jeudi 26 avril 2018

Du Mercredi 25 au Lundi 30 Avril

Retrouvez les opérations en cours sur le jambon supérieur 3 noix, le fromage de chèvre fermier, la baguette alliance, la tarte aux fruits rouges, la bière Leffe, l’ariel pods, ainsi que les bons plans fruits et légumes

Bénéficiez d’un avoir* de 15€ au Drive (du 27 Avril à 5h au 29 Avril à 17h) à partir de 100€ d’achat

Fermeture exceptionnelle Mardi 1er Mai

Édito
Personne n’a oublié que l’avocat de Nordahl Lelandais a défendu avec de la violence verbale son client en accusant les gendarmes et la justice dans l’affaire Maëlys.
Questions à...
L’ancien Ministre sera ce mercredi à Mâcon pour une visite d’expertise. Il se confie dans une interview à creusot-infos :
«André Accary a eu raison de lancer le recrutement de médecins»
«RCEA : On a perdu de belles années»
«Je soutiens la réforme de la SNCF. L’ouverture des lignes à la concurrence est une bonne chose»
Dans une interview à creusot-infos, le Président de l’Elan Chalon se confie après la belle victoire obtenue contre Strasbourg et avant la venue de Limoges.
Le Président de la FDSEA de Saône-et-Loire, en préambule au congrès de sa fédération, a accordé une interview à creusot-infos. Il parle sans langue de bois.
Écouter, lire, voir
> Opinion > Autres opinions

OPINION : La Coordination Rurale répond au commissaire européen Phil Hogan

19/08/2016 12:08Lu 1471 foisImprimer l’article
Dans un communiqué relayé par sa section Bourgogne, la Coordination Rurale dénonce "l'autosatisfaction suffisante" du commissaire européen à l'agriculture et doute de sa volonté de soutenir les producteurs.
"La tribune publiée le 18 août 2016 dans Ouest France par Phil Hogan, commissaire européen à l’agriculture, confirme à quel point il est déconnecté de la réalité agricole et combien il s’entête à mettre en œuvre des solutions éculées et inefficaces.

Une autosatisfaction insolente, presqu’insultante

« J’ai […] commencé par rendre la PAC plus simple », des mesures qui « devrai[en]t réellement changer la donne pour les producteurs laitiers », « les interventions précédentes de la Commission ont déjà eu, dans le secteur de la viande de porc, une incidence si positive… », etc.

Cette énième provocation de la part du commissaire européen est très mal vécue par les agriculteurs, plongés dans le désespoir par les effets néfastes de la dérégulation des productions et des marchés voulue par les commissions européennes qui se succèdent depuis 1992.

Et que dire de sa manière de s’attribuer le regain fragile des prix du porc, bien davantage dû à la demande du marché chinois qu’à l’intervention de la Commission européenne… Son triomphe devrait être d’autant plus modeste que ce regain n’a permis un retour à l’équilibre que pour un élevage de porcs sur deux.



Soutenir le secteur agroalimentaire n’est pas soutenir les producteurs !

Aux mêmes problèmes, Phil Hogan propose inlassablement les mêmes solutions, sans tenir compte de leurs effets. A chaque fois, il ne fait pourtant qu’aggraver le mal qu’il prétend combattre.

Si son objectif était bien celui qu’il affirme, il serait bien inspiré de regarder de plus près les propositions de l’European Milk Board ou celles réitérées depuis des années par la CR pour une PAC du XXIe siècle sous bonne protection."