lundi 17 juin 2019

Autun
Augustodunum

Le grand spectacle historique

son et lumiere de la Bourgogne

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Alors qu’ils sont officiellement présentés ce jeudi à 18h30, Jérémy Pinto lève un coin du voile sur les 42 rendez-vous programmés.
Nicolas Pommerel est le nouvel entraîneur du Creusot, avec Eric Catinot pour les arrières et Vuli pour les avants.
Avant la reprise de juin, Nicolas Pommerel se confie dans une interview à creusot-infos.
Le vice-président de la Région Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées est catégorique : «On sait s’adapter, on sait être réactif et on peut voter un financement exceptionnel»
Écouter, lire, voir
> Faits divers > Au Creusot

LE CREUSOT – TORCY : Ils voulaient écouler pour 250.000 euros d’héroïne et et de cocaïne

01/02/2019 03:18Lu 30480 foisImprimer l’article
Le gang de la cité du Tennis au Creusot a été intercepté à son retour des Pays-Bas pour une très belle saisie de stupéfiants.
Cinq hommes et une femme ont été écroués.
Dans le quartier du Tennis au Creusot, les affaires liées au trafic de stupéfiants se succèdent à un point où l’on finit par se demander si un jour cela s’arrêtera. Pour preuve, l’affaire révélée mercredi par creusot-infos. Ainsi que nous l’avions écrit des interpellations et des perquisitions ont bien eu lieu lundi soir, vers 23 heures, à la cité du Tennis au Creusot.
Elles faisaient suite aux interceptions de six trafiquants de drogue, de retour des Pays Bas. Un Go Fast qui a pris fin à la gare de péage de l’Autoroute A6 à Chalon Sud.
Les trois voitures, une Mercedes, une Golf et une Clio étaient suivies à la loupe depuis leur départ de la cité du pilon par les enquêteurs de la Police, rassemblant les OPJ du commissariat de Police du Creusot et ceux de la Police Judiciaire de Dijon, agissant dans le cadre d’une commission rogatoire délivrée en septembre dernier, par une juge d’instruction du Tribunal de Grande Instance de Chalon-sur-Saône.
Les interpellations opérées ont donc été le fruit d’un véritable travail de fourmi mené depuis de nombreux mois par les Policiers. Pour un résultat exceptionnel. Six personnes se trouvaient à bord des trois voitures interceptées par la PJ de Dijon. Et évidemment les Policiers ne mirent pas longtemps à mettre la main sur d’importantes quantités d’héroïne, avec un total de 5,3 kilos, dissimulées en plusieurs parquets que les trafiquants pensaient astucieusement planqués, mais finalement assez vite trouvés.
Une belle saisie. «Il s’agissait d’héroïne de très bonne qualité», souligne le Commissaire Paul Montmartin, patron de la PJ à Dijon. A 40 euros du gramme à la revente, la saisie représentait donc une valeur marchande de plus de 210.000 euros.
Alors que les trois voitures du «Go Fast» venaient d’être interceptées, simultanément et en parfaite coordination, les Policiers du Creusot, sous la direction du Commandant Thibaudin, procédaient à des interpellations et à des perquisitions dans le quartier du Tennis au Creusot, avec là encore de belles prises : 418 grammes de cocaïne, mais aussi un fusil à pompe et un pistolet automatique, a précisé Damien Savarzeix, procureur de la République de Chalon-sur-Saône.
Les deux armes saisies attestent du caractère de grand banditisme de cette affaire. Les 418 grammes restant de cocaïne – car on imagine sans peine qu’une partie avait déjà été écoulée – représentant plus de 33.000 euros à la revente.
Dans cette affaire très creusotine, qui n’aura été chalonnaise que par le lieu d’interception des voitures, ce sont au total onze personnes qui ont été interceptés, dont un mineur, et une femme qui n’était pas une accompagnante, mais qui a été parfaitement identifiée comme une trafiquante de première main.
Les armes saisies l’ont été dans deux appartements différents au cours d’une soirée de lundi qui a beaucoup interpellé les habitants de la cité du Tennis.
Les stupéfiants saisis, près de 6 kilos au total, étaient destinés à un marché rayonnant principalement au Creusot, à Torcy, au Breuil et plus généralement sur la région du Creusot et la Communauté Urbaine.
Sur les onze personnes interpellées, à savoir six au péage de l’Autoroute et cinq au Creusot, sept ont été présentées au parquet de Chalon-sur-Saône. Cinq hommes et une femme ont été placés en détention provisoire et un mineur a été placé sous contrôle judiciaire.
Cette affaire survient moins d’un an après les condamnations à des peines jusqu’à 10 ans de prison et 150.000 euros d’amende, pour une importante découverte de cannabis au Breuil en 2013 (lire notre article).
Plus récemment, en octobre dernier, quatre personnes dont une femme avaient été placés en détention provisoire après une opération de Police à Torcy, marqué par la saisie de 25 kilos d’héroïne (Cliquez ici pour lire notre article).
Et puis, il y a un an, un kilo et demi d’héroïne avait été saisi dans le quartier du Tennis et à Torcy (Cliquez ici pour lire notre article).
Sans compter aussi les 100 kilos de cannabis et les 5 kilos d’héroïne et des armes, découverts dans une voiture au Creusot, à la mi-avril 2016…
En fait, depuis la très grande opération anti-drogue menée le en juin 2012 sur la région du Creusot, les trafics continuent, tout comme les interpellations, les condamnations. De toute évidence l’appât du gain est plus fort que les risques de passer plusieurs mois ou plusieurs années derrière les barreaux. Etant entendu que la pression contre les trafiquants de drogue s’est très nettement accentuée au cours des dernières années.
Alain BOLLERY

(photo d’illustration)