique, un technicien informatique, un technicien systèmes d'impression, un expert système d'encaissement, et des expert métier.

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Dans une longue interview, la Présidente du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté se montre marquée par les bouleversements climatiques.
«La sécheresse est une lame de fond»
Elle annonce une mobilisation exceptionnelle pour les années à venir, pour agir sur plusieurs leviers :
«La grande priorité, c’est la question climatique»
Marie-Guite Dufay confirme aussi qu’elle n’écarte absolument pas d’être candidate aux prochaines élections régionales, avec une affirmation en forme d’avertissement :
«Il faudra un rassemblement des forces de progrès pour faire barrage au Rassemblement National»
Dans une interview à creusot-infos, Le Maire du Creusot annonce qu’il sera bien candidat pour les élections municipales de mars 2020. Il explique aussi quelle liste il entend mener, sur quelles valeurs, et pourquoi.
Dans une longue interview, le Président de la Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire parle sans langue de bois. Il dresse des constats, accuse, parle de l’avenir et de la question de l’eau.
Il dénonce la main des Etats-Unis derrière des associations agissantes.
«On a des agriculteurs sur les rotules et petit à petit ils se désespèrent»
«Désolé, mais un steak végétal, ce n’est pas une entrecôte»
«On met de l’eau potable dans les toilettes et on n’est pas capable de répondre à l’abreuvement de nos animaux»
Écouter, lire, voir
> Opinion > Autres opinions

OPINION : Serge Chevalier répond à Charles Landre au sujet du Parc des Combes

15/08/2019 14:20Lu 7091 foisImprimer l’article
Communiqué :
Loin des professionnels de la théorie, au Parc des Combes on travaille et ça se voit !
Décidément chaque ouverture d’une nouvelle activité au Parc des Combes fait l’objet de polémiques. Rien de bien nouveau, et je devrais en avoir l’habitude, car déjà il y a 23 ans, l’installation de la luge d’été avait fait l’objet de critiques, on connait la suite.
Mais je voudrais exprimer mon raz le bol, car en pleine saison touristique qui demande un engagement important chaque jour pour faire fonctionner le site on attendrait de la part d’un élu plutôt des encouragements et une certaine reconnaissance du travail accompli…
Mais non, Mr Landre, fidèle à la ligne de l’opposition municipale depuis 30 ans, ne fait que critiquer, donner des leçons et théoriser, pas très innovant tout ça…
Avec mon équipe, je suis assez fier de tout ce qui a été réalisé ici avec la création du Parc des Combes, sur un lieu au départ particulièrement ingrat et dans une ville qui n’avait pas à l’époque une vocation touristique. Je rappelle que les Combes sont devenues un des principaux sites de loisirs de la Bourgogne Franche-Comté. J’en ai assez d’entendre dire la confusion entre les actions de la ville et de l’association des Chemins de Fer du Creusot, tout ceci est régi par une convention claire qui définit les rôles de chacun, la commune ne mettant pas à disposition du personnel pour l’association. Je rappelle que cette collaboration permet aux personnes d’entrer gratuitement lorsqu’elles ne veulent pas pratiquer d’activités, contrairement aux autres parcs d’attractions.
Mr Landre devrait savoir qu’en France, dans le secteur de l’économie touristique, les aides et collaborations sont nombreuses entre professionnels privés, associations et collectivités, quelles que soient les couleurs politiques.
En 2019, notre association a investi 1,1 millions d’euros, il était donc vital que les Rivières de l’Ouest puissent fonctionner avant la fin de la haute saison (fonctionnement aquatique en circuit fermé).
Lorsque l’on sait que 70 % des recettes se font sur ces 2 mois, veut-on un dépôt de bilan, la suppression de près de 50 emplois et la disparition du parc ? Moi pas !
J’en profite pour saluer la petite équipe de salariés qui a travaillé d’arrache-pied pendant près d’un mois pour arriver à ce résultat, ça n’a pas été toujours facile surtout mercredi où il a fallu en plus changer le câble de la remontée mécanique de la luge d’été, victime d’un acte de malveillance, 8 heures de travail supplémentaires pour une équipe.
Voyez Mr Landre, ici nous sommes loin de la théorie, des grandes leçons qui illustrent la méconnaissance du terrain, ici, on a les mains dans le « cambouis » comme disent les creusotins.
Mercredi, 14 août, nous avons eu un grand moment de satisfaction à l’ouverture des Rivières de l’Ouest, c’est de voir la longue file d’attente, puis les rires, les sourires, la joie et les félicitations des premiers utilisateurs.
Mr Landre, on ne vous a pas attendu pour avoir une stratégie de développement, j’ai envie de dire heureusement, et reconnaissez que cela marche !!! J’espère que vous connaissez la notion du travail, venez nous voir, je vais vous montrer ce que nous faisons au quotidien été comme hiver, dans des conditions parfois extrêmes. Je vous ai souvent invité comme élu, vous n’êtes jamais venu. Comment peut-on en avoir une opinion qui ne soit ni théorique ni sectaire ?
Si vous avez des idées concrètes, réalistes, utiles, je suis preneur pour en débattre dans l’intérêt du développement du Parc des Combes et du Creusot.
Serge Chevalier,?
Président de l’association Les Chemins de Fer du Creusot