mercredi 17 juillet 2019
Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Vice-présidente du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté en charge des sports, Laëtitia Martinez, dans une interview, évoque l’engouement autour du mondial féminin. Elle souligne aussi la démarche volontariste de la Région pour développer et soutenir le sport féminin.
Juste avant les grandes vacances, le Maire David Marti se livre dans une interview à creusot-infos.
Gratuité à la piscine, espace Simone Veil, démolition de la Tour Jaurès et à la Molette, travaux dans les équipements sportifs… Le Maire répond aussi au sujet des prochaines élections municipales.
Le Député de Saône-et-Loire veut redonner du pouvoir aux Maires et encore plus dans les intercommunalités. Rémy Rebeyrotte a aussi dit ce qu’il pense de la menace de rétention des notes du Bac.
Municipales : «Nous avons des Marcheurs dans les deux majorités au Creusot et à Autun…»
Écouter, lire, voir
> MEDIAS > Médias

VIDEO (7/7) : «Mon jardin sans pesticides»

24/06/2019 03:00Lu 934 foisImprimer l’article
Episode 7 : Les engrais verts.
Fred jardinier dans l'association Terre & Humanisme nous
explique l’intérêt des engrais verts dans la conduite du jardin potager biologique. Dans la nature, la succession de différentes plantes fait évoluer les sols et les rend plus humifères. Le jardinier imite la nature, mais à son profit, en sélectionnant des plantes qui restructurent et nourrissent les sols cultivés. On sèmera différentes variétés sur une même planche pour bénéficier des performances de chacune. Les céréales seront sélectionnées pour leurs racines profondes et très ramifiées qui structurent le sol permettant à l’eau et à l’air de pénétrer. Les racines de plantes de la famille des légumineuses hébergent des bactéries qui stockent l’azote de l’air. Les engrais verts seront fauchés et enfouis dans les premiers centimètres de sol avant floraison afin que l’azote et la masse végétale puissent nourrir la culture suivante.