mercredi 20 mars 2019

20€* offerts en Bon d’achat par tranche de 300€

Uniquement durant les Portes Ouvertes

Samedi 23 et Dimanche 24 Mars

Édito
La médaille de meilleur apprenti de France reçue par Clément Hélias à la Sorbonne était bien plus qu’un symbole.
Questions à...
Elu lundi après-midi nouveau Président de la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire, Bernard Lacour entend mener une présidence de combat. Pour défendre l’agriculture «contre les attaques menées par des minorités». C'est ce qu'il affirme dans une longue interview qu'il a accordée à creusot-infos.
«88% de la société française apprécie notre agriculture et ses agriculteurs et on entend que les minorités»
«L’agriculture française c’est la qualité et la traçabilité»
«L'engagement du conseil départemental a été vital»
«Dans la Communauté Le Creusot - Montceau, on va franchir un cap dans la gestion de l’eau».
Dans une longue interview à creusot-infos, le Député européen sortant, 3ème sur la liste «Les Républicains», n’est pas tendre avec le Président de la République.
«Ce Président est très tacticien et très habile»
«Le grand débat c’est quand même un aveu d’échec».
Alstom, Nadine Morano, Rachida Dati, référendum, immigration, l’élu bressan n’élude aucun sujet.
A qui s’adressera-t-il ? La Présidente du Conseil Régional dit tout dans une interview...
Écouter, lire, voir
> MEDIAS > Médias

Portraits de femmes : Nadine, l'épicière de Saint-Sernin, au service de la population

08/03/2019 15:00Lu 2526 foisImprimer l’article
Quand elle a repris l'épicerie du bourg à Saint-Sernin du bois, en mars 2011, Nadine avait déjà une forte expérience de la grande distribution. Et cette expérience lui a beaucoup apporté sur le plan professionnel. Le reste, c'est-à dire l'accueil des clients, le service, la gestion de sa petite entreprise, la qualité et la diversité des produits, n'étaient donc pas une difficulté majeure pour la souriante épicière.
« Aujourd'hui, tout le monde à Saint-Sernin m'appelle Nadine, c'est plus convivial et beaucoup me font la bise en arrivant, c'est vraiment sympa...».
Outre les services rendus, Nadine a vu rapidement progresser le nombre de ses clients, comme d'ailleurs sa gamme de services qu'elle a beaucoup étoffée au cours des années. Aujourd'hui, à l'épicerie du bourg, il passe en moyenne 200 clients par jour. Ils viennent pour le tabac, les jeux, le point Vert du Crédit Agricole, la presse, les fleurs... et les produits courants de l'épicerie.
« Ce sont des fidèles ils viennent très régulièrement, au début, ils ne me connaissaient pas, aujourd'hui ce sont pour la majorité des amis...» reconnaît Nadine. Alors oui, malgré les longues journées fatigantes, Nadine s'épanouit derrière sa caisse.
« C'est beaucoup de boulot mais j'ai une grande liberté, j'ai des horaires à respecter mais avec Sylvie qui m'aide, c'est génial, on fait bien tourner l'épicerie, et de plus, Sylvie est une vraie amie, on travaille en toute confiance et les clients sont satisfaits...».  D'ailleurs, ses clients, il est vrai lui rendent bien : « C'est vrai qu'elle est gentille, toujours souriante et surtout prête à rendre service...».
JCP