lundi 22 octobre 2018

Du Vendredi 19 Octobre au Jeudi 1er Novembre

Chrysanthèmes, cyclamens, santolines, bruyères, compositions florales, fleurs artificielles… pensez à réserver (et faire garder) vos plantes

Nettoyage et fleurissement de vos tombes sur devis

Questions à...
C’est officiel, le conseiller régional de Bourgogne - Franche-Comté et Président des Amis de la Rose à Frangy, quitte lui aussi le Parti Socialiste pour créer un autre parti avec Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann, qu’il accueillera en Saône-et-Loire en novembre.
Denis Lamard s’explique dans une interview à creusot-infos.
Le directeur de l’Hôtel-Dieu du Creusot fait le point dans une longue interview. Il répond aux syndicats qui ont manifesté, fait le point sur le fonctionnement de l’établissement, dont l’activité se développe.
«Pour toutes nos équipes, il n’y aura jamais assez de patients».
«En Saône-et-Loire, les plus grandes difficultés ne se concentrent pas au Creusot»
«1,2 million d'euros d'investissements sont engagés»
Après le match perdu contre Villeurbanne et après les 5 premiers matchs, Dominique Juillot dresse un premier bilan dans une longue interview.
Écouter, lire, voir
> ECOUTER LIRE VOIR > Sorties et Découvertes

BOURGOGNE : Exposition "Un automne entre Seine et Ource" au musée du Pays Châtillonnais - Trésor de Vix

11/04/2018 18:04Lu 2085 foisImprimer l’article
Claire Jachymiak, photographe, et Félicie Fougère, conservatrice du Musée du Pays Châtillonnais – Trésor de Vix, sillonnent la partie nord du Châtillonnais, l’une munie de son appareil photo, l’autre de ses fiches recensant le patrimoine bâti remarqué par les Monuments Historiques.
De ce voyage est né "Un automne entre Seine et Ource", Exposition temporaire et itinérante du 15 février au 6 juillet 2018.
Des sites naturels entre forêts et rivières, un patrimoine remarqué par les Monuments Historiques, des habitants qui nous parlent de leurs trésors : cette exposition photographique en quatre actes fait le portrait d’un Pays Châtillonnais à découvrir et à parcourir. Installée dans la cour du musée, elle offre aux visiteurs de passage, touristes et vacanciers, des «parcours découverte » se déployant entre les vallée de l’Aube, de la Seine et celle de l’Ource au Nord de la Bourgogne.

Au printemps puis en automne 2017, Claire Jachymiak, photographe, et Félicie Fougère, conservatrice du Musée du Pays Châtillonnais – Trésor de Vix, sillonnent la partie nord du Châtillonnais, l’une munie de son appareil photo, l’autre de ses fiches recensant le patrimoine bâti remarqué par les Monuments Historiques.
Leurs deux premiers itinéraires se déploient dans la zone forestière du Châtillonnais, ce vaste territoire qui, de la vallée de la Seine à celle de l’Aube, recèle également un patrimoine naturel si exceptionnel qu’il est en passe de devenir le 11e Parc National français. Les deux suivants emmèneront les visiteurs entre la vallée de la Seine et celle de la Laigne.

Ces deux premières campagnes photographiques sont également l’occasion d’aller à la rencontrer de ceux, propriétaires, maires, érudits et amoureux de leur pays, qui entretiennent et font vivre les vieilles pierres. Patrimoine bâti, (près de 36 lieux à découvrir) et naturel d’exception (4 sites naturels dont 1 classé NATURA 2000), richesse et générosité humaines : voilà l’ensemble des ingrédients qui composent les expositions photographiques et les catalogues issus de cette belle aventure.

CLAIRE JACHYMIAK fait ses débuts en photographie à NewYork en 1993 avant d’intégrer l’École Supérieure des Arts Appliqués DUPÉRRÉ à Paris de 1994 à 1999. Elle s’installe comme photographe indépendante en 2007 répondant à des commandes pour la presse, corporate et institutionnelle.
Elle accompagne deux années de suite des collégiens dans le cadre du projet «La Côte-d’Or vue par les collégiens» et durant une année, des adultes, usagers des Agences Solidarité Famille, dans le cadre du projet «Mon territoire et moi», initiés par le Conseil Départemental de la Côte-d’Or.
Ses projets de reportage personnels, dont le thème central pourrait être révéler l’invisible ou plutôt « les » invisibles, sont tous réalisés en Côte-d’Or, convaincue par la diversité que peut représenter un territoire rural comme celui-ci. Cette sorte de «slow» photographie lui permet de prendre le pouls de ce petit bout de France où elle vit. Le projet «Les Invisibles» a été finaliste du concours de Sophot et a fait l’objet d’une longue exposition temporaire au Musée du Pays Châtillonnais - Trésor de Vix.



                                                                                                                                              Photographies : Claire Jachymiak