lundi 09 décembre 2019

20% de cachemire, 20% de soie, 10% de laine et 50% de tendresse… une recette de Noël 100% «TARA’LILAS»

Édito
Les cheminots qui, vendredi, ont décidé de ne pas travailler ont délibérément pris en otage les usagers. Les conséquences de ce mouvement n’étaient pas acceptables.
Questions à...
Responsable de «Services Dispen», Saïd Haddoudi répond aux questions de creusot-infos sur une activité maintenance en plein développement. Il annonce 12 embauches en 2020.
Budget, emploi, chômage, pouvoir d’achat, réforme des retraites, grève à la SNCF… Rémy Rebeyrotte s’est prononcé sur une multitudes de sujets au cours d’un point presse.
Né au Creusot, Gilles Lagarde dont les parents sont à Saint-Jean de Trézy, occupe la fonction prestigieuse de Directeur de Cabinet du Président du Sénat, le 2ème personnage de l’Etat.
Gilles Lagarde a accordé une longue interview à creusot-infos. Il parle de sa fonction, du Président Larcher et du Sénat, mais aussi de la Saône-et-Loire et du Creusot.
Écouter, lire, voir
> Faits divers > En Saône-et-Loire

SAONE-ET-LOIRE : 61 agneaux tués et/ou blessés à la mort par deux chiens

03/10/2019 20:42Lu 16700 foisImprimer l’article
La terrible découverte a eu lieu sur la commune d’Etrigny… Les deux chiens et leur propriétaire ont été identifiés. C’est une des pires attaques en Saône-et-Loire. Le préjudice est de 7000 euros témoigne l'éleveuse.
ACTUALISE : Les photos du carnage.
Il faut sans doute remonter loin dans le temps pour trouver la trace d’une attaque au bilan aussi lourd. Aurélie France, agricultrice et éleveuse à Etrigny, entre Tournus et le Col des Chèvres, est tombée sur un véritable carnage ce jeudi matin.
«J’ai 80 brebis et j’avais 64 agneaux dans un enclos. Le troupeau des agneaux a été complètement décimé. 61 sont morts ou ont été blessés à la mort puisqu’ils doivent être euthanasiés», explique l’éleveuse avec beaucoup d’émotions dans la voix.?L’attaque a eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi. Elle a été menée par deux chiens qui s’étaient échappé depuis Mancey, une commune voisine. Le deux chiens ont donc fait un véritable carnage. Mais ils ne se sont pas attaqués aux brebis.


Cela fait cinq ans que Madame France a repris l’exploitation agricole. Le préjudice est énorme. Il est d’abord moral. Mais il est aussi financier : «Oui, c’est un préjudice de 7000 euros. Les agneaux étaient vendus et devaient partir lundi ou mardi».
Aurélie France a évidemment déposé plainte à la gendarmerie. Le propriétaire des deux chiens a été identifié et a reconnu que ce sont bien ses chiens qui ont mené l’attaque. Jeudi matin, ils étaient d’ailleurs juste à côté de l’enclos. Va maintenant venir le temps des assurances…
A.B. 
(Photos DR)