mercredi 18 septembre 2019

Opération Foire du Creusot :

Bénéficiez de 20% de remise sur tous vos travaux*

Pour toute commande passée entre le Samedi 14 et le Dimanche 22 Septembre

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Le lundi 9 septembre 2019 restera dans l’histoire pour l’Hôtel-Dieu du Creusot, avec la première intervention chirurgicale réalisée avec le robot chirurgical, le 1er de Saône-et-Loire.
Le Docteur Jean-Philibert Combier a réagi dans une interview exclusive à creusot-infos.
«Le robot ne remplace pas le chirurgien. Il exécute ses gestes. C’est un progrès considérable»
«C’est capital pour recruter de jeunes médecins»
«Le Maire du Creusot a eu une vision d’avenir et de progrès sur ce dossier stratégique»
Vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées et de l’apprentissage, Stéphane Guiguet détaille l’implication de la Région en matière d’investissements, mais aussi pour «le pouvoir d’achat des lycéens et de leurs familles».
Le conseil départemental est mobilisé pour les Collèges. C’est que ce le Président André Accary a annoncé, ce jeudi matin, à Montchanin, où il a fait sa rentrée des classes.
Écouter, lire, voir
> Opinion > Autres opinions

OPINION : «Quelles réponses donner aux gilets jaunes ? Et si l’on prenait exemple sur les élus ruraux» estime Jean-François Farenc

09/12/2018 17:15Lu 1236 foisImprimer l’article
Communiqué :
Quelles réponses donner aux gilets jaunes ? ?Et si l’on prenait exemple sur les élus ruraux...
Les Maires ruraux de Saône et Loire sont attentifs au mouvement de protestation des gilets jaunes.?Les composantes de ce mouvement sont diverses ; certains habitants des territoires ruraux y participent, notamment ceux qui, pour rejoindre leur lieu de travail, effectuent d’importants trajets quotidiens, trajets qui sont devenus de plus en plus coûteux...
Les Maires ruraux condamnent évidemment les actes de violence qui accompagnent dans certains cas ce mouvement de protestation.
En toile de fond, on perçoit clairement un profond sentiment d’injustice, un refus de la technocratie, un rejet du comportement souvent hors sol du pouvoir central, un désaveu de
la classe politique, et le constat que certains territoires sont délaissés.
Les élus ruraux, qui ont été si peu écoutés ces dernières années, décryptent ce malaise.
Aujourd’hui, il convient que le gouvernement donne des signes :
-il faut un pouvoir central au contact, à l’écoute des populations, des associations d’élus, et
des territoires,
-il faut arrêter le détricotage de la commune, et rétablir parfois certaines compétences
communales
-il faut une République où les élus sont sobres dans la gestion des affaires publiques et dans
leur comportement personnel,
- il faut une égalité des territoires, afin qu’il ne coûte pas plus cher de vivre en rural... avec
moins de services offerts.
Il faut que change le comportement des responsables politiques et de la haute administration.... pour cela ils peuvent s’inspirer de la pratique des élus ruraux, qui sont à l’écoute quotidienne de leurs concitoyens, qui ne comptent pas leur temps au service des habitants de leur commune, et qui pratiquent le bénévolat pour les conseillers municipaux et le quasi-bénévolat pour les Maires et leurs Adjoints.
JF Farenc et le Bureau de l’UMCR 71