vendredi 20 septembre 2019

Offre d’ouverture du 23 Septembre au 30 Octobre

Bénéficiez de  -20% sur la complémentaire santé

(en conformité avec le 0€ reste à charge)*
A noter que l’agence Rue Foch sera fermée ce Vendredi 20 Septembre
Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Le lundi 9 septembre 2019 restera dans l’histoire pour l’Hôtel-Dieu du Creusot, avec la première intervention chirurgicale réalisée avec le robot chirurgical, le 1er de Saône-et-Loire.
Le Docteur Jean-Philibert Combier a réagi dans une interview exclusive à creusot-infos.
«Le robot ne remplace pas le chirurgien. Il exécute ses gestes. C’est un progrès considérable»
«C’est capital pour recruter de jeunes médecins»
«Le Maire du Creusot a eu une vision d’avenir et de progrès sur ce dossier stratégique»
Vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées et de l’apprentissage, Stéphane Guiguet détaille l’implication de la Région en matière d’investissements, mais aussi pour «le pouvoir d’achat des lycéens et de leurs familles».
Le conseil départemental est mobilisé pour les Collèges. C’est que ce le Président André Accary a annoncé, ce jeudi matin, à Montchanin, où il a fait sa rentrée des classes.
Écouter, lire, voir
> Faits divers > Au Creusot

LE CREUSOT : Elle part en prison pour 298 appels téléphoniques malveillants aux Policiers

21/02/2019 11:40Lu 5428 foisImprimer l’article
C'était la récidive de trop et les Policiers vont pouvoir souffler pendant quelques mois.
C'est une récidiviste et elle ne fait rire plus personne. Une Creusotine qui au cours du dernier week-end a téléphoné à 298 reprises aux Policiers du Creusot, avec des appels particulièrement malveillants, teintés d'insultes pour certains, a fait l'objet d'une garde-à-vue. A l'issue de celle-ci, elle a été présentée au Parquet à Chalon-sur-Saône. Cela alors même qu'au début du mois elle s'était déjà distinguée par une autre rafales de coups de fil à répétition toujours au commissariat de Police.
Trop c'est trop. Alors du coup les sursis qui avaient été préalablement prononcés sont tombés. La Creusotine a été écrouée pour 7 mois à la maison d'arrêt pour femmes de Dijon. Pas certain que cela suffise à la calmer pour plusieurs années. Mais cela va au moins offrir sept mois de répit aux Policiers. C'est déjà ça !
Alain BOLLERY