vendredi 24 mai 2019

Du 23 au 26 Mai
Offres Spéciales : «Fête des Mères»
20% Sur le Rayon Déco, 7,95€ l’hibiscus (pot de 17cm) et 8,95€ l’Orchidée Phalaenopsis (pot de 12cm)

En mai, «Gamm Vert» à Étang/Arroux est ouvert tous les jours

 Dimanches et jours fériés De 9h à 12h et de 14h30 à 18h

Édito
Les faits très graves qui se sont produits lundi matin, ont révélé autant le manque de respect et de politesse, que cette violence qui n’en finit plus de s’incruster dans les têtes, dans les esprits et donc bien malheureusement dans les actes.
Questions à...
Nicolas Pommerel est le nouvel entraîneur du Creusot, avec Eric Catinot pour les arrières et Vuli pour les avants.
Avant la reprise de juin, Nicolas Pommerel se confie dans une interview à creusot-infos.
Le vice-président de la Région Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées est catégorique : «On sait s’adapter, on sait être réactif et on peut voter un financement exceptionnel»
Elu lundi après-midi nouveau Président de la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire, Bernard Lacour entend mener une présidence de combat. Pour défendre l’agriculture «contre les attaques menées par des minorités». C'est ce qu'il affirme dans une longue interview qu'il a accordée à creusot-infos.
«88% de la société française apprécie notre agriculture et ses agriculteurs et on entend que les minorités»
«L’agriculture française c’est la qualité et la traçabilité»
«L'engagement du conseil départemental a été vital»
«Dans la Communauté Le Creusot - Montceau, on va franchir un cap dans la gestion de l’eau».
Écouter, lire, voir
> Opinion > Autres opinions

OPINION : «Grand débat, ce que veulent les PME, ce qu’en pensent les Français !»

12/03/2019 17:39Lu 514 foisImprimer l’article
Communiqué :
Grand débat : ce que veulent les PME, ce qu’en pensent les Français !
Dans le cadre du Grand débat national, la CPME a réuni des milliers de chefs d’entreprise, à travers toute la France. Les principales propositions qui en sont ressorties ont été testées* auprès de la population française.
« Nos différentes rencontres dans ce sens, précise Jean VIENT - président CPME 71-, notamment avec le Secrétaire général de la Préfecture au moins de janvier où nous étions près d’une trentaine ne font que confirmer ce qui semble transparaitre au niveau national.
Il est pour le moins rassurant de constater la prise en compte de l’ensemble des idées qui ont pu être émises, même si certaines n’apparaissent pas directement dans cette liste non-exhaustive ».
A l’instar des chefs d’entreprise,
·         93% des Français veulent qu’on redéfinisse les responsabilités et missions des collectivités territoriales pour éviter les services doublons (dont 48% très favorables).
·         85% de nos concitoyens réclament que les mêmes règles s’appliquent entre le secteur public et le secteur privé concernant la législation en vigueur sur le droit du travail ou les normes applicables aux entreprises (dont 48% très favorables).
·         92% sont favorables à un renforcement de la transparence sur l’affectation des impôts (dont 51% très favorables).
·         85% souhaitent la mise en place d’un plafond d’imposition, également appelé « bouclier fiscal », pour limiter la fiscalité nationale, locale et écologique des artisans, commerçants, TPE et PME.
·         Ils sont autant à demander la suppression de la taxation des PME et TPE sur les bénéfices réinvestis dans l’entreprise.
·         Encore plus intéressant en cette période d’élections européennes, 89% des Français souhaitent que l’on réduise les dépenses publiques en France (56% du PIB) au niveau de la moyenne européenne (46% du PIB).

Le constat est sans appel : les Français approuvent à une large majorité les mesures proposées par la CPME.
« Nos concitoyens réclament avant tout davantage de transparence dans l’utilisation des fonds publics et une baisse de la pression fiscale, explique François Asselin, président de la CPME. Ils sont prêts à diminuer les dépenses publiques en réorganisant l’administration et en sanctionnant les abus. Le nouveau concours Lépine de l’augmentation d’impôts auquel on assiste depuis quelques semaines doit cesser. Ce n’est pas ce qu’attendent les Français, ni les PME ! »

*sondage Elabe pour la CPME, réalisé les 19 et 20 février 2019, auprès d’un échantillon de 1004 personnes représentatif de la population française.