jeudi 19 septembre 2019

Offre «Foire»

-15% sur les portails et leur motorisation*

-5% sur les portes de garage**

Hall 3 – Stands 85/87/89

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Le lundi 9 septembre 2019 restera dans l’histoire pour l’Hôtel-Dieu du Creusot, avec la première intervention chirurgicale réalisée avec le robot chirurgical, le 1er de Saône-et-Loire.
Le Docteur Jean-Philibert Combier a réagi dans une interview exclusive à creusot-infos.
«Le robot ne remplace pas le chirurgien. Il exécute ses gestes. C’est un progrès considérable»
«C’est capital pour recruter de jeunes médecins»
«Le Maire du Creusot a eu une vision d’avenir et de progrès sur ce dossier stratégique»
Vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées et de l’apprentissage, Stéphane Guiguet détaille l’implication de la Région en matière d’investissements, mais aussi pour «le pouvoir d’achat des lycéens et de leurs familles».
Le conseil départemental est mobilisé pour les Collèges. C’est que ce le Président André Accary a annoncé, ce jeudi matin, à Montchanin, où il a fait sa rentrée des classes.
Écouter, lire, voir
> Faits divers > En Saône-et-Loire

LE CREUSOT : Poursuivie depuis Chalon, une voiture termine sa course rue de Blanzy et ses occupants s'envolent...

22/02/2019 08:45Lu 28443 foisImprimer l’article
«J’ai vu une jeune femme et un jeune homme prendre la fuite» raconte un témoin. Les deux avaient les mains chargées… Sans doute par de la drogue !
Les douanes, les gendarmes et les policiers étaient à leurs trousses…
ACTUALISE vendredi à 8h45 : La voiture était vide et les occupants sont toujours en fuite.
«La voiture est arrivée depuis la Molette par la rue Lamartine et elle a pris la rue de Blanzy en direction de la rue de Strasbourg. Elle roulait très très vite, car je l'ai vraiment entendue arriver», confie un témoin… Elle arrivait vite, mais pas pour aller bien loin. C’est en effet rue de Blanzy, juste à l’intersection avec la rue de Strasbourg, non loin du Temple protestant, que la voiture a été retrouvée.
Cette Volkswagen, de couleur grise présentait des traces d’un accrochage sur sa partie avant gauche. «Il y avait au moins deux personnes à bord. J’ai vu une jeune femme et un jeune homme prendre la fuite en courant. La jeune fille avait un chignon. Je l’ai vue qui portait quelque chose, qu’elle tentait de dissimuler». C’est en direction de la rue Edith Cavell et des rues situées plus bas que le jeune couple a pris la fuite.
«Les forces de l’ordre sont arrivées peu de temps après, mais c’était semble-t-il trop tard. Les deux avaient disparu !», confie encore ce fidèle de creusot-infos.
Les faits se sont déroulés mercredi en fin de journée dans le quartier situé entre la Place de la Molette et Saint-Henri. C’est là qu’a eu lieu la fin provisoire d’une histoire débutée sur l’Autoroute A6, où la voiture avait semble-t-il intrigué les douanes. A moins que cette voiture n’était attendue…
Une chose est certaine, ses occupants, au minimum deux, avaient des choses à cacher. Au point de refuser d’obtempérer à un contrôle et de heurter deux autres véhicules, dont un véhicule des militaires, pour prendre la fuite sur la RN 80, à savoir la branche Nord de la RCEA, en direction de Montchanin et donc finalement du Creusot, la ville semble-t-il de destination de la voiture. Et ce n’est sans doute pas par hasard que celle-ci s’en engouffrée dans le quartier entre la Molette et Saint-Henri, avec ses nombreuses petites rues. Un quartier que le conducteur devait connaitre, ce qui semble attester qu'il est originaire du Creusot.
Un bon plan en tout cas, puisque semble-t-il les occupants étaient toujours en fuite mercredi soir. La voiture a elle été passée au peigne fin par les gendarmes qui ont bénéficié de l’appui d’un équipage cynophile.
Pendant le temps des investigations, la rue de Blanzy a été bouclée entre la rue Lamartine et la rue de Strasbourg, avec un important dispositif des gendarmes appuyés par les policiers du Creusot. Peu après 21 heures, la voiture a été prise en charge par un garage, pour être transportée à Chalon-sur-Saône, selon les informations portées à la connaissance de creusot-infos.
Cette affaire, selon nos informations, n’a absolument rien à voir avec l’enquête menée par la Police Judiciaire de Dijon après les coups de feu tirés mardi après-midi à la cité du Tennis et qui ont vu une jeune fille blessée par balle.
Rien à voir, sauf que tout donne à penser que c’est très probablement des stupéfiants que les occupants de la Volkswagen break ne voulaient pas que les forces de l’ordre découvrent. Car on le sait, la valeur marchande des stupéfiants peut rapidement dépasser plusieurs dizaines, voir plusieurs centaines de milliers d’euros. Et on voit mal un refus de contrôle pour des cartouches de cigarettes…
Alain BOLLERY
(Photos Alain BOLLERY)

Voiture vide

Interrogé par nos soins, le Parquet de Chalon-sur-Saône a indiqué que la fouille de la voiture a été infructueuse. Les enquêteurs n'ont rien trouvé dans la Volkswagen. De même les deux personnes, une femme et un homme qui ont été vus en train de prendre la fuite, n'avaient pas été retrouvées jeudi soir.
A.B.