lundi 22 juillet 2019

Au départ de Bourbon-Lancy, les échappées à vélo offrent des parcours sympas pour tous les amateurs de la petite reine et de VTT. Découvrez deux bons plans !

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
A l’occasion d’une conférence de presse, le patron du groupe SOS, dont dépend l’Hôtel-Dieu du Creusot, a affirmé plusieurs choses.
«L’établissement génère un déficit. On l’a repris pour le redresser et le relancer».
«On a dit oui pour une aide-soignante de jour et «on verra» à la fin de l’année pour une infirmière de nuit».
«Pour l’urologie, la nouvelle organisation sera sans coût supplémentaire pour les patients».
«On va avoir un bon énorme en terme de prise en charge des patients».
«Le robot sera utilisé en urologie, en chirurgie digestive et en chirurgie gynécologique».
Vice-présidente du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté en charge des sports, Laëtitia Martinez, dans une interview, évoque l’engouement autour du mondial féminin. Elle souligne aussi la démarche volontariste de la Région pour développer et soutenir le sport féminin.
Juste avant les grandes vacances, le Maire David Marti se livre dans une interview à creusot-infos.
Gratuité à la piscine, espace Simone Veil, démolition de la Tour Jaurès et à la Molette, travaux dans les équipements sportifs… Le Maire répond aussi au sujet des prochaines élections municipales.
Écouter, lire, voir
> ÉTAT CIVIL > Naissances - Carnet bleu

CARNET BLEU : Maxence Clair

05/04/2019 21:28Lu 7115 foisImprimer l’article
Il est le deuxième enfant de Vanessa Poncet et de Benjamin Clair. Maxence est né le jeudi 4 avril, à 21h28, à la Maternité de l’Hôtel-Dieu au Creusot. Arrivé avec 1 mois d’avance, Maxence pesait 2,780 kilos et mesurait 46,5 centimètres. Sa maman, qui a grandi à Saint-Maurice en Rivière est employée commerciale pour le compte de l’enseigne Colruyt à Ouroux sur Saône. Son papa est éleveur charolais à Saint-Bérain sous Sanvignes, où il a grandi et où la famille est établie. Ophélie, qui aura 3 ans le 7 Mai, ne devrait pas se faire prier pour stimuler l’éveil de son petit frère.