lundi 23 septembre 2019
Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Dans une longue interview, le Président de la Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire parle sans langue de bois. Il dresse des constats, accuse, parle de l’avenir et de la question de l’eau.
Il dénonce la main des Etats-Unis derrière des associations agissantes.
«On a des agriculteurs sur les rotules et petit à petit ils se désespèrent»
«Désolé, mais un steak végétal, ce n’est pas une entrecôte»
«On met de l’eau potable dans les toilettes et on n’est pas capable de répondre à l’abreuvement de nos animaux»
Le lundi 9 septembre 2019 restera dans l’histoire pour l’Hôtel-Dieu du Creusot, avec la première intervention chirurgicale réalisée avec le robot chirurgical, le 1er de Saône-et-Loire.
Le Docteur Jean-Philibert Combier a réagi dans une interview exclusive à creusot-infos.
«Le robot ne remplace pas le chirurgien. Il exécute ses gestes. C’est un progrès considérable»
«C’est capital pour recruter de jeunes médecins»
«Le Maire du Creusot a eu une vision d’avenir et de progrès sur ce dossier stratégique»
Vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées et de l’apprentissage, Stéphane Guiguet détaille l’implication de la Région en matière d’investissements, mais aussi pour «le pouvoir d’achat des lycéens et de leurs familles».
Écouter, lire, voir
> LE CREUSOT - MONTCEAU > Communauté Urbaine

CCM : «Tout écologiste devrait être «pour» le nucléaire» a lancé David Marti à Pierre-Etienne Graffard

11/03/2019 03:16Lu 2008 foisImprimer l’article
La question de la subvention de la Communauté Urbaine Le Creusot – Montceau à Nuclear Valley a révélé les clivages autant que la nouvelle donne sur le sujet du nucléaire civil.
C’est tous les ans la même chose. La question de la subvention accordée par la Communauté Urbaine Le Creusot – Montceau au Pôle de compétitivité Nuclear Valley, le nouveau nom du PNB, le pôle nucléaire Bourgogne (lire ci-dessous), fait forcément débat.
Cela ne surprendra personne, Pierre-Etienne Graffard, élu EELV, a parlé «des déchets, de la dépendance énergétique au nucléaire, du démantèlement des centrales», non sans évoquer «le lobbying nucléaire». Bref autant d’arguments pour justifier son abstention.
Concernant les déchets, il est sans aucun doute utile de rappeler qu’une des spécialités de Framatome au Creusot est de réaliser des conteneurs pour les déchets ultimes du nucléaire. Des conteneurs vendus dans le monde entier et dont il a toujours été dit qu’ils pouvaient résister à l’impact d’un avion de ligne. Pour les déchets toujours, il est aussi utile de rappeler que l’entreprise NFM Technologies a travaillé pour le centre d’enfouissement de Bure.
Ceci précisé, Jean-Claude Lagrange a aussi rappelé que ce sont plusieurs centaines d’entreprises qui sont concernées par le nucléaire, notamment pour le grand carénage.
David Marti a lui aussi développé des arguments qui plaident en faveur du nucléaire et notamment qu’il s’agit d’une énergie qui ne produit pas de gaz à effets de serre, au contraire par exemple, des centrales au charbon. Ce qui a fait dire au Président de la Communauté Urbaine, à l'adresse de Pierre-Etienne Graffard, que «tout écologiste devrait être «pour» le nucléaire». Une affirmation à laquelle le conseiller délégué à la ville du Creusot n’a pas répondu.
A l’heure du vote, Pierre-Etienne Graffard s’est abstenu, tout comme Kader Atteye le maire de Morey. Par contre, Jean-François Jaunet, vice-président de la Communauté Urbaine, en charge du développement durable mais aussi maire EELV de Génelard, a lui voté «pour» la subvention à Nuclear Valley.
Alain BOLLERY

Une subvention de 22 000 € accordée
au pôle de compétitivité  Nuclear Valley
Le pôle de compétitivité Nuclear Valley, soutenu par l’Etat, la Région, les conseils départementaux de Côte d’Or et de Saône-et-Loire, le Grand Chalon et la communauté urbaine Creusot Montceau, est aujourd’hui le seul pôle de compétitivité dédié au nucléaire civil en France labellisé par l’Etat. Le contrat de performance 2013-2018 étant arrivé désormais à son terme, le pôle a engagé une procédure de re-labellisation pour la période 2019-2024.
Les marchés visés par la nouvelle feuille de route du pôle sont ceux correspondant au nucléaire civil en France et à l'international pour les 10 années à venir. Ils concernent l'ensemble des composants, structures ou installations relevant d'un référentiel technique nucléaire (réglementation, codes et normes…). Les marchés visés concernent également le cycle de vie des produits nucléaires, de la conception à la réalisation, l'exploitation, le démantèlement, le recyclage, l'entreposage et le stockage des déchets.
Le pôle Nuclear Valley a identifié huit domaines d’activités stratégiques prioritaires qui concernent l’ensemble des activités de la filière nucléaire :
-    fabrication, matériaux et procédés,
-    contrôle et instrumentation,
-    maintenance,
-    démantèlement, recyclage et stockage,
-    génie civil et bétons nucléaires,
-    numérique,
-    sûreté-fonctionnement.
-    électricité et contrôle commande
La feuille de route R&D sera principalement axée sur la technologie des réacteurs à eau pressurisée (REP) qui est la plus utilisée en France et dans le monde. Elle couvrira également des besoins spécifiques aux nouveaux types de réacteur (SMR, fusion thermonucléaire).
A travers ces actions, le pôle Nuclear Valley a pour objectif de favoriser le développement d’activités en faveur de nouveaux services et produits innovants par l’émergence de projets R&D collaboratifs, en associant les entreprises, les laboratoires de recherche et les organismes de formation. Le pôle Nuclear Valley a également vocation à renforcer le développement des entreprises adhérentes en les incitant à mener ensemble des projets d’innovation collaboratifs.
A ce titre, la communauté urbaine Creusot Montceau accorde une subvention de 22 000 € à l’association Nuclear Valley.