lundi 23 septembre 2019
Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Dans une longue interview, le Président de la Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire parle sans langue de bois. Il dresse des constats, accuse, parle de l’avenir et de la question de l’eau.
Il dénonce la main des Etats-Unis derrière des associations agissantes.
«On a des agriculteurs sur les rotules et petit à petit ils se désespèrent»
«Désolé, mais un steak végétal, ce n’est pas une entrecôte»
«On met de l’eau potable dans les toilettes et on n’est pas capable de répondre à l’abreuvement de nos animaux»
Le lundi 9 septembre 2019 restera dans l’histoire pour l’Hôtel-Dieu du Creusot, avec la première intervention chirurgicale réalisée avec le robot chirurgical, le 1er de Saône-et-Loire.
Le Docteur Jean-Philibert Combier a réagi dans une interview exclusive à creusot-infos.
«Le robot ne remplace pas le chirurgien. Il exécute ses gestes. C’est un progrès considérable»
«C’est capital pour recruter de jeunes médecins»
«Le Maire du Creusot a eu une vision d’avenir et de progrès sur ce dossier stratégique»
Vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées et de l’apprentissage, Stéphane Guiguet détaille l’implication de la Région en matière d’investissements, mais aussi pour «le pouvoir d’achat des lycéens et de leurs familles».
Écouter, lire, voir
> Faits divers > Au Creusot

Vacances cauchemar : Un couple se fait tout dérober en Sardaigne

02/08/2018 03:18Lu 8157 foisImprimer l’article
Les vacances peuvent être source de beaucoup de bonheurs et de plaisirs, mais elles peuvent aussi générer de très mauvais souvenirs. Comme ceux endurés par un couple de Creusotins. Xavier et Victoria avaient décidé de passer une semaine en Sardaigne.
«A notre arrivée, nous avons tout posé dans notre chambre à l’Hôtel et nous avons rejoint la réception pour qu’on nous explique ce qu’il était possible de faire pendant notre semaine», explique Xavier. «A notre retour dans la chambre, le choc a été terrible. On nous avait tout volé. Notre argent, nos papiers d’identité, nos cartes bancaires. Il ne nous restait que nos vêtements», détaille Xavier.
Les vacances ont été cauchemardesques et réduites à la plus simple expression : «Comme on n’avait plus d’argent et plus de moyens de payer, on n’a rien pu faire. Et puis, sur la semaine, il a fallu une journée pour déposer plainte, et une journée au Consulat pour préparer le retour».
Ces vacances 2018, Victoria et Xavier, bien malheureusement, ne les oublieront pas de si tôt. «Fram, avec qui on était parti, nous a expliqué qu’on aurait dû tout mettre dans le coffre à notre arrivée. Mais le coffre qui se trouvait dans la chambre, on ne pouvait pas l’utiliser, car il était cassé. Et ils ne veulent rien entendre. Pour le moment, on n’a pas récupéré un centime. Ce n’est pas normal», assure Xavier, bien décidé à se battre.
A.B.