samedi 16 février 2019
Jusqu’au 23 Février 2019
Bénéficiez de 15€ sur les meubles de salle de bains (en bricochèques crédités sur votre carte sourire) par tranche de 100€ d’achats
30% sur les carrelages et faïences (en bricochèques crédités sur votre carte sourire)
20% sur les plaques de plâtre hydrofuge BA13 (en bricochèques crédités sur votre carte sourire)
30% sur la location de matériel
Et toujours du sable en vrac vendu au godet et un responsable « Projets clients » à votre service
Édito
La Présidente a choisi le réseau social, dénoncé pourtant pour la violence de ses commentaires, pour présenter ses vœux. C’est bien plus que paradoxal.
Questions à...
Dans une longue interview à creusot-infos, le Député européen sortant, 3ème sur la liste «Les Républicains», n’est pas tendre avec le Président de la République.
«Ce Président est très tacticien et très habile»
«Le grand débat c’est quand même un aveu d’échec».
Alstom, Nadine Morano, Rachida Dati, référendum, immigration, l’élu bressan n’élude aucun sujet.

Marie-Guite Dufay : «Travaillons ensemble et faites confiance aux territoires»
Jean-Patrick Courtois : «Il y en marre des normes»
Michel Suchaut : «Le principal problème de la France c’est le recrutement»
Patrick Merliaud : «Commandez les EPR dont la France a besoin»

Exclusif

André Accary : «Faites confiance aux territoires»
Jérôme Durain : «Quelles mesures concrètes pour aider les Maires à boucler leurs budgets ?»
David Marti : «Soutenez nous pour le maintien des services publics»
Rémy Rebeyrotte : «La santé, la mobilité, le numérique sont des sujets majeurs»
Écouter, lire, voir
> ÉTAT CIVIL > Naissances - Carnet bleu

CARNET BLEU : Samuel Rateau

21/09/2018 17:38Lu 7993 foisImprimer l’article
Il a poussé son premier cri le mercredi 19 septembre, à 17h38, à la maternité de l’Hôtel-Dieu au Creusot. Samuel pesait 4 kilos tout pile et mesurait 52 centimètres. Ses parents, Caroline et Sébastien Rateau sont domiciliés au Creusot. Caroline est en recherche d’emploi dans la vente et Sébastien travaille pour le compte de l’OPAC de Saône-et-Loire. Il ne fait aucun doute que Gabriel, qui a 6 ans, mais aussi Sarah, qui a 18 ans, ne manqueront pas de veiller sur le petit dernier.