lundi 21 janvier 2019
Édito
La Présidente a choisi le réseau social, dénoncé pourtant pour la violence de ses commentaires, pour présenter ses vœux. C’est bien plus que paradoxal.
Questions à...
Le Député de Saône-et-Loire au cours d’une conférence de presse a parlé «gilets jaunes» mais aussi fait le point sur les engagements tenus du Gouvernement. ACTUALISE
Le vice-président du Conseil Régional se confie sur le budget économie de la Bourgogne-Franche-Comté, «au service de toutes les entreprises».
A l'occasion de la session plénière du Conseil Régional consacrée au vote du budget, la question des transports, le premier budget de la Région, a constitué une grande par des discussions. Et l'imbroglio autour de la hausse des tarifs des abonnements TER a masqué d'autres aspect de cette compétence. Le premier vice-président revient pour Infos-Dijon sur les grandes lignes du budget transports 2019 de la Bourgogne-Franche-Comté.
Écouter, lire, voir
> MEDIAS > Médias

Partir en amoureux autour de la lune, ce sera possible en 2022, mais il faudra avoir un joli compte en banque...

12/06/2018 15:00Lu 1368 foisImprimer l’article
Dès 2022, il sera possible de faire sa demande en mariage en survolant la surface lunaire au son de « Fly Me to the Moon » de Frank Sinatra. Le vol spatial d’une semaine sera effectué à bord d’une capsule autonome permettant aux deux amoureux de voyager seuls.
L’agence ApoteoSurprise, spécialisée dans l’organisation de demandes en mariage extravagantes, lance une toute nouvelle prestation à 125 millions d’euros permettant aux princes charmants du 21ème siècle de demander la main de leur bien-aimée en volant autour de la Lune. Pouvoir décrocher la Lune par amour s’apprête donc à devenir réalité, l’objectif ultime de l’agence parisienne étant de « mettre en scène la demande en mariage la plus folle et la plus extraordinaire de ces derniers 13,8 milliards d’années ».
À partir de mars 2022, tout amoureux fortuné pourra réserver la prestation clé en main sur le site www.apoteosurprise.com et bénéficier, cinq mois plus tard, du programme suivant :
- Entraînement physique et formation technique préalable de douze semaines.
- Décollage, le jour J, depuis le centre spatial Kennedy, à Cap Canaveral (Floride).
- Diffusion, dans les casques des deux touristes de l’espace, de "Also sprach Zarathustra, Op.30" de Richard Strauss (B.O.de 2001, L'Odyssée de l'espace) au moment où les premiers effets de l’apesanteur se font ressentir.
- Arrivée en orbite lunaire, trois jours plus tard, avec survol de l’astre cendré à seulement 200/300 kilomètres d’altitude.
- Interruption de toute communication avec la Terre pendant une trentaine de minutes, durée pendant laquelle la capsule survole la face cachée de la Lune.
- Diffusion de la chanson "Fly Me to the Moon" de Frank Sinatra, à mi-chemin du vol orbital, permettant au prétendant de faire sa demande en mariage (bague de fiançailles cachée dans sa combinaison) loin de toute autre forme de vie.
- Spectaculaire lever de Terre derrière les cratères lunaires et voyage retour, pendant près de quatre jours, avant rentrée atmosphérique et atterrissage final.
 
La trajectoire suivie par la capsule sera similaire à celle de la mythique mission Apollo 8 de 1968. La capsule, qui pourra atteindre les 38.000 km/h, sera équipée de huit caméras permettant d’immortaliser à jamais la spectaculaire entrée du couple dans l’histoire de la conquête spatiale et de la conquête… amoureuse !