mercredi 18 septembre 2019

Opération Foire du Creusot :

Bénéficiez de 20% de remise sur tous vos travaux*

Pour toute commande passée entre le Samedi 14 et le Dimanche 22 Septembre

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Le lundi 9 septembre 2019 restera dans l’histoire pour l’Hôtel-Dieu du Creusot, avec la première intervention chirurgicale réalisée avec le robot chirurgical, le 1er de Saône-et-Loire.
Le Docteur Jean-Philibert Combier a réagi dans une interview exclusive à creusot-infos.
«Le robot ne remplace pas le chirurgien. Il exécute ses gestes. C’est un progrès considérable»
«C’est capital pour recruter de jeunes médecins»
«Le Maire du Creusot a eu une vision d’avenir et de progrès sur ce dossier stratégique»
Vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées et de l’apprentissage, Stéphane Guiguet détaille l’implication de la Région en matière d’investissements, mais aussi pour «le pouvoir d’achat des lycéens et de leurs familles».
Le conseil départemental est mobilisé pour les Collèges. C’est que ce le Président André Accary a annoncé, ce jeudi matin, à Montchanin, où il a fait sa rentrée des classes.
Écouter, lire, voir
> Faits divers > Au Creusot

LE CREUSOT : Un jeune cachait, chez sa mère, plus de 3 kilos de cannabis et 7000 euros en liquide...

28/05/2019 03:18Lu 9065 foisImprimer l’article
Il a été confondu dans le cadre d'une enquête menée par les Policiers du Creusot. 20 autres personnes sont impliquées.
Il a eu 21 ans pile le jour de son incarcération, quand le juge des libertés et de la détention a ordonné son placement en détention provisoire il y a 3 jours. Il est dans le box ce lundi 27 mai à l’audience des comparutions immédiates mais il demande un délai pour préparer sa défense. Un délai court, pourtant il a droit au délai long puisqu’il encourt plus de 7 ans de prison pour trafic de stupéfiants.
La police a trouvé 3,100 kilos de résine de cannabis, chez sa mère puisqu’il y vit encore, dans le quartier Saint-Charles au Creusot. Mais la Police a aussi trouvé 7000 euros en liquide. Il est poursuivi pour usage, détention, offre ou cession et acquisition de drogue, du 1er janvier 2019 au 21 mai 2019. Il a été confondue dans le cadre d'une enquête préliminaire menée depuis plusieurs mois par les Policiers du Creusot.
A son casier judiciaire, 8 mentions, qui courent de 2015 à 2018 pour défaut de permis (deux fois), outrage, vol en réunion, mise en danger d’autrui et délit de fuite, usage de stupéfiant (trois fois). Il a des sœurs, son père fut condamné pour violences sur lui. Il a été exclu du lycée.
Il reconnaît sa consommation de cannabis, il est presque au bord des larmes. Christel Benedetti, substitut du procureur, requiert son maintien en détention, « sans surprise, vu ses condamnations antérieures et la peine encourue », même si « j’entends bien que la prison ce n’est pas facile. Mais le trafic de stupéfiants est lucratif, il y a un risque de pression sur les témoins. Beaucoup de consommateurs ont été entendus. »
« Il a vécu dans la douleur son week-end au quartier des arrivants du centre pénitentiaire. Il est terrorisé, c’est cette terreur qu’il manifeste. Il s’est toujours présenté devant la justice », plaide maître Lépine pour son jeune client qui se décompose au fur et à mesure de l’audience, le visage comme mangé de l’intérieur par de la peur et de la peine, aussi. « Sa mère est là, c’est la honte pour lui. »
L’audience de jugement est renvoyée au 24 juin prochain, le tribunal ordonne le maintien en détention du jeune homme. Une vingtaine d'autres personnes sont impliquées directement ou indirectement...