mardi 11 décembre 2018

Jouez et tentez de gagner du 10 au 28 Décembre

1 Vélo – 1 Séjour à Disneyland Paris et 10 Bons d’achat

Nombreuses boutiques ouvertes Les Lundis et Dimanches du 9 au 31 Décembre

Édito
Le Président de la République ne peut pas se permettre un quatrième samedi aussi catastrophique pour l’image de la France. Il doit prendre les bonnes décisions et envoyer des signes aux Gilets Jaunes. Il n’a pas d’autre choix.
Questions à...

Exclusif

C’est un visiteur de marque qui, dimanche après-midi, a découvert l’exposition «Pierre Soulages, Le Creusot» à L’arc.
Président de l’institut national de la recherche agronomique, Philippe Mauguin s’est confié à «creusot-infos».
Le champion Alain Bernard s'est confié dans une interview à creusot-infos. Pour parler du complexe aquatique du Creusot, mais pas seulement.
«Pour moi c'est important d'aller au contact des jeunes».
«Pour PARIS 2024 je n'ai pas peur, mais je suis inquiet».
«Je vais échanger avec la Ministre pour parler des projets».
C’est officiel, le conseiller régional de Bourgogne - Franche-Comté et Président des Amis de la Rose à Frangy, quitte lui aussi le Parti Socialiste pour créer un autre parti avec Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann, qu’il accueillera en Saône-et-Loire en novembre.
Denis Lamard s’explique dans une interview à creusot-infos.
Écouter, lire, voir
> ÉTAT CIVIL > Décès - Avis de décès

Frère Antoine, qui invitait les usagers de l'A6, à la prudence, avec sa Colombe de la Paix» est décédé

27/11/2018 16:52Lu 11057 foisImprimer l’article
Communiqué :
Antoine Fournel, que tout le monde connaissait sous le nom de «Frère Antoine», s’est éteint à l’âge de 76 ans. Cette personnalité charnaysienne avait choisi ce nom à son entrée à l’Abbaye de Citeaux, dans les années 1960, mais il n’était pas devenu moine pour autant.
Chacun se souviendra de sa personnalité cheminant dans les rues de la ville avec sa colombe de la paix, « se sentant pousser par le Seigneur à prendre la route » comme il l’expliquait lui-même. C’est avec cette colombe en bois blanc qu’il bénissait régulièrement les automobilistes, usagers de l’autoroute A6. Il avait également l’habitude de distribuer des croix aux gens qu’il croisait en signe de fraternité.
La ville de Charnay lui rend aujourd’hui un dernier hommage, salue sa générosité et sa foi indéfectible dans la possibilité d’une paix dans le monde.