dimanche 19 novembre 2017
Sondage
Appréciez-vous le passage à l'heure d'hiver ?
Questions à...
Dans une interview à creusot-infos, André Accary, président du conseil départemental évoque le débat d’orientation budgétaire programmé ce jeudi, avec un fort volume d’investissements. Avec aussi des annonces :
Le Président de l'Elan Chalon se confie dans une longue interview vérité.
«Le club vit une des périodes les plus difficiles qu'il a connues»
«L’équipe est traumatisée et cabossée»
«L'Elan est malade mais on a commencé la thérapie»
Écouter, lire, voir
> Faits divers > Autour du Creusot

BROYE : Les gros moyens pour les blessés d’une voiture qui a plongé sur la route d’Autun

11/07/2017 08:54Lu 8294 foisImprimer l’article
La voiture a été victime d’une perte de contrôle et s’est retrouvée très en-dessous de la chaussée.Les sapeurs pompiers du GRIMP ont été mobilisés pour remonter les deux victimes, à savoir deux retraités.
Heureusement il y a eu un témoin… Oui heureusement, car sans doute qu’à l’exception d’un randonneur, ou d’un deux roues, personne n’aurait vu la voiture, une Citroën DS4 qui, ce mardi matin, avant 7 heures, a plongé en contrebas de la chaussée, sur les hauteurs de la route d’Autun, entre Broye et la cité éduenne, alors qu'elle circulait en direction de la ville sous-préfecture.
Un témoin a donc donné l’alerte et immédiatement ce sont d’importants moyens qui ont été mobilisés par les sapeurs pompiers de Saône-et-Loire. Sous les ordres du Lieutenant Frédéric Chifflot, des pompiers d’Autun, du Creusot et d’Etang sur Arroux ont été dépêchés sur place. Très vite est apparue l’obligation de faire appel à l’équipe du GRIMP pour pouvoir remonter les deux victimes, à savoir une septuagénaire de Broye et son compagnon.
La voiture, qui avait terminé contre un arbre, se trouvait près de dix mètres en-dessous de la chaussée. Les deux victimes ont été conditionnées, placées dans une coquille, et remontées jusque sur la chaussée, pour être transportées en ambulance à l’Hôpital d’Autun.
La circulation entre Broye et Autun a été coupée par les gendarmes de la brigade d’Etang, sous les ordres de l’Adjudant-Chef Giroz.
Les opérations de secours ont été menées en moins d’une heure par les pompiers qui ont affiché beaucoup de maîtrise, preuve que les entraînements répétés des équipes du GRIMP permettent une bonne appréhension de ce type de situation.
Alain BOLLERY