mercredi 22 mai 2019
Édito
Les faits très graves qui se sont produits lundi matin, ont révélé autant le manque de respect et de politesse, que cette violence qui n’en finit plus de s’incruster dans les têtes, dans les esprits et donc bien malheureusement dans les actes.
Questions à...
Le vice-président de la Région Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées est catégorique : «On sait s’adapter, on sait être réactif et on peut voter un financement exceptionnel»
Elu lundi après-midi nouveau Président de la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire, Bernard Lacour entend mener une présidence de combat. Pour défendre l’agriculture «contre les attaques menées par des minorités». C'est ce qu'il affirme dans une longue interview qu'il a accordée à creusot-infos.
«88% de la société française apprécie notre agriculture et ses agriculteurs et on entend que les minorités»
«L’agriculture française c’est la qualité et la traçabilité»
«L'engagement du conseil départemental a été vital»
«Dans la Communauté Le Creusot - Montceau, on va franchir un cap dans la gestion de l’eau».
Dans une longue interview à creusot-infos, le Député européen sortant, 3ème sur la liste «Les Républicains», n’est pas tendre avec le Président de la République.
«Ce Président est très tacticien et très habile»
«Le grand débat c’est quand même un aveu d’échec».
Alstom, Nadine Morano, Rachida Dati, référendum, immigration, l’élu bressan n’élude aucun sujet.
Écouter, lire, voir
> Faits divers > Au Creusot

LE CREUSOT : Un scooter qui brûle dans un immeuble, ce n’est pas sans conséquences

11/09/2018 21:01Lu 6675 foisImprimer l’article
C’est le type même d’incivilité qui est d’une bêtise XXXXXL.Un habitant de l’immeuble a inhalé beaucoup de fumées et il a été transporté à l’Hôtel-Dieu.
Il était un peu plus de 19h30, ce mardi en début de soirée, quand l’alerte a été donnée : Un scooter était en train de brûler à l’arrière du hall d’entrée du Bâtiment J de la cité Harfleur au Creusot.
Une quinzaine de pompiers ont été immédiatement mobilisés sous les ordres du Lieutenant Fabrice Malon et la grande échelle a été déployée pour le cas échéant servir à des évacuations. Ce qui n’a pas été le cas. Si des personnes étaient descendues de l’immeuble, une vingtaine de locataires de l’immeuble ont été invités à rester dans leur logement jusqu’à la ventilation totale et complète de la cage d’escalier.
Un locataire qui n’avait pas entendu les consignes a lui été retrouvé dans la cage d’escalier par les pompiers qui ont sillonné l’immeuble par sécurité. Et heureusement. Il a été mis sous oxygène avant d’être pris en charge par une ambulance pour son transfert à l’Hôtel-Dieu, car il avait de toute évidence inhalé beaucoup de fumée.
Et c’est là une des conséquences bien malheureuse de cet incendie volontaire qui aura donc mobilisé les pompiers, vu un locataire intoxiqué par les fumées et des habitants qui, pendant de longs jours, vont avoir le sentiment d’avoir une odeur de fumée persistante. Les Policiers du Creusot qui avaient établi un périmètre de sécurité, ont procédé aux constatations en présence d’un représentant de l’OPAC de Saône-et-Loire et des techniciens d’EDF et de GRDF.
Alain BOLLERY