dimanche 24 juin 2018

Vous avez un bien à vendre ?

Maison individuelle

Appartement

Terrain à bâtir

Immeuble de rapport

Contactez d’urgence «Neyrat Immobilier»

Édito
Vous avez détesté la perspective de la limitation à 80 km/heure… C’est pas grave, on va vous les faire adorer. Le lavage de cerveau a commencé et ça va s’accélérer. Tous les arguments sont bons. Même écolos. C’est dire.
Questions à...
Dans une interview fleuve à creusot-infos, Anibal Castano balance ses vérités. Sur son sport le basket, sur la Fédération, sur l'arbitrage.
Les rendez-vous d’été seront lancés avec un spectacle très aérien. Avec aussi un nouveau lieu de programmation.
L’adjoint à la culture parle aussi de l’avenir de L’arc, de la mise en lumière du Château de la Verrerie, du projet d’installations de boites à livres.
30 associations écologistes ont fait du lobbying auprès de lui, mais Rémy Rebeyrotte n’a pas cédé aux pressions vertes sur la question du glyphosate et il s’en explique avec force d’arguments.
Le Député n’hésite pas à prendre le désherbant pour nettoyer les arguments de la nouvelle gauche sur les dotations de fonctionnement. Il parle aussi des accords possibles pour les municipales de 2020 avec un peu d’engrais pour le Grand Autunois Morvan…
Sans oublier les poules, les abattoirs, le bois et les rodéos…
Écouter, lire, voir
> ECOUTER LIRE VOIR > Sorties et Découvertes

BOURGOGNE : Exposition "Un automne entre Seine et Ource" au musée du Pays Châtillonnais - Trésor de Vix

11/04/2018 18:04Lu 1754 foisImprimer l’article
Claire Jachymiak, photographe, et Félicie Fougère, conservatrice du Musée du Pays Châtillonnais – Trésor de Vix, sillonnent la partie nord du Châtillonnais, l’une munie de son appareil photo, l’autre de ses fiches recensant le patrimoine bâti remarqué par les Monuments Historiques.
De ce voyage est né "Un automne entre Seine et Ource", Exposition temporaire et itinérante du 15 février au 6 juillet 2018.
Des sites naturels entre forêts et rivières, un patrimoine remarqué par les Monuments Historiques, des habitants qui nous parlent de leurs trésors : cette exposition photographique en quatre actes fait le portrait d’un Pays Châtillonnais à découvrir et à parcourir. Installée dans la cour du musée, elle offre aux visiteurs de passage, touristes et vacanciers, des «parcours découverte » se déployant entre les vallée de l’Aube, de la Seine et celle de l’Ource au Nord de la Bourgogne.

Au printemps puis en automne 2017, Claire Jachymiak, photographe, et Félicie Fougère, conservatrice du Musée du Pays Châtillonnais – Trésor de Vix, sillonnent la partie nord du Châtillonnais, l’une munie de son appareil photo, l’autre de ses fiches recensant le patrimoine bâti remarqué par les Monuments Historiques.
Leurs deux premiers itinéraires se déploient dans la zone forestière du Châtillonnais, ce vaste territoire qui, de la vallée de la Seine à celle de l’Aube, recèle également un patrimoine naturel si exceptionnel qu’il est en passe de devenir le 11e Parc National français. Les deux suivants emmèneront les visiteurs entre la vallée de la Seine et celle de la Laigne.

Ces deux premières campagnes photographiques sont également l’occasion d’aller à la rencontrer de ceux, propriétaires, maires, érudits et amoureux de leur pays, qui entretiennent et font vivre les vieilles pierres. Patrimoine bâti, (près de 36 lieux à découvrir) et naturel d’exception (4 sites naturels dont 1 classé NATURA 2000), richesse et générosité humaines : voilà l’ensemble des ingrédients qui composent les expositions photographiques et les catalogues issus de cette belle aventure.

CLAIRE JACHYMIAK fait ses débuts en photographie à NewYork en 1993 avant d’intégrer l’École Supérieure des Arts Appliqués DUPÉRRÉ à Paris de 1994 à 1999. Elle s’installe comme photographe indépendante en 2007 répondant à des commandes pour la presse, corporate et institutionnelle.
Elle accompagne deux années de suite des collégiens dans le cadre du projet «La Côte-d’Or vue par les collégiens» et durant une année, des adultes, usagers des Agences Solidarité Famille, dans le cadre du projet «Mon territoire et moi», initiés par le Conseil Départemental de la Côte-d’Or.
Ses projets de reportage personnels, dont le thème central pourrait être révéler l’invisible ou plutôt « les » invisibles, sont tous réalisés en Côte-d’Or, convaincue par la diversité que peut représenter un territoire rural comme celui-ci. Cette sorte de «slow» photographie lui permet de prendre le pouls de ce petit bout de France où elle vit. Le projet «Les Invisibles» a été finaliste du concours de Sophot et a fait l’objet d’une longue exposition temporaire au Musée du Pays Châtillonnais - Trésor de Vix.



                                                                                                                                              Photographies : Claire Jachymiak