samedi 20 avril 2019

Du Mercredi 17 au Samedi 20 Avril

Retrouvez les Offres en cours sur le Gigot d’agneau à rôtir, le dos de cabillaud, les pizzas (Les 19 et 20 Avril 19), le jambon Delpeyrat (-20% de réduction immédiate),
le fromage de chèvre « Le Petit Cruzille », le caillé frais campagne, les faisselles et le fromage blanc  « La Bressane » (-30% de réduction immédiate),
les batavias, le Nid de Pâques, la brioche aux gratons, le chardonnay 2016 (-15% de réduction immédiate),
le Montagny 2015 (-15% de réduction immédiate),
le vin rosé 2017 (-20% de réduction immédiate),
le crémant de Bourgogne (-15% de réduction immédiate)

-20% de réduction immédiate à partir de 25€ d’achat à la Boutique Fleurs Vendredi 18 et Samedi 19 Avril

Fermeture Exceptionnelle Lundi 22 Avril

Édito
Les faits très graves qui se sont produits lundi matin, ont révélé autant le manque de respect et de politesse, que cette violence qui n’en finit plus de s’incruster dans les têtes, dans les esprits et donc bien malheureusement dans les actes.
Questions à...
Le vice-président de la Région Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées est catégorique : «On sait s’adapter, on sait être réactif et on peut voter un financement exceptionnel»
Elu lundi après-midi nouveau Président de la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire, Bernard Lacour entend mener une présidence de combat. Pour défendre l’agriculture «contre les attaques menées par des minorités». C'est ce qu'il affirme dans une longue interview qu'il a accordée à creusot-infos.
«88% de la société française apprécie notre agriculture et ses agriculteurs et on entend que les minorités»
«L’agriculture française c’est la qualité et la traçabilité»
«L'engagement du conseil départemental a été vital»
«Dans la Communauté Le Creusot - Montceau, on va franchir un cap dans la gestion de l’eau».
Dans une longue interview à creusot-infos, le Député européen sortant, 3ème sur la liste «Les Républicains», n’est pas tendre avec le Président de la République.
«Ce Président est très tacticien et très habile»
«Le grand débat c’est quand même un aveu d’échec».
Alstom, Nadine Morano, Rachida Dati, référendum, immigration, l’élu bressan n’élude aucun sujet.
Écouter, lire, voir
> Faits divers > Au Creusot

LE CREUSOT : Une maison soufflée par une explosion rue Félix Martin

25/05/2018 10:14Lu 37204 foisImprimer l’article
Deux personnes ont été grièvement blessées. Il n'y aurait personne dans les décombres.
La réaction du Maire David Marti.
Bernard Richard, un voisin en face : «Ma femme ouvrait le volet quand ça a explosé»
ACTUALISE à 10h14: Une cellule d'aide psychologique mise en place.
L'explosion a été entendue très au-delà du quartier de la Molette, ce vendredi matin peu après 7 heures. Deux sexagénaires ont été grièvement blessés. Ils sont pris en charge par les secours en état d'urgence absolue.
45 pompiers ont été mobilisés sous les ordres de l'adjudant-chef Pascal Pousset et du capitaine Alexandre Monin.
Et c'est un véritable spectacle de désolation qui s'offre aux regards dans le quartier situé entre la Place de la Molette et l'église Saint-Henri. La maison située à l'angle de la rue Félix Martin et de la rue de Mulhouse a été complètement soufflée.
Il faudra évidemment attendre les résultats de l'enquête de Police pour connaitre la cause exacte, mais évidemment tout donne à penser qu'il s'agit d'une explosion accidentelle provoquée par le gaz. L'enquête est dirigée sur place par la Capitaine Valérie Chabanis.
Dans le quartier c'est évidemment le choc pour les voisins de Jean-Louis Haudebine et de sa compagne qui sont connus des voisins et appréciés pour leur gentillesse. Jean-Louis Haudebine, un septuagénaire, est bien connu au Creusot, puisqu'il est l'ancien gardien du club de foot de la J.O.Creusot.
Alain BOLLERY 
(Photos Alain BOLLERY)

D'autres développements plus tard sur creusot-infos

Une cellule d'urgence mise en place

David Marti, maire du Creusot, devant les traumatismes que l'explosion a provoqués chez de nombreux voisins de la rue Félix Martin, de la rue de Mulhouse et au-delà, a décidé de la mettre en place une cellule d'urgence médico-psychologique (CUMP). Elle sera en place à partir de 15 heures à l'immeuble Saint-Henri et toutes les personnes qui le souhaitent pourront aller se confier et échanger avec des professionnels de santé.

David Marti : «Cela aurait 

pu être beaucoup plus grave»

«Ma première réaction, c’est d’abord l’angoisse par rapport aux victimes. Je suis évidemment venu immédiatement après l’explosion. On m’a dit qu’il y avait des victimes, à savoir deux personnes qui ont été prises en charge par les pompiers et le SMUR de l’Hôtel-Dieu et transportées à l’Hôpital. Selon les témoignages des voisins, ces personnes vivaient seules. Il n’y aurait donc personne sous les décombres, même si des recherches sont toujours en cours pour s’en assurer.
Je suis stupéfait par l’étendue des dégâts quand on voit cette maison qui a été complètement soufflée, mais aussi par les dégâts provoqués sur les autres habitations. Cela aurait pu être encore plus grave. Il faut maintenant laisser la Police chercher les causes. Il semblerait que ce soit le gaz. La rue est servie par le gaz de ville, mais il y avait semble-t-il une bouteille de gaz à l’intérieur de la maison. Il faut attendre les résultats de l’enquête».

Bernard Richard : «Ma femme

ouvrait le volet quand ça a explosé»

Madeleine et Bernard Richard habitent, rue Félix Martin, juste en face de la maison qui a été soufflée par l’explosion : «Ma femme ouvrait les volets pour faire sortir nos deux chats, Coccinelle et Ninja. Et là on a entendu une incroyable explosion. Un bruit énorme. On ne voyait plus à 30 centimètres avec la poussière qui a envahi la maison. Quand on a pu voir, j’ai vu Monsieur Haudebine. Il avait les pieds coincés, mais il a été dégagé par des voisins. Sa femme était elle sous les décombres. Elle a été sauvée par les pompiers. L’explosion a soufflé notre porte de garage et nos deux chats se sont sauvés». Heureusement Coccinelle la maman est revenue…»