lundi 18 juin 2018
Édito
Le héros de la finale de 98 est maintenant triplement dans la légende.
Questions à...
Les rendez-vous d’été seront lancés avec un spectacle très aérien. Avec aussi un nouveau lieu de programmation.
L’adjoint à la culture parle aussi de l’avenir de L’arc, de la mise en lumière du Château de la Verrerie, du projet d’installations de boites à livres.
30 associations écologistes ont fait du lobbying auprès de lui, mais Rémy Rebeyrotte n’a pas cédé aux pressions vertes sur la question du glyphosate et il s’en explique avec force d’arguments.
Le Député n’hésite pas à prendre le désherbant pour nettoyer les arguments de la nouvelle gauche sur les dotations de fonctionnement. Il parle aussi des accords possibles pour les municipales de 2020 avec un peu d’engrais pour le Grand Autunois Morvan…
Sans oublier les poules, les abattoirs, le bois et les rodéos…
Le 1er vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, dans une interview exclusive, revient sur la convention TER entre la Région et la SNCF, qui a ébranlé le groupe de gauche.
Il justifie le retrait de l’article 19 sur l’ouverture à la concurrence. Il évoque aussi le «baiser qui tue» de François Sauvadet en dénonçant sa posture et celle de la droite.
Écouter, lire, voir
> ÉTAT CIVIL > Naissances - Carnet bleu

CARNET BLEU : Gabriel Millet

14/10/2017 11:03Lu 6670 foisImprimer l’article
Il est le deuxième enfant d’Anaïs et Alex Millet. Gabriel est né le jeudi 12 octobre, à 11h03, à la Maternité de l’Hôtel-Dieu au Creusot. Le bonhomme, arrivé avec trois semaines d’avance pour profiter de l’été indien, pesait 2,850 kilos et il mesurait 45 centimètres. Son papa, originaire de Montchanin, est pompier de Paris. Sa maman, originaire d’Etang sur Arroux, s’occupe de ses enfants, et avec Lya qui a eu 20 mois le 22 septembre et maintenant Gabriel, ce n’est pas toujours une partie de plaisir.