vendredi 20 juillet 2018

Du Mercredi 18 au Samedi 21 Juillet

Profitez des Offres en Cours sur le jambon sec, la préparation longe de thon, les œufs de nos villages (25% en ticket Leclerc), les chaussons aux pommes Junior, la tropézienne, le b-ready nutella, le vin du Languedoc et le papier toilette soie

Édito
La liesse populaire, dimanche soir au Creusot, était encore plus forte qu’en 1998. Mais c’était logique. On vous explique pourquoi.
Et puis, que les aigris rangent leur venin…
Questions à...
Dans une interview fleuve à creusot-infos, Anibal Castano balance ses vérités. Sur son sport le basket, sur la Fédération, sur l'arbitrage.
Les rendez-vous d’été seront lancés avec un spectacle très aérien. Avec aussi un nouveau lieu de programmation.
L’adjoint à la culture parle aussi de l’avenir de L’arc, de la mise en lumière du Château de la Verrerie, du projet d’installations de boites à livres.
30 associations écologistes ont fait du lobbying auprès de lui, mais Rémy Rebeyrotte n’a pas cédé aux pressions vertes sur la question du glyphosate et il s’en explique avec force d’arguments.
Le Député n’hésite pas à prendre le désherbant pour nettoyer les arguments de la nouvelle gauche sur les dotations de fonctionnement. Il parle aussi des accords possibles pour les municipales de 2020 avec un peu d’engrais pour le Grand Autunois Morvan…
Sans oublier les poules, les abattoirs, le bois et les rodéos…
Écouter, lire, voir
> Opinion > Autres opinions

HOMMAGE : «Johnny Hallyday était une part de nous-mêmes» selon Rémy Rebeyrotte

06/12/2017 16:14Lu 904 foisImprimer l’article

Johnny Hallyday était une part de nous-mêmes

 
Triste semaine : après Jean d’Ormesson, c’est Johnny Hallyday qui nous quitte.


Avec Johnny, c’est une part de notre enfance, de notre adolescence, de notre jeunesse, de notre vie d’adulte qui disparaît, pour trois générations d’entre nous.
Ses interprétations, des meilleurs auteurs-compositeurs, sillonnent nos vies et nos souvenirs, comme des marqueurs indélébiles : « Noir c’est noir », « Toute la musique que j’aime », «Le Pénitencier », « Que je t’aime ! », « Rock’n’Roll attitude », « Tennessee », « Diego », « Marie » et tant d’autres.
Condoléances à sa famille, à ses proches, et à tous ses fans si attachés, si attachants dans leur relation à Johnny ; et j’en connais de très nombreux. Séchez vos larmes car il ne nous quittera jamais tout à fait, tant il a partagé vos vies, nos vies. Adieu Johnny et « retiens la nuit ».
 
Rémy REBEYROTTE
Député de Saône-et-Loire