mardi 18 septembre 2018

Opération Foire d’Autun (Parc des Expositions)

Du 20 au 23 Septembre :

Bénéficiez de 20% de remise sur tous vos travaux*

Pour toute commande passée entre le Lundi 17 Septembre au Samedi 29 Septembre

Édito
Ce n’est pas parce que son retentissement médiatique est énorme, qu’il convient de juger l’affaire Benalla à un niveau supérieur de ce qu’elle est et représente.
De quoi s’agit-il ? D’un garçon qui s’est cru plus fort que les autres, parce qu’il était dans le cercle rapproché de la sécurité du Président de la République.
Questions à...
Dans une interview, Michel Neugnot, 1er vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des transports, fait le point après la rentrée des classes. Le nombre de dossiers «à problèmes» liés aux transports a été divisé par deux.
La gratuité du transport scolaire sera de mise à la rentrée 2019, mais peut-être avec des frais de dossier.
Le Président de la FFR était présent samedi au Parc des sports lors de la journée découverte du rugby féminin organisée par le club des Tigresses. Il était accompagné d'Annick Hayraud, Manager de l'équipe de France féminine
A l’occasion d’une conférence de presse de rentrée, le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire a annoncé une santé olympique pour le recrutement des médecins.
«Le Creusot a vocation à devenir le 5ème pôle»
«45 antennes vont être ouvertes sur tout le département»
«A Mâcon je veux ouvrir un centre en association avec la faculté de médecine»
Écouter, lire, voir
> Faits divers > Au Creusot

LE CREUSOT : L’étude de l’Huissier de Justice Maitre Mouries ravagée par un cambriolage et un incendie volontaire

15/03/2018 07:24Lu 15682 foisImprimer l’article
Les faits se sont produits dans la nuit.ACTUALISE : La PJ a été saisie. Une réponse rapide pour les clients de l'étude.
Le choc a été rude ce mercredi matin, peu avant 8 heures, pour Maître Bertrand Mouries. En effet, quand il est arrivé à son étude, située à l’angle de la rue Maréchal Foch et de la rue de l’Yser, il a d’abord compris que son local professionnel avait été visité. Mais le choc a été plus rude quand il a découvert que l’étude avait été cambriolée, que tout avait été retourné et qu’un incendie avait été déclenché.
C’est peu après 1 heure du matin, dans la nuit de mardi à mercredi que les sapeurs pompiers de Saône-et-Loire ont été alertés. Leur intervention, sous les ordres du Lieutenant Bruno Dutremble, a duré plus de deux heures. Les dégâts à l’intérieur de l’étude sont très importants.
Tout a été retourné et saccagé. Les dossiers de l’huissier de justice sont tous saccagés, les étagères ont été vidés, les tiroirs également. Bref, à l’exception du bureau d’accueil où se trouve son assistante et qui a été épargné, et  son bureau d’huissier, tout a été touché ou détruit.
Ainsi que les Policiers ont pu le constater, la vitre d’une porte, située côté rue de l’Yser, face au Cellier Saint-Charles, a été fracturée. Des investigations approfondies vont évidemment être menées par les Policiers sur ces actes volontaires et répréhensibles. Car ils ne sont pas sans conséquences. Sur décision du Parquet de Chalon-sur-Saône, c'est la Police Judiciaire de Dijon qui a été saisie pour mener l'enquête sur ces faits très graves visant un officier ministériel.
Alain BOLLERY

Une réponse rapide pour les clients
Maitre Mouries a indiqué, mercredi soir à creusot-infos que ses clients seront informés d'ici la fin de semaine du lieu du local où il pourra les accueillir pour des urgences. Une solution transitoire, sans doute rue Maréchal Foch, doit en effet être trouvée pour permettre la poursuite de l'activité de l'huissier et de la gérance de biens.