samedi 23 juin 2018

Vous avez un bien à vendre ?

Maison individuelle

Appartement

Terrain à bâtir

Immeuble de rapport

Contactez d’urgence «Neyrat Immobilier»

Édito
Vous avez détesté la perspective de la limitation à 80 km/heure… C’est pas grave, on va vous les faire adorer. Le lavage de cerveau a commencé et ça va s’accélérer. Tous les arguments sont bons. Même écolos. C’est dire.
Questions à...
Dans une interview fleuve à creusot-infos, Anibal Castano balance ses vérités. Sur son sport le basket, sur la Fédération, sur l'arbitrage.
Les rendez-vous d’été seront lancés avec un spectacle très aérien. Avec aussi un nouveau lieu de programmation.
L’adjoint à la culture parle aussi de l’avenir de L’arc, de la mise en lumière du Château de la Verrerie, du projet d’installations de boites à livres.
30 associations écologistes ont fait du lobbying auprès de lui, mais Rémy Rebeyrotte n’a pas cédé aux pressions vertes sur la question du glyphosate et il s’en explique avec force d’arguments.
Le Député n’hésite pas à prendre le désherbant pour nettoyer les arguments de la nouvelle gauche sur les dotations de fonctionnement. Il parle aussi des accords possibles pour les municipales de 2020 avec un peu d’engrais pour le Grand Autunois Morvan…
Sans oublier les poules, les abattoirs, le bois et les rodéos…
Écouter, lire, voir
> Faits divers > Autour du Creusot

MONTCENIS : 6 voitures détruites par les flammes en plein nuit

11/03/2018 23:36Lu 21264 foisImprimer l’article
Deux incendies volontaires ont été provoqués aux deux extrêmes du parking de la résidence des Epinliers.Christine : «Comment je vais aller travailler ?»
Fabrice : «Mes deux Renault Espace ont brûlé»
ACTUALISE Dimanche à 23h36 :
Laura Caillot : «Comment aller travailler ?»
Thierry Buisson, maire de Montcenis : «On va
véhiculer les victimes»
.
Il était 5h17, dans la nuit de samedi à dimanche, quand l’alerte a été donnée : Des voitures étaient en train de brûler sur le parking de la résidence des Epinliers, à Montcenis. Une résidence avec une très belle vue sur Le Creusot et sur Torcy.
De nombreux pompiers du centre de secours du Creusot ont été mobilisés pour lutter contre les flammes avec deux sinistres. En effet, à leur arrivée, les pompiers se sont retrouvés avec deux feux. Le premier concernait une Opel Corsa, une Renault Mégane et un Renault Espace entièrement embrasés. Les trois véhicules ont été détruits et un Renault Kangoo a chauffé. Il est également bon pour la casse, qui devait être sa destination prochaine a indiqué sa propriétaire qui a commenté : «Je pensais trouvé la tranquillité en venant habiter à Montcenis… Je suis gâtée !»
Au fond du parking situé derrière le deuxième bâtiment, ce sont trois voitures qui ont été en proie aux flammes. A savoir un Renault Espace et un Volkswagen Tiguan qui ont été entièrement détruit et une Citroën C5 qui a bien brûlé sur le côté conducteur et qui est bonne pour la casse.
Le Lieutenant Lagrost, du centre de secours de Montceau, a été dépêché sur place, aux côtés de l’Adjudant-Chef Pascal Pousset qui a pris part à l’intervention. Une enquête de Police a été ouverte pour ces deux incendies volontaires.
A l’heure du réveil, c’était évidemment et consternation pour les habitants de la résidence et du quartier dans une commune de Montcenis qui, il y a quelques semaines, avait été marquée par quelques feux de poubelles, chemin des Epinliers et sur les Hauts de Baudot, avant un autre incendie volontaire à Saint-Firmin. C’était il y a un peu plus d’un mois, dans la nuit du 5 au 6 Février (voir notre article).
Alain BOLLERY

Laura Caillot : «Comment aller travailler ?»


«Je l’avais achetée d’occasion, avec un crédit différé qui vient tout juste de débuter, pour sept ans»… Dimanche matin, Laura Caillot, employée à la Pharmacie du Lac à Torcy, était comme sonnée en tournant autour de sa Renault Mégane qui a été entièrement détruite par les flammes. «Maintenant je me demande comment de vais pouvoir aller travailler. J’espère que dans ma famille ont va pouvoir me prêter une voiture».
A.B.

Thierry Buisson, maire de Monctenis :

«On va véhiculer les personnes qui travaillent»


Le Maire de Montcenis, Thierry Buisson, a passé beaucoup de temps, dimanche matin, sur le parking de la résidence des Epinliers. «C’est désolant ce qui s’est passé. C’est la première fois que des voitures brûlent ainsi à Montcenis. C’est une première dont on se serait bien passé. Il y avait bien eu des poubelles incendiées. Mais là, avec toutes ces voitures détruites, c’est autre chose et c’est révoltant. Je mesure la détresse des victimes». Si la mairie n’a pas beaucoup de situations en main dans ce genre de situations, Thierry Buisson était dimanche matin catégorique : «On va se débrouiller pour véhiculer les personnes qui travaillent».
A.B.

Christine : «Comment

je vais aller travailler ?»


«De voir ma voiture en flammes, cela m’a tellement fait mal, que j’étais tétanisée. Je n’ai même pas eu le réflexe d’appeler les Pompiers et la Police», lâche Christine Barnier. Elle est au rang des victimes des deux incendies volontaires qui ont détruit six voitures et endommagé une septième. «Mon Opel Corsa, que j'ai achetée en 2006, est entièrement détruite. Je suis anéantie. Je n’ai plus rien pour aller travailler, pour aller prendre mon poste à 7h30 chez Guyot Graphco à Montchanin. Comment je vais faire, combien l’assurance va me donner pour racheter une voiture», commente la victime, à qui sa voisine et amie propose un café pour lui donner un peu de chaleur.
A.B.

Fabrice Guillet : «Mes deux

Renault Espaces ont brûlé»

Il est sonné Fabrice Guillet : «Mes deux Renault Espace ont brûlé, sont entièrement détruits. C’est terrible. C’est la lumière des flammes qui m’a réveillé. J’ai alors vu que j’avais deux voitures en train de brûler», comment cet employé d’Industeel Creusot, groupe ArcelorMittal, qui travaille à l’aciérie.
«Avant ici c’était calme, mais depuis quelques mois ce n’est plus le cas. Il y a des voitures qui viennent trainer, notamment le week-end. Et puis avant ces incendies il y a eu d’autres faits de délinquance, puisque des voitures avaient été fracturées». Fabrice Guillet qui a la passion des voitures avait au total cinq voitures, «sans compter celle de mon fils». Maintenant il n’a plus que trois voitures et il se demande bien ce que l’assurance va lui donner, pour réparer le double préjudice subi.
A.B.