mercredi 18 septembre 2019

Opération Foire du Creusot :

Bénéficiez de 20% de remise sur tous vos travaux*

Pour toute commande passée entre le Samedi 14 et le Dimanche 22 Septembre

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Le lundi 9 septembre 2019 restera dans l’histoire pour l’Hôtel-Dieu du Creusot, avec la première intervention chirurgicale réalisée avec le robot chirurgical, le 1er de Saône-et-Loire.
Le Docteur Jean-Philibert Combier a réagi dans une interview exclusive à creusot-infos.
«Le robot ne remplace pas le chirurgien. Il exécute ses gestes. C’est un progrès considérable»
«C’est capital pour recruter de jeunes médecins»
«Le Maire du Creusot a eu une vision d’avenir et de progrès sur ce dossier stratégique»
Vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées et de l’apprentissage, Stéphane Guiguet détaille l’implication de la Région en matière d’investissements, mais aussi pour «le pouvoir d’achat des lycéens et de leurs familles».
Le conseil départemental est mobilisé pour les Collèges. C’est que ce le Président André Accary a annoncé, ce jeudi matin, à Montchanin, où il a fait sa rentrée des classes.
Écouter, lire, voir
> Opinion > Autres opinions

OPINION : «A croire que le ras-le-bol fiscal des artisans, TPE et PME n’a pas été entendu» par le Président de la République

26/04/2019 16:19Lu 710 foisImprimer l’article
La réaction de la CPME à la conférence de presse n’est pas très enthousiaste…
Communiqué de la CPME 71 :

Le Président de la République s’est exprimé sur ce qu’il entend mettre en œuvre à l’issue du grand débat.

«Peu de mesures concernent directement les entreprises, fait remarquer Jean VIENT – Président de la CPME 71-, sauf l’augmentation d’impôt dissimulée sous le terme ambigu de "suppression des niches fiscales des entreprises". A croire que le ras-le-bol fiscal des artisans, TPE et PME n’a pas été entendu, déplore-t-il !

Le flou règne également sur le financement des différentes mesures annoncées, la réduction des dépenses publiques et les économies restant, à ce stade, totalement imprécises. D’autant plus inquiétant que l’objectif de réduction de 120 000 fonctionnaires au cours du quinquennat, semble s’éloigner».

«Au chapitre des mesures positives, souligne néanmoins Jean VIENT, le nouvel acte de décentralisation est en soit intéressant. Toutefois, cela devra se traduire par une diminution du millefeuille administratif et une baisse de la fiscalité locale. À ce stade rien n’est moins sûr.

De même, poursuit-il, la pérennisation en 2020 de la "prime exceptionnelle" est à saluer, sous réserve, bien entendu, que les conditions d’attribution restent inchangées».

«Enfin la CPME, conclut le président Jean VIENT, en sa qualité d’organisation patronale représentative des artisans, des TPE et des PME, prendra part à la concertation lancée sous l’égide du Premier Ministre pour trouver des solutions concrètes sur les transitions dans le domaine du travail et de l’emploi. Nous y ferons entendre la voix de ces petites entreprises implantées dans tous les territoires, qui auraient aimé entendre le Président de la République évoquer également la simplification, la diminution des normes et le carcan réglementaire qui les étouffe».