lundi 23 septembre 2019

Jeudi 26 Septembre

à l’Arche Cœur de Ville au Creusot, en partenariat avec la Ville, la Police Municipale, La Police Nationale et les pompiers

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Dans une longue interview, le Président de la Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire parle sans langue de bois. Il dresse des constats, accuse, parle de l’avenir et de la question de l’eau.
Il dénonce la main des Etats-Unis derrière des associations agissantes.
«On a des agriculteurs sur les rotules et petit à petit ils se désespèrent»
«Désolé, mais un steak végétal, ce n’est pas une entrecôte»
«On met de l’eau potable dans les toilettes et on n’est pas capable de répondre à l’abreuvement de nos animaux»
Le lundi 9 septembre 2019 restera dans l’histoire pour l’Hôtel-Dieu du Creusot, avec la première intervention chirurgicale réalisée avec le robot chirurgical, le 1er de Saône-et-Loire.
Le Docteur Jean-Philibert Combier a réagi dans une interview exclusive à creusot-infos.
«Le robot ne remplace pas le chirurgien. Il exécute ses gestes. C’est un progrès considérable»
«C’est capital pour recruter de jeunes médecins»
«Le Maire du Creusot a eu une vision d’avenir et de progrès sur ce dossier stratégique»
Vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées et de l’apprentissage, Stéphane Guiguet détaille l’implication de la Région en matière d’investissements, mais aussi pour «le pouvoir d’achat des lycéens et de leurs familles».
Écouter, lire, voir
> Faits divers > Autour du Creusot

MONTCHANIN : Un homme menaçant a été blessé par balles par un gendarme

10/09/2019 13:20Lu 39343 foisImprimer l’article
Les faits se sont produits ce lundi en début d'après-midi.
ACTUALISE : On en sait plus sur le déroulement des faits et sur le profil du quadragénaire blessé par balles.
L’enquête lancée lundi après-midi et menée par les gendarmes de la Section de Recherches de Dijon après qu’un gendarme a été amené à tirer sur un quadragénaire menaçant, dans le quartier de la gare à Montchanin (lire ci-dessous) se poursuit.
Interrogé par creusot-infos, ce mardi à la mi-journée, Damien Savarzeix, procureur de la République de Chalon-sur-Saône, a indiqué que le quadragénaire, après avoir fait l’objet de soins à l’Hôtel-Dieu du Creusot, a été dirigé sur le centre hospitalier de Lyon Sud, «pour des compléments de prise en charge».
On en sait désormais plus sur le scénario qui a conduit un gendarme à faire usager de son arme à deux reprises et un autre gendarme à faire usage de son taser. «Les gendarmes ont été appelés parce qu’un individu avait un comportement très particulier dans la cité. Il voulait se rendre au domicile de son père. Il avait des propos incohérents, mais une démarche déterminée. Il s’est avancé en direction des gendarmes en conservant une main dans la poche. Les gendarmes lui ont intimé l’ordre de s’arrêter et de sortir la main de sa poche, ce qu’il a refusé à plusieurs reprises. Alors qu’il était à quelques mètres des deux militaires, il a eu un geste brusque. Les deux gendarmes ont alors fait usager du taser pour l’un et du pistolet de service pour l’autre. Touché, l’homme a été maîtrisé et secouru par les pompiers», indique le Procureur de la République. Il précise que c’est un téléphone que le quadragénaire avait dans sa poche. En faisant croire de toute évidence qu’il s’agissait d’une arme.
«Cet homme, je le confirme avait de nombreux antécédents judiciaires et il avait fait l’objet de nombreuses condamnations. Il est connu pour être un toxicomane et il avait fait l’objet récemment d’une hospitalisation d’office», souligne Damien Savarzeix.
Et de préciser, aussi : «La veille, l’individu s’était manifesté par un épisode violent au domicile de sa mère».
Il était prévu qu’il soit entendu rapidement par les enquêteurs. Le gendarme qui a tiré deux coups de feu est lui toujours entendu. Une confrontation n’aura pas forcément lieu.
La fin de l'audition du gendarme a eu lieu mardi soir.
Alain BOLLERY

Notre précédent article (10/9 à 1h00) :
Ainsi que creusot-infos l'a révélé dès 15h29, les sapeurs pompiers de Montchanin, sous les ordres du Lieutenant Fabrice Malon, et le SMUR de l’Hôtel Dieu du Creusot sont intervenus ce lundi vers 14h30 à Montchanin dans le quartier de la gare, pour secourir une personne qui, selon les premières informations portées à la connaissance de creusot-infos, avait été blessée par arme à feu. La victime est un homme âgé d'une quarantaine d'années.?Il a été pris en charge par les secours. Son pronostic vital n’est plus engagé. Blessé au thorax, il a été conduit à l’Hôtel-Dieu du Creusot, pour subir une intervention chirurgicale.
Les gendarmes de la communauté de brigades de Montchanin et du Creusot, ont été immédiatement dépêchés sur place où ils ont été rejoints par le Colonel Nicolas Matthéos, commandant du Groupement de Gendarmerie de Saône-et-Loire et par  le Commandant Gérard Devaraine, adjoint au chef d’escadron de la compagnie d’Autun. Un périmètre de protection a été mis en place.
Contacté, le Colonel Matthéos s’est refusé à tout commentaire, renvoyant sur Damien Savarzeix, procureur de la République à Chalon-sur-Saône. La victime a été blessée par deux coups de feu qui ont été tirés par un gendarme. C’est ce que le Procureur de la République, interrogé par nos soins, a indiqué à creusot-infos dans une courte et sobre déclaration :
«Un gendarme a effectivement fait usage de son arme en direction d’un particulier qui était menaçant. Le pronostic vital de la personne blessée n’est pas engagé. Des expertises sont en cours sur le terrain. La section de recherches de Dijon a été saisie pour mener l’enquête. Deux gendarmes qui étaient en patrouille étaient présents sur les lieux. En l’état actuel des premières investigations, deux coups de feu ont été tirés».
Sur le terrain, dans le quartier de la cité de la gare à Montchanin, la cellule d’identification criminelle de la gendarmerie nationale a été dépêchés sur place et les militaires ont passé au peigne fin la zone où les coups de feu ont été tirés. A côté de cela, des gendarmes de la Compagnie et du PSIG d’Autun ont été déployés dans le quartier. Le gendarme qui a fait usage de son arme est entendu par les enquêteurs.
Selon plusieurs témoignages recueillis par creusot-infos, la victime un homme d’une quarantaine d’années, domicilié dans le secteur de Montchanin, était connu pour être en prise avec les stupéfiants, c’est à dire avec la drogue. Jean-Yves Vernochet, maire de Montchanin, s’est rendu sur place.
En fin de journée, Damien Savarzeix, procureur de la République, a indiqué que les premières investigations menées par les militaires ont permis d'établir que la personne blessée était connue pour des antécédents judiciaires. L'homme, un quadragénaire, avait fait récemment un séjour en hôpital psychiatrique.
Lundi en tout début d'après-midi, il s'était distingué par un comportement pour le moins anormal dans la cité de la gare à Montchanin, ce qui avait conduit des témoins à appeler les gendarmes.
L'homme, qui sans aucun doute se trouvait sous l'emprise de stupéfiants, car il est connu pour être un toxicomane, se serait avancé vers les deux gendarmes, les deux mains dans les poches. Il aurait refusé de sortir de montrer ses mains. Se montrant particulièrement menaçant en avançant en direction des militaires, il aurait eu un geste brusque et menaçant ce qui a conduit à une réplique, par arme à feu, de l'un des deux militaires.
Ainsi que nous l'avons révélé lundi le blessé a été transporté à l'Hôtel-Dieu du Creusot. Il était conscient au moment de sa prise en charge par les pompiers et par le  SMUR et ne se trouvait pas avec un pronostic vital engagé, comme cela avait été craint.
Le quadragénaire, qui est originaire de Montchanin, n'avait plus de domicile fixe depuis longtemps.
L'enquête se poursuivait lundi soir. Le Procureur de la République a indiqué qu'il devrait communiquer dans la journée de mardi.
Alain BOLLERY
(Photos Alain BOLLERY)



Nos premières photos :