mercredi 18 septembre 2019

Opération Foire du Creusot :

Bénéficiez de 20% de remise sur tous vos travaux*

Pour toute commande passée entre le Samedi 14 et le Dimanche 22 Septembre

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Le lundi 9 septembre 2019 restera dans l’histoire pour l’Hôtel-Dieu du Creusot, avec la première intervention chirurgicale réalisée avec le robot chirurgical, le 1er de Saône-et-Loire.
Le Docteur Jean-Philibert Combier a réagi dans une interview exclusive à creusot-infos.
«Le robot ne remplace pas le chirurgien. Il exécute ses gestes. C’est un progrès considérable»
«C’est capital pour recruter de jeunes médecins»
«Le Maire du Creusot a eu une vision d’avenir et de progrès sur ce dossier stratégique»
Vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées et de l’apprentissage, Stéphane Guiguet détaille l’implication de la Région en matière d’investissements, mais aussi pour «le pouvoir d’achat des lycéens et de leurs familles».
Le conseil départemental est mobilisé pour les Collèges. C’est que ce le Président André Accary a annoncé, ce jeudi matin, à Montchanin, où il a fait sa rentrée des classes.
Écouter, lire, voir
> LE CREUSOT - MONTCEAU > Communauté Urbaine

COMMUNAUTE URBAINE : Ces écolos qui, selon Monsieur Graffard, n’osent pas le dire…

26/04/2018 21:15Lu 2524 foisImprimer l’article
L’élu vert du Creusot a profité de la question de la subvention annuelle à Nuclear Valley pour faire une révélation : Au sein du conseil communautaire des élus sont plus écologistes que lui. Ils manqueraient donc de courage…
Sans doute qu’aucun ne fera son «coming out» d’ici la fin du mandat en mars 2020. Mais si l’on en croit Pierre-Etienne Graffard, le conseil de la Communauté Urbaine Le Creusot - Montceau regorgerait d’élus plus écologistes que lui ! Rien que ça. Ces élus aux convictions cachées seraient donc officiellement socialistes, communistes, de droite Les Républicains, ou sans étiquette. Diable. Le conseil aurait donc en son sein une sorte de cinquième colonne.
Comptablement parlant ils ne sont pourtant que deux dans l’assemblée : Pierre-Etienne Graffard et Jean-François Jaunet. Oui mais voilà, à en croire l’élu EELV du Creusot, ils sont donc beaucoup plus nombreux.
C’est en effet ce qu’il a déclaré en conclusion de son intervention au sujet de la subvention de 22.000 euros de la CCM à Nuclear Valley, le nouveau nom du Pôle Nucléaire Bourgogne (lire ci-dessous).
On le sait cette histoire de subvention annuelle irrite les Verts qui, par erreur, l’avaient pourtant votée au début de la mandature. Une erreur de jeunesse sans doute, qu’ils n’ont depuis plus renouvelée. Maintenant ils s’abstiennent puisqu’ils appartiennent à la majorité communautaire, «mais aussi parce que ça contribue démantèlement des centrales nucléaire», a pris soin de préciser Pierre-Etienne Graffard.
Restent donc les mots. Et dans la bouche de Pierre-Etienne Graffard ces mots ne sont évidemment pas tendres ni complaisants pour ce qui concerne toute forme de soutien à la filière nucléaire. Car c'est un totem vert.
La grande nouvelle c’est qu’à en croire l’élu du Creusot, il y aurait donc «bien des personnes» plus écologistes que lui.
C’est dit et forcément cela interpelle. Car cela revient à considérer que ces élus manquent de courage. Il y aurait donc au sein du conseil de la communauté urbaine des «faux culs» qui votent contre leurs convictions. Qui ce jeudi soir ont voté une subvention à la filière nucléaire alors qu’ils sont contre. Des élus godillots en quelque sorte. Et si c’est vrai, ce n’est pas joli, joli.
On le sait, sur notre territoire, dans la Communauté Urbaine, autant que dans le département de Saône-et-Loire, le nucléaire est un sujet sensible. La filière industrielle, creusot-infos l’a souligné au début de l’année, a été réhabilitée après avoir fait l’objet d’un mitraillage en règle de la part de tous les «anti».
Et aujourd’hui, la vérité veut qu’il soit rappelé, en toute objectivité, que cette filière nucléaire est loin d’être morte. Elle est d’ailleurs si vivante que Framatome a annoncé son intention de recruter 300 personnes d’ici la fin de l’année.
On peut dès lors comprendre que des élus effectivement ne versent pas dans le camp des anti-nucléaire, malgré leurs convictions écologistes. Refuser des créations d’emplois ce n’est pas spécialement tendance par les temps qui courent.
Il n’en demeure pas moins que l’on aimerait bien que Pierre-Etienne Graffard ait le courage de donner les noms de ces élus plus écolos que lui. Juste pour savoir. Juste pour pouvoir les interroger. Et leur demander si oui ou non ils sont contre la filière nucléaire.
Ce serait intéressant et éviterait les interprétations que les propos de Monsieur Graffard peuvent nourrir. Car finalement le plus désagréable dans cette affaire, c’est que maintenant quand on échangera avec certains élus, on se demandera s’ils sont sincères ou non. Il fût un temps où ce sont les élus de sensibilité d’extrême droite qui se cachaient. Si maintenant ce sont des Verts, où va-t-on, peut-on se demander non sans ironie.
En attendant de savoir, Jean-Claude Lagrange, vice-président du Conseil Régional en charge de l’économie, n’a pas manqué de rappeler à son collègue Graffard, le poids de l’industrie nucléaire dans le département. Rappelé aussi combien les sous-traitants profitent de la filière pour se développer et accessoirement conquérir d’autres marchés que ceux liés au nucléaire.
En fait, on le voit, en matière économique et industrielle, les réalités sont plus complexes que des slogans et de belles envolées de nature à satisfaire une frange qui a été loin de convaincre lors des derniers scrutins électoraux. Il est toujours bon de le rappeler.
Alain BOLLERY

La déclaration de Pierre-Etienne Graffard :
Au niveau européen, 90% des nouvelles capacités de production installées sont des énergies renouvelables.
Voilà une donnée simple, indispensable en préalable à notre explication de vote.
Je pourrais compléter par une deuxième information intéressante, éclairante même.
Bien qu’appartenant à l’Europe, ce n’est pas le cas de la France. Nous sommes à des années lumière de ce chiffre.
Le lobby nucléaire en France est performant sur l’omniprésence du nucléaire dans notre pays, je dois l’admettre.
Mais il empêche la recherche, le financement, l’industrialisation des énergies de demain. Les autres pays avancent, créent, développent l’autosuffisance énergétique de leurs besoins.
Je rappelle que pour nos belles vieilles centrales auxquelles nous sommes si attachées comme un vieux bibelot familial, nous ne sommes pas dans l’indépendance énergétique. Demandez aux africains qui nous fournissent l’uranium.
La loi de 2015 sur la transition énergétique, qui prévoit de ramener de 75% à 50% d’ici à 2025 la part du nucléaire, est largement réalisable si la France s’en donne les moyens. Annoncer qu’on n’arrivera pas à respecter cet objectif simplement parce qu’on a écouté le lobby nucléaire, c’est regrettable et dommageable pour l’élaboration du PPE.
Soutenir comme nous le faisons encore aujourd’hui Nuclear Valley, c’est soutenir ce lobby.
Nous ne sommes  pas obligé de satisfaire d’année en année ce soutien sans s’interroger.
Et ce n’est pas obligé que nous soyons les seuls ce soir à le penser parce que écologistes.
Bien des personnes de cette assemblée, me disent en aparté ou en public, être bien plus écologiste que je ne le suis.
Parfait, on a tous besoin d’être motivé pour progresser dans ses convictions».

Encore beaucoup d’élus absents...

Comme il s’y est engagé, creusot-infos publie la liste des élus communautaires absents et excusés lors du conseil :
- Alain Ballot
- Josiane Bérard
- Lionel Duparay (arrivé à 19h)
- Jean-Marc Frizot (arrivé à 19h)
- Marie-Thérèse Frizot (arrivée à 19h)
- Jean Girardon
- Marie-Lise Grazzia
- Gérard Gronfier (arrivé à 19h)
- Jean-Marc Hippolyte
- Marie-Claude Jarrot (arrivée à 19h)
- Jean-Paul Luard
- Laëtitia Martinez
- Catherine Matrat
- Cyrille Politi
- Gilles Signol
- Magali Tricot