mercredi 18 septembre 2019

Opération Foire du Creusot :

Bénéficiez de 20% de remise sur tous vos travaux*

Pour toute commande passée entre le Samedi 14 et le Dimanche 22 Septembre

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Le lundi 9 septembre 2019 restera dans l’histoire pour l’Hôtel-Dieu du Creusot, avec la première intervention chirurgicale réalisée avec le robot chirurgical, le 1er de Saône-et-Loire.
Le Docteur Jean-Philibert Combier a réagi dans une interview exclusive à creusot-infos.
«Le robot ne remplace pas le chirurgien. Il exécute ses gestes. C’est un progrès considérable»
«C’est capital pour recruter de jeunes médecins»
«Le Maire du Creusot a eu une vision d’avenir et de progrès sur ce dossier stratégique»
Vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées et de l’apprentissage, Stéphane Guiguet détaille l’implication de la Région en matière d’investissements, mais aussi pour «le pouvoir d’achat des lycéens et de leurs familles».
Le conseil départemental est mobilisé pour les Collèges. C’est que ce le Président André Accary a annoncé, ce jeudi matin, à Montchanin, où il a fait sa rentrée des classes.
Écouter, lire, voir
> Opinion > Autres opinions

OPINION : Sécheresse et situation de crise : comment est-il possible de s’affranchir d’un arrêté préfectoral pour la mise en service de la nouvelle attraction du parc des combes ?

20/08/2019 03:10Lu 4421 foisImprimer l’article
Communiqué de l'association "Les Hauts du Creusot : Qualité Vie"
La canicule qui s’est abattue depuis la mi-juin, notamment sur notre territoire fait partie malheureusement des épisodes de sècheresse et de faible cumul des précipitations de plus en plus fréquents. Ces situations ont un impact direct sur l’environnement, et se traduisent systématiquement par une baisse des ressources en eau disponibles.
Pour faire face à une telle situation, la Préfecture de la Saône-et-Loire a pris un arrêté1 en date du 26 juillet dernier renforcé dans l’arrêté du 9 août portant restriction temporaire de certains usages de l’eau sur le département. Quant aux ressources en eau, Le Creusot est classé en situation de crise par le préfet de Saône et Loire depuis le 16 juillet 2019. Les mesures de niveau 4 doivent donc s’appliquer à tous les citoyens.
En cette période de sécheresse majeure (juillet a été le mois le plus chaud jamais enregistré), nous avons appris fin juillet par la presse la mise en service du nouveau manège au parc des Combes. Ce manège nécessite une grosse quantité d’eau pour son démarrage et pour son fonctionnement. Malgré les restrictions, les responsables du parc touristique des combes ont mis en service la nouvelle attraction ce 15 août avec, à priori, la bienveillance des services de l’état, du Maire du Creusot et du Président du parc des Combes, par ailleurs élu municipal.
En outre, dans les alentours du Creusot, le monde agricole est inquiet sur son avenir et singulièrement actuellement pour leur élevage qui commence à manquer de nourriture et d’eau. De même les creusotins s’interroge légitimement d’être soumis à des mesures de restriction d’eau alors que d’autres s’en affranchissent ; y-aurait-il deux poids deux mesures ?
Soucieuse des conséquences inhérentes à cette sécheresse majeure, notre association a pris contact avec la Sous- Préfecture à Autun le 1er août dernier pour demander de différer après que cet épisode dramatique de sécheresse ait été passé la mise en service de la nouvelle attraction « la Rivière de l’ouest », car il s’agit d’une attraction qui nécessite de gros volumes d’eau au démarrage. Un rappel de cette demande a été fait à deux reprises et on nous a répondu que le service chargé de l’application de l’arrêté avait été saisi.
Comme beaucoup de creusotins, nous ne comprenons pas cet empressement à mettre en service cette attraction. Alors qu’on demande aux citoyens de faire des efforts ; cette mise en service est inacceptable dans la situation de crise actuelle. Nous regrettons de ne pas avoir été entendu pour repousser son démarrage à une situation redevenue normale. Que ne dirions-nous pas de nous si on s’affranchissait d’une obligation ou d’une responsabilité qui nous incombe ?
Quant au Parc des Combes, constitué d’une association de type loi 1901 sans but lucratif, l’impact aurait été faible voir nul car l’investissement aurait simplement été décalé et l’image citoyenne du Parc des Combes aurait été renforcée.
Aujourd’hui nous sommes en droit de nous demander s’il existe deux poids deux mesures. A la population de faire des efforts et aux autres de faire comme bon leur semble !
Le Creusot, le 19 août 2019
Pour l’association : « Les Hauts Creusot : Qualité Vie – HCQV »
Le Président René CHALIER

Pour rappel, Serge Chevalier, Président de l'association des Chemins de Fer du Creusot qui gère le parc touristique des Combes avait déjà répondu à l'interpellation de Charles Landre en précisant que "le volume d’eau est en circuit fermé".