mardi 17 juillet 2018

Jusqu’au 28 Juillet, profitez des offres d’été*

120€ offerts pour l’achat de 4 pneus Bridgestone

1 jeu de plaquettes de frein offert

pour l’achat d’un jeu de disques posé

2 amortisseurs offerts

pour l’achat de 4 amortisseurs posés

Un check up pour votre départ en vacances à 19,90€

Découvrez les Offres « Vidange »

1 traitement bactérien offert pour une recharge de climatisation

Jouez et tentez de gagner une montre connectée polaroid au Grand jeu de l’été

Édito
Les coupures d’électricité ciblées qui ont frappé Le Creusot mardi avaient un parfum de scandale.
Questions à...
Dans une interview fleuve à creusot-infos, Anibal Castano balance ses vérités. Sur son sport le basket, sur la Fédération, sur l'arbitrage.
Les rendez-vous d’été seront lancés avec un spectacle très aérien. Avec aussi un nouveau lieu de programmation.
L’adjoint à la culture parle aussi de l’avenir de L’arc, de la mise en lumière du Château de la Verrerie, du projet d’installations de boites à livres.
30 associations écologistes ont fait du lobbying auprès de lui, mais Rémy Rebeyrotte n’a pas cédé aux pressions vertes sur la question du glyphosate et il s’en explique avec force d’arguments.
Le Député n’hésite pas à prendre le désherbant pour nettoyer les arguments de la nouvelle gauche sur les dotations de fonctionnement. Il parle aussi des accords possibles pour les municipales de 2020 avec un peu d’engrais pour le Grand Autunois Morvan…
Sans oublier les poules, les abattoirs, le bois et les rodéos…
Écouter, lire, voir
> Faits divers > Au Creusot

LE CREUSOT : Non pas un, mais deux blessés à coups de couteau lundi après-midi, rue Victor Hugo...

12/07/2018 03:18Lu 22640 foisImprimer l’article
ACTUALISE :
Ainsi que creusot-infos l'a révélé, lundi après-midi, un jeune de 23 ans s'était réfugié au Bilou's Bar au Creusot, rue Marceau, après avoir reçu un coup de couteau, alors qu'il était à pied rue Victor Hugo.

Les faits s'étaient produits vers 15 heures (lire ci-dessous).
Que s'est-il vraiment passé pour qu'un jeune se retrouve blessé à l'arme blanche par un individu qui, avait-il dit, avait pris la fuite ? Une partie de la réponse se trouve sans doute du côté d'un autre blessé à l'arme blanche, le même après-midi... En effet, les urgences de l'Hôtel-Dieu ont eu à traiter, lundi après-midi, un autre jeune, lui aussi blessé d'un coup de couteau, et qui a fait l'objet d'actes chirurgicaux...
«Il a voulu partir tout de suite après les soins qu'il a subis, surtout quand il a su que des jeunes venaient le voir», indique le Commandant Monaco. «Il s'est alors sauvé». Pas pour aller bien loin, puisqu'il a été retrouvé dans un buisson. La Police a été appelée et le jeune individu a été maîtrisé. Une interpellation musclée, car le jeune s'est manifesté par de la violence. Il a en outre été trouvé possesseur «de plusieurs joints de cannabis».
Autant de faits qui ont conduit à son placement en garde-à-vue. Il a été présenté au Parquet de Chalon-sur-Saône et mis en examen pour violences.
Sa blessure à un bras et à l'arme blanche est évidemment à mettre en parallèle avec l'autre blessure, elle aussi avec un coup de couteau, rue Victor Hugo. «Tout donne à penser que ces deux jeunes se sont battus, mais aucun n'a déposé plainte», précise le Commandant Monaco, du commissariat de Police du Creusot. Ceci expliquant sans doute cela. Et sans doute qu'on n'en saura guère plus, sur ce qui pourrait être une rixe sur fond de trafic de stupéfiants...

Lire notre article du lundi 9 juillet (17h26) :
Il était environ 15 heures, ce lundi après-midi, quand l'alerte a été donnée. Un homme venait de se réfugier au Bilou's Bar, rue Marceau au Creusot. Cet homme, âgé de 23 ans, expliqua alors qu'il venait de recevoir un coup de couteau, de la part d'un homme arrivé par derrière et qui a pris la fuite. Si la blessure n'est pas grave, avec une légère plaie à un bras, la victime a cependant été conduite aux urgences à l'Hôtel-Dieu pour des examens de contrôle.
«La victime nous a expliqué que son agresseur était arrivé par derrière, qu'il lui avait porté un coup de couteau, avant de prendre la fuite. Il était habillé de noir».
Plusieurs patrouilles de Police ont immédiatement été dépêchées dans le quartier, pour tenter de retrouver l'auteur du coup de couteau qui a pris la fuite. «Les recherches ont été vaines. Cela ressemble à un règlement de compte, mais la victime nous a assuré ne pas connaître l'auteur de l'agression», assure le Commandant Monaco, du commissariat de Police du Creusot. Il est vrai que l'on voit mal une seule et simple agression en pleine rue et sans véritable raison. Sauf s'il s'agit de l'œuvre d'un déséquilibré. Enquête à suivre...
A.B.