mardi 20 août 2019
Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Le nouvel entraîneur de l’Elan Chalon se confie dans une interview. Il explique comment il va travailler et ses premières ambitions dans cette première période de préparation.
Alors que des maires ont le blues, le Député Rémy Rebeyrotte vient de rendre un rapport pour redonner du pouvoir aux Maires, surtout des petites communes, face à des intercommunalités parfois accusées d'une trop grande voracité…
Le Député de Saône-et-Loire veut mettre de l’huile entre les intercommunalités et les communes, pour que leurs élus soient plus reconnus et considérés.
«Des conseils des Maires se prononceront sur les grandes orientations de leur intercommunalité»
A l’occasion d’une conférence de presse, le patron du groupe SOS, dont dépend l’Hôtel-Dieu du Creusot, a affirmé plusieurs choses.
«L’établissement génère un déficit. On l’a repris pour le redresser et le relancer».
«On a dit oui pour une aide-soignante de jour et «on verra» à la fin de l’année pour une infirmière de nuit».
«Pour l’urologie, la nouvelle organisation sera sans coût supplémentaire pour les patients».
«On va avoir un bon énorme en terme de prise en charge des patients».
«Le robot sera utilisé en urologie, en chirurgie digestive et en chirurgie gynécologique».
Écouter, lire, voir
> MEDIAS > Médias

Portraits de femmes : Martine Boyer a la «Tour» de St-Sernin au cœur

08/03/2018 17:00Lu 6121 foisImprimer l’article
Conseillère municipale à St-Sernin du Bois, depuis 2007, Martine Boyer est ce que l'on appelle une figure locale. À 69 ans, il est vrai que la "Tine" comme l'appelle communément ses proches est toujours présente quand on a besoin pour donner la main et traiter un petit problème organisationnel. C'est elle par exemple, qui prépare les vins d'honneur pour les cérémonies, fait visiter les salles communales...
« Si je ne vois pas la tour, je suis perdue...» raconte celle qui prend très à coeur son rôle dans la commission "Enfance Jeunesse" et dans le fleurissement et l'embellissement de la commune aux beaux jours.
Sa passion pour l'éducation des enfants se concrétise également dans l'association d'Aides aux devoirs des enfants de Saint-Sernin (ADESS) au sein de laquelle, bénévole depuis plusieurs années, elle aide chaque semaine les enfants de l'école élémentaire à mieux comprendre l'exercice de math, écoute la lecture, participe aussi avec l'enfant aux recherches... convaincue du bien fondé de cette démarche.
Pour Martine Boyer, son programme d'activités hebdomadaires tourné vers le social est à ses yeux quasiment normal :  « Mon père Marcel Pépin a été longtemps adjoint au maire et mon beau-père Pierre Boyer, a été maire de 1953 à 1971. J'ai toujours respecté les valeurs qu'ils défendaient et leurs idéaux. Nous avons été élevés dans cette ligne de conduite...» reconnaît en souriant Martine qui se dirigeait comme d'habitude vers la mairie.
JCP