vendredi 15 décembre 2017
Sondage
Le Président de l'Assemblée Nationale a-t-il eu raison de sanctionner le «député Insoumis» François Ruffin ?
Questions à...
Pierre Doucet de Jean-Paul Pelloux sont catégoriques : Demain plus qu'aujourd'hui et hier, la formation sera capitale pour un club comme Le Creusot.
Le Président du Comité de Bourgogne, candidat à la présidence de la nouvelle Ligue de Bourgogne – Franche-Comté a accordé une interview vérité à creusot-infos. Sans langue de bois, il place les acteurs du rugby face à leurs responsabilités.
Le leader de l’opposition municipale, dans une interview à creusot-infos parle de la réunion mi-mandat, des chantiers en cours dans la ville du Creusot. Il évoque aussi l’avenir. Il prépare les échéances de 2020. Au Creusot, mais aussi au Breuil, à Torcy, à St-Sernin du Bois.
> Faits divers > Autour du Creusot

MONTCHANIN : Les gendarmes rentrent par la même fenêtre que le cambrioleur...

14/08/2017 23:25Lu 10665 foisImprimer l’article
Il va passer le week-end en prison.
Les victimes ont témoigné pour creusot-infos, avec des remerciements appuyés.
ACTUALISE : Le compte-rendu de l'audience de jugement en comparution immédiate.
Comme son prénom le laisse supposer, Sadullah est d’origine turque. Il a suivi ses parents en France en 2003, à l’âge de 12 ans.

Et, à l’image de beaucoup de ses compatriotes, il a besoin d’un titre de séjour pour continuer à vivre dans notre pays.
Mais, contrairement à la plupart d’entre eux, il ne fait rien pour faciliter le renouvellement. Son casier judiciaire français fait en effet état de sept mentions depuis 2011 et il a été incarcéré de longs mois de juin 2015 à février 2017. Alors que sa demande va être examinée dans quelques semaines par les juges du tribunal administratif de Dijon, le jeune homme, aujourd’hui âgé de 26 ans, vient de se faire prendre par les gendarmes, tandis qu’il était en train de cambrioler en plein jour un pavillon à Montchanin (lire notre premier article ci-dessous)
?Sadullah s’est retrouvé ce lundi 14 août 2017,  quatre jours après la commission des faits, devant le tribunal correctionnel de Chalon, dans le cadre d’une comparution immédiate, pour vol par ruse, effraction ou escalade dans un local d’habitation en récidive.
Car il a déjà été condamné par cette même juridiction pour des agissements identiques le 26 octobre 2015.

?Les gendarmes prévenus par un voisin?

« Ce n’était pas du tout programmé » a confié le prévenu. Après avoir quitté sa petite amie, avec qui il avait passé la première partie de la journée, celui-ci se dirigeait à pied vers le centre-ville de l’ancienne cité tuilière, quand, à la vue d’un portail ouvert, l’idée lui est soudainement venue de visiter la maison.
Après s’être assuré qu’il n’y avait personne, Sadullah a tenté de forcer la boîte aux lettres dans l’espoir d’y découvrir des clés puis a essayé d’ouvrir les deux portes du garage. En vain. Finalement il a réussi à pénétrer à l’intérieur en brisant une vitre de la fenêtre de la salle de bain et durant un bon quart d’heure il a fouillé les différentes pièces de l’habitation. Au moment de son interpellation par les gendarmes de la brigade de Montchanin, appelés par un voisin intrigué par sa présence, il a été trouvé porteur d’un cabas dans lequel il avait mis bijoux, numéraire, téléphone portable, bouteille de champagne et autres objets. Tout un butin qu’il comptait revendre au noir pour se faire un peu d’argent.?Pris en flagrant, Sadullah n’a pu que reconnaître les faits.

«L’atteinte aux biens, un véritable fléau»?

« Une famille entièrement choquée. Une maison complètement fouillée. Les faits sont graves. Un cambriolage, c’est un véritable traumatisme, un véritable préjudice » a fait observer le vice-procureur Aline Saenz-Cobo, avant de mettre en avant « la volonté, la persistance de cambrioler » du mis en cause.
« L’atteinte aux biens, c’est un véritable fléau pour notre société. On ne doit pas laisser prospérer ce genre d’agissements » a ajouté la magistrate du parquet. Et de requérir 6 mois de prison à l’encontre de Sadullah, qui « est inscrit dans un parcours de délinquant et qui n’a toujours pas compris qu’il y avait des règles à respecter ».?
Après avoir souligné que son client était « quelqu’un de perdu », Me Mathilde Leray Saint-Arroman, qui assurait la défense du prévenu, a demandé l’indulgence du Tribunal. « Laissons-lui une dernière chance de se reprendre en main »... Et pourquoi pas avec l’aide de sa petite amie. « Il y a un projet de mariage et sa future épouse est prête à le mettre sur la bonne route ». ?Placé sous mandat de dépôt depuis le 11 août 2017, Sadullah est reparti au centre de détention de Varennes-le-Grand pour y purger une peine de 5 mois de prison, ayant écopé de 10 mois de prison, dont 5 mois avec sursis assorti d’une mise à l’épreuve de 2 ans, avec obligation de travailler et d’indemniser la partie civile. L’affaire ayant été renvoyée sur intérêts civils au 12 octobre 2017.?
Gabriel-Henri THEULOT

Lire notre premier article :
Régulièrement creusot-infos invite ses fidèles internautes à composer le 17 s’ils remarquent une présence suspecte dans une rue ou dans un quartier. Ce réflexe, des habitants de Montchanin l’ont eu jeudi à la mi-journée. Ils ont en effet remarqué la présence d’un individu au comportement bizarre à proximité du centre-ville de Montchanin.
Un comportement si bizarre que les témoins ont vu cet homme tenter de forcer la porte d’un garage d’une maison d’habitation, avant de le voir disparaître derrière cette maison.
Les gendarmes de la communauté de brigades de Montchanin et du Creusot ont donc été appelés, pour une intervention illico-presto. «Quand les gendarmes sont arrivés sur place, ils ont découvert qu’une vitre avait été brisée à l’arrière de la maison», indique l’Adjudant-Chef Laurent Dardaine.
Les gendarmes sont alors rentrés par la fenêtre et ils ont découvert l’individu signalé qui avait déjà commencé à vider les placards et à faire son marché pour préparer son butin. L’individu a été maîtrisé, puis menotté, avant d’être conduit dans les locaux de la brigade de Montchanin pour être placé en garde-à-vue. Mais avait que tout le monde ne quitte les lieux, les propriétaires de la maison sont arrivés et ont trouvé le cambrioleur et les gendarmes dans leur maison.
Ils ont alors vite compris les choses (lire leur témoignage ci-dessous). Vendredi après-midi, le cambrioleur a été conduit au parquet de Chalon-sur-Saône qui a décidé de son placement en détention provisoire au centre pénitentiaire de Varennes le Grand, avant son jugement, en comparution immédiate lundi après-midi. Le cambrioleur est un SDF de la région de Montceau.
Son interpellation prouve combien une saine attention peut permettre de lutter efficacement contre les cambriolages et les tentatives.
Les propriétaires de la maison visée à Montchanin ont tenu à témoigner pour creusot-infos : «Je souhaite témoigner de cette expérience extrêmement désagréable. Je voudrais d'abord remercier mes voisins qui ont eu le bon réflexe de prévenir les forces de l'ordre rapidement. Sans eux tous nos objets d'une grande valeur sentimentale auraient disparu», explique la victime. Et de poursuivre : «D'où l'importance d'entretenir de bons rapports de voisinage. Il existe encore des personnes qui se soucient des autres».
Dans sa réaction la victime n’oublie pas les gendarmes : «Je souhaite remercier les forces de l'ordre qui ont été très réactives et sont arrivées à temps pour arrêter le cambrioleur. Ces femmes et hommes font un travail difficile au quotidien.
Notre prise en charge a été parfaite. Ils ont su rassurer les enfants qui ont été choqués de voir leur maison visitée et fouillée.
Je souhaite leur rendre hommage par le biais de ce mail». C’est fait et c’est très bien de constater que dans notre société des gens savent encore dire merci publiquement.
Alain BOLLERY