jeudi 21 juin 2018

La cellulite : notre bête noire !

Il existe aujourd’hui une solution imparable, grâce à votre Centre d’Amincissement Michelle LAGRANGE

Retrouvez le témoignage d’une cliente ayant perdu 17 Kilos

Édito
Vous avez détesté la perspective de la limitation à 80 km/heure… C’est pas grave, on va vous les faire adorer. Le lavage de cerveau a commencé et ça va s’accélérer. Tous les arguments sont bons. Même écolos. C’est dire.
Questions à...
Les rendez-vous d’été seront lancés avec un spectacle très aérien. Avec aussi un nouveau lieu de programmation.
L’adjoint à la culture parle aussi de l’avenir de L’arc, de la mise en lumière du Château de la Verrerie, du projet d’installations de boites à livres.
30 associations écologistes ont fait du lobbying auprès de lui, mais Rémy Rebeyrotte n’a pas cédé aux pressions vertes sur la question du glyphosate et il s’en explique avec force d’arguments.
Le Député n’hésite pas à prendre le désherbant pour nettoyer les arguments de la nouvelle gauche sur les dotations de fonctionnement. Il parle aussi des accords possibles pour les municipales de 2020 avec un peu d’engrais pour le Grand Autunois Morvan…
Sans oublier les poules, les abattoirs, le bois et les rodéos…
Le 1er vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, dans une interview exclusive, revient sur la convention TER entre la Région et la SNCF, qui a ébranlé le groupe de gauche.
Il justifie le retrait de l’article 19 sur l’ouverture à la concurrence. Il évoque aussi le «baiser qui tue» de François Sauvadet en dénonçant sa posture et celle de la droite.
Écouter, lire, voir
> ECOUTER LIRE VOIR > Sorties et Découvertes

Musée du Pays Châtillonnais : Dans la peau des bâtisseurs gallo-romains

06/06/2018 16:41Lu 664 foisImprimer l’article
À l’occasion des Journées Nationales de l’Archéologie, du 15 au 17 juin 2018, prenez part à un projet coopératif autour de la construction d’une riche demeure romaine (domus) à l’échelle 1/10ème et  découvrez les techniques du bâtiment de vos ancêtres gallo-romains.
Le Musée du Pays Châtillonnais – Trésor de Vix, l’Inrap et l’association Au fil du métal se mobilisent le temps d’un week-end pour faire découvrir au public l’architecture gallo-romaine et la vie quotidienne dans l’Antiquité à travers la construction d’une maquette de 2,5 mètres sur 1,5 mètres.

Plaisir du jeu garanti
Sur un plancher où sont délimitées les fondations, Batiplus, le maître d'œuvre de l’association Au fil du métal, guide ses apprentis maçons. Après l’élévation des murs, il faudra placer les huisseries avec leurs systèmes de fermetures antiques, poser les poutres et planchers de l'étage, dresser les colonnes de l'atrium qui supporteront la charpente. Du côté de la cour à péristyle, une équipe munie de tesselles de couleur, aura la charge de décorer les sols de mosaïques de type géométrique, etc.
Plaisir du jeu garanti pour tous, tout en s'initiant aux règles de base des métiers du bâtiment et en découvrant les  différentes parties d'une maison de ville romaine (atrium, triclinium, péristyle, impluvium, boutique, etc.).
Cette maquette permettra d’évoquer la vie quotidienne au début de notre ère : le rôle du chef de famille, la vie sociale, la condition des esclaves, l'artisanat, la cuisine, la toilette, etc. illustrée par les objets de la collection gallo-romaine du musée issus des fouilles de Vertault.

Découverte de métiers ancestraux
Autour de la construction de la maquette, des ateliers permettront aux visiteurs d’avoir un aperçu plus complet des techniques liées à la construction d’un bâtiment. Les mosaïstes pourront créer les décors de la maison, les maçons construire une voûte comme l’aurait fait leur ancêtre gallo-romain et les tuiliers réaliseront quelques unes des milliers de tuiles d’argile de la villa au 1/10ème.

Une journée pour les scolaires
Vendredi 15 juin, les élèves du lycée agricole de la Barotte présenteront le travail de comparaison entre domus (maison de ville) et villae gallo-romaines (fermes) réalisé pendant l’année scolaire et la mise en parallèle avec les exploitations agricoles isolées du Châtillonnais. Ils seront, pour une journée, les ambassadeurs du musée auprès d'enfants du cycle 3 de l’école Cailletet et Marmont de Châtillon-sur-Seine et du collège de Laigne afin de transmettre, à leur tour, les  connaissances acquises, ceci dans le cadre du partenariat entre le musée et l’Inrap.

PRATIQUE :
Entrée libre et gratuite / Tout public
Horaires : de 10h à 12h et de 13h30 à 17h