lundi 23 septembre 2019
Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Dans une longue interview, le Président de la Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire parle sans langue de bois. Il dresse des constats, accuse, parle de l’avenir et de la question de l’eau.
Il dénonce la main des Etats-Unis derrière des associations agissantes.
«On a des agriculteurs sur les rotules et petit à petit ils se désespèrent»
«Désolé, mais un steak végétal, ce n’est pas une entrecôte»
«On met de l’eau potable dans les toilettes et on n’est pas capable de répondre à l’abreuvement de nos animaux»
Le lundi 9 septembre 2019 restera dans l’histoire pour l’Hôtel-Dieu du Creusot, avec la première intervention chirurgicale réalisée avec le robot chirurgical, le 1er de Saône-et-Loire.
Le Docteur Jean-Philibert Combier a réagi dans une interview exclusive à creusot-infos.
«Le robot ne remplace pas le chirurgien. Il exécute ses gestes. C’est un progrès considérable»
«C’est capital pour recruter de jeunes médecins»
«Le Maire du Creusot a eu une vision d’avenir et de progrès sur ce dossier stratégique»
Vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées et de l’apprentissage, Stéphane Guiguet détaille l’implication de la Région en matière d’investissements, mais aussi pour «le pouvoir d’achat des lycéens et de leurs familles».
Écouter, lire, voir
> Faits divers > Au Creusot

LE CREUSOT : Un homme blessé par un coup de feu tiré à travers une fenêtre d'une maison

01/10/2018 23:41Lu 14536 foisImprimer l’article
Les faits se sont déroulés dans la nuit de dimanche à lundi.ACTUALISE Lundi à 23h41 : Des similitudes avec le règlement de compte du 8 Mai dernier
Les faits qui se sont produits dans la nuit de samedi à dimanche (lire ci-dessous) ne sont pas sans rappeler le règlement de compte de la soirée du 8 Mai dernier (lire notre article). Ce qui s'est passé rue Félix Martin présente bien des similitudes avec les coups de batte de baseball et les coups de feu d'intimidation du 8 Mai, devant et dans l'établissement situé à l'angle de la rue Edouard Vaillant et de la Place Bozu.
Le trafic de stupéfiants semble bien être au cœur du problème avec une escalade dans ce qui ressemble à une occupation du territoire pour des secteurs de revente de la drogue. Et très clairement le coup de feu qui a traversé la vitre de la fenêtre d'une maison d'habitation rue Félix Martin, est tout sauf anodine. L'utilisation d'armes à feu, est un palier supplémentaire dans ce qui est considéré à la fois comme des opérations de dissuasion et d'avertissement.  Il fut un temps où les affrontements entre filières pour la revente de la drogue, se réglaient avec des voitures incendiées. Là quand ce sont les armes qui parlent et envoie des messages, on change de catégorie. Alors que l'omerta règne dans le milieu du trafic de drogue, les investigations des enquêteurs de la Police ne vont pas spécialement être faciles. Sur la carte de la Saône-et-Loire et de la Bourgogne, Le Creusot continue dans le temps d'être une place forte pour ce qui concerne le trafic des stupéfiants. Et forcément, compte tenu des enjeux financiers, les affrontements entre bandes rivales ne peuvent être que plus dangereux. Un nouvel exemple en a été donné dans la nuit de dimanche à lundi.
A.B.

Notre premier article :
Il était un peu moins d’une heure du matin, dans la nuit de dimanche à lundi, quand un coup de feu a été tiré rue Félix Martin au Creusot. Le coupe de feu a traversé la vitre d’un appartement, au rez de chaussée, d’une maison d’habitation, au début de la rue, en direction du quartier Saint-Henri. Selon les informations qui ont été portées à la connaissance de creusot-infos, la victime aurait été touchée à l’abdomen, semble-t-il de plusieurs plombs.
Le coup aurait pu être tiré avec un fusil de chasse. Blessé, il a été transporté à l’Hôtel-Dieu. Si le pronostic vital de la victime n’est pas engagé, les faits sont incontestablement graves.
L’auteur du coup de feu serait reparti en voiture. Une enquête de Police a été ouverte.
Il s’agit semble-t-il plus d’une opération commando d’intimidation que d’une tentative d’homicide. L’affaire pourrait être liée au trafic de stupéfiants. A suivre…
A.B.