mercredi 18 septembre 2019

Opération Foire du Creusot :

Bénéficiez de 20% de remise sur tous vos travaux*

Pour toute commande passée entre le Samedi 14 et le Dimanche 22 Septembre

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Le lundi 9 septembre 2019 restera dans l’histoire pour l’Hôtel-Dieu du Creusot, avec la première intervention chirurgicale réalisée avec le robot chirurgical, le 1er de Saône-et-Loire.
Le Docteur Jean-Philibert Combier a réagi dans une interview exclusive à creusot-infos.
«Le robot ne remplace pas le chirurgien. Il exécute ses gestes. C’est un progrès considérable»
«C’est capital pour recruter de jeunes médecins»
«Le Maire du Creusot a eu une vision d’avenir et de progrès sur ce dossier stratégique»
Vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées et de l’apprentissage, Stéphane Guiguet détaille l’implication de la Région en matière d’investissements, mais aussi pour «le pouvoir d’achat des lycéens et de leurs familles».
Le conseil départemental est mobilisé pour les Collèges. C’est que ce le Président André Accary a annoncé, ce jeudi matin, à Montchanin, où il a fait sa rentrée des classes.
Écouter, lire, voir
> Faits divers > Au Creusot

LE CREUSOT : Un scooter qui brûle dans un immeuble, ce n’est pas sans conséquences

11/09/2018 21:01Lu 6973 foisImprimer l’article
C’est le type même d’incivilité qui est d’une bêtise XXXXXL.Un habitant de l’immeuble a inhalé beaucoup de fumées et il a été transporté à l’Hôtel-Dieu.
Il était un peu plus de 19h30, ce mardi en début de soirée, quand l’alerte a été donnée : Un scooter était en train de brûler à l’arrière du hall d’entrée du Bâtiment J de la cité Harfleur au Creusot.
Une quinzaine de pompiers ont été immédiatement mobilisés sous les ordres du Lieutenant Fabrice Malon et la grande échelle a été déployée pour le cas échéant servir à des évacuations. Ce qui n’a pas été le cas. Si des personnes étaient descendues de l’immeuble, une vingtaine de locataires de l’immeuble ont été invités à rester dans leur logement jusqu’à la ventilation totale et complète de la cage d’escalier.
Un locataire qui n’avait pas entendu les consignes a lui été retrouvé dans la cage d’escalier par les pompiers qui ont sillonné l’immeuble par sécurité. Et heureusement. Il a été mis sous oxygène avant d’être pris en charge par une ambulance pour son transfert à l’Hôtel-Dieu, car il avait de toute évidence inhalé beaucoup de fumée.
Et c’est là une des conséquences bien malheureuse de cet incendie volontaire qui aura donc mobilisé les pompiers, vu un locataire intoxiqué par les fumées et des habitants qui, pendant de longs jours, vont avoir le sentiment d’avoir une odeur de fumée persistante. Les Policiers du Creusot qui avaient établi un périmètre de sécurité, ont procédé aux constatations en présence d’un représentant de l’OPAC de Saône-et-Loire et des techniciens d’EDF et de GRDF.
Alain BOLLERY