lundi 17 juin 2019

Autun
Augustodunum

Le grand spectacle historique

son et lumiere de la Bourgogne

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Alors qu’ils sont officiellement présentés ce jeudi à 18h30, Jérémy Pinto lève un coin du voile sur les 42 rendez-vous programmés.
Nicolas Pommerel est le nouvel entraîneur du Creusot, avec Eric Catinot pour les arrières et Vuli pour les avants.
Avant la reprise de juin, Nicolas Pommerel se confie dans une interview à creusot-infos.
Le vice-président de la Région Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées est catégorique : «On sait s’adapter, on sait être réactif et on peut voter un financement exceptionnel»
Écouter, lire, voir
> Faits divers > Au Creusot

LE CREUSOT : Une maison soufflée par une explosion rue Félix Martin

25/05/2018 10:14Lu 37424 foisImprimer l’article
Deux personnes ont été grièvement blessées. Il n'y aurait personne dans les décombres.
La réaction du Maire David Marti.
Bernard Richard, un voisin en face : «Ma femme ouvrait le volet quand ça a explosé»
ACTUALISE à 10h14: Une cellule d'aide psychologique mise en place.
L'explosion a été entendue très au-delà du quartier de la Molette, ce vendredi matin peu après 7 heures. Deux sexagénaires ont été grièvement blessés. Ils sont pris en charge par les secours en état d'urgence absolue.
45 pompiers ont été mobilisés sous les ordres de l'adjudant-chef Pascal Pousset et du capitaine Alexandre Monin.
Et c'est un véritable spectacle de désolation qui s'offre aux regards dans le quartier situé entre la Place de la Molette et l'église Saint-Henri. La maison située à l'angle de la rue Félix Martin et de la rue de Mulhouse a été complètement soufflée.
Il faudra évidemment attendre les résultats de l'enquête de Police pour connaitre la cause exacte, mais évidemment tout donne à penser qu'il s'agit d'une explosion accidentelle provoquée par le gaz. L'enquête est dirigée sur place par la Capitaine Valérie Chabanis.
Dans le quartier c'est évidemment le choc pour les voisins de Jean-Louis Haudebine et de sa compagne qui sont connus des voisins et appréciés pour leur gentillesse. Jean-Louis Haudebine, un septuagénaire, est bien connu au Creusot, puisqu'il est l'ancien gardien du club de foot de la J.O.Creusot.
Alain BOLLERY 
(Photos Alain BOLLERY)

D'autres développements plus tard sur creusot-infos

Une cellule d'urgence mise en place

David Marti, maire du Creusot, devant les traumatismes que l'explosion a provoqués chez de nombreux voisins de la rue Félix Martin, de la rue de Mulhouse et au-delà, a décidé de la mettre en place une cellule d'urgence médico-psychologique (CUMP). Elle sera en place à partir de 15 heures à l'immeuble Saint-Henri et toutes les personnes qui le souhaitent pourront aller se confier et échanger avec des professionnels de santé.

David Marti : «Cela aurait 

pu être beaucoup plus grave»

«Ma première réaction, c’est d’abord l’angoisse par rapport aux victimes. Je suis évidemment venu immédiatement après l’explosion. On m’a dit qu’il y avait des victimes, à savoir deux personnes qui ont été prises en charge par les pompiers et le SMUR de l’Hôtel-Dieu et transportées à l’Hôpital. Selon les témoignages des voisins, ces personnes vivaient seules. Il n’y aurait donc personne sous les décombres, même si des recherches sont toujours en cours pour s’en assurer.
Je suis stupéfait par l’étendue des dégâts quand on voit cette maison qui a été complètement soufflée, mais aussi par les dégâts provoqués sur les autres habitations. Cela aurait pu être encore plus grave. Il faut maintenant laisser la Police chercher les causes. Il semblerait que ce soit le gaz. La rue est servie par le gaz de ville, mais il y avait semble-t-il une bouteille de gaz à l’intérieur de la maison. Il faut attendre les résultats de l’enquête».

Bernard Richard : «Ma femme

ouvrait le volet quand ça a explosé»

Madeleine et Bernard Richard habitent, rue Félix Martin, juste en face de la maison qui a été soufflée par l’explosion : «Ma femme ouvrait les volets pour faire sortir nos deux chats, Coccinelle et Ninja. Et là on a entendu une incroyable explosion. Un bruit énorme. On ne voyait plus à 30 centimètres avec la poussière qui a envahi la maison. Quand on a pu voir, j’ai vu Monsieur Haudebine. Il avait les pieds coincés, mais il a été dégagé par des voisins. Sa femme était elle sous les décombres. Elle a été sauvée par les pompiers. L’explosion a soufflé notre porte de garage et nos deux chats se sont sauvés». Heureusement Coccinelle la maman est revenue…»