mardi 24 avril 2018
Édito
Personne n’a oublié que l’avocat de Nordahl Lelandais a défendu avec de la violence verbale son client en accusant les gendarmes et la justice dans l’affaire Maëlys.
Questions à...
Dans une interview à creusot-infos, le Président de l’Elan Chalon se confie après la belle victoire obtenue contre Strasbourg et avant la venue de Limoges.
Le Président de la FDSEA de Saône-et-Loire, en préambule au congrès de sa fédération, a accordé une interview à creusot-infos. Il parle sans langue de bois.
Écouter, lire, voir
> Faits divers > En Saône-et-Loire

CHALON SUR SAONE : Un policier municipal blessé

10/04/2018 17:19Lu 3050 foisImprimer l’article
Gilles Platret réagit et lance un appel à la population.
Communiqué :
VAGABONDAGE DE RUE : la Police Municipale en action
Ce lundi 9 avril à 21h50, une équipe de la Police municipale de Chalon s’est heurtée à un groupe d’individus visiblement en état d’ébriété qui troublait la tranquillité publique rue de Belfort.
A la suite de cette interpellation un agent a été blessé et se trouve aujourd’hui frappé par une interruption temporaire de travail de 5 jours.
Je tiens tout d’abord à rendre hommage au travail de nos agents de Police municipale qui œuvrent au quotidien et sans relâche pour tenter d’assurer au Chalonnais la tranquillité à laquelle ils ont légitimement droit.
J’adresse à l’agent blessé, au nom de la Municipalité, tous mes vœux de prompt rétablissement.
J’observe que depuis quelques semaines les phénomènes de vagabondage et d’occupation bruyante de la voie publique se sont développés en ville.
J’ai donc demandé à notre Police municipale de faire preuve de la plus extrême fermeté face à cette situation qui contribue à amplifier le sentiment d’insécurité sur notre commune et donne une image dégradée de Chalon.
C’est ainsi que, conformément aux arrêtés que j’ai signés cette année encore, les faits d’ébriété sur l’espace public et d’encombrement des voies de circulation seront poursuivis sans relâche par la Police municipale qui en fera une mission prioritaire.
Je rappelle que la première liberté consiste à pouvoir circuler tranquillement sur la voie publique sans être importuné par des individus menaçants, souvent accompagnés d’animaux dangereux.


J’invite les Chalonnais à signaler à la police municipale les faits de vagabondages dont ils seraient témoins ou victimes.
Gilles PLATRET
Maire de Chalon-sur-Saône