dimanche 19 novembre 2017
Sondage
Appréciez-vous le passage à l'heure d'hiver ?
Questions à...
Dans une interview à creusot-infos, André Accary, président du conseil départemental évoque le débat d’orientation budgétaire programmé ce jeudi, avec un fort volume d’investissements. Avec aussi des annonces :
Le Président de l'Elan Chalon se confie dans une longue interview vérité.
«Le club vit une des périodes les plus difficiles qu'il a connues»
«L’équipe est traumatisée et cabossée»
«L'Elan est malade mais on a commencé la thérapie»
Écouter, lire, voir
> Opinion > Autres opinions

OPINION : «Il l'a dit, il l'a fait»

18/05/2017 10:00Lu 2622 foisImprimer l’article
Il l'a dit, il le fait !
Le premier gouvernement de la République en Marche répond aux promesses faites par Emmanuel Macron, une parfaite égalité homme/femme, une véritable recomposition politique avec des personnalités de la société civile, des personnalités de gauche, de droite et des centres.

Nous avons entendu les tenants des partis traditionnels réagir, les uns trouvant ce gouvernement trop à gauche, les autres trop à droite et les derniers, ressortant leur rengaine qui dénoncent un gouvernement UMPS. Tous n'ont manifestement pas compris, qu'avec Emmanuel Macron, nous venons de tourner une page de notre histoire politique et que les Françaises et les Français souhaitent que ce soit des personnalités compétentes qui gouvernent notre pays, au-delà des clivages politiques traditionnels qui ont montrés leurs limites depuis des années.
Les premiers actes de notre Président de la République répondent à nos attentes, son premier gouvernement aussi, reste la dernière étape à franchir : lui donner une majorité de députés à l'Assemblée Nationale. Notre constitution est plutôt bien faite, elle fixe que le gouvernement doit être issu de la majorité des députés. Jusqu'à présent nous avons toujours été cohérent et avons toujours apporté la majorité des députés au Président que nous avons élu. Il n'y a pas de secret, cette majorité nous la donnerons à Emmanuel Macron en votant massivement pour les candidats aux législatives de la République en Marche. Là, encore, j'entends ici et là, des députés sortants de notre région dire qu'ils s'inscrivent dans la "majorité présidentielle" alors qu'ils ne sont pas candidats de la République en Marche. Je trouve cela pathétique de les voir tenter de se raccrocher à la dynamique de notre mouvement et au-delà je trouve cela dangereux. J'ai envie de leur dire d’arrêter de nous prendre pour des idiots, nous ne le sommes pas ! Ce comportement navrant participe du dégoût de nos concitoyens pour la classe politique et fait le lit du Front National. Nous savons ce que vous avez fait ou pas fait hier lorsque vous étiez élus. Nous savons que vous ne serez pas dans la majorité présidentielle, seuls les candidats La république en Marche le seront.
Ivan Kharaba
Le Creusot en marche avec Macron