lundi 17 juin 2019

Autun
Augustodunum

Le grand spectacle historique

son et lumiere de la Bourgogne

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Alors qu’ils sont officiellement présentés ce jeudi à 18h30, Jérémy Pinto lève un coin du voile sur les 42 rendez-vous programmés.
Nicolas Pommerel est le nouvel entraîneur du Creusot, avec Eric Catinot pour les arrières et Vuli pour les avants.
Avant la reprise de juin, Nicolas Pommerel se confie dans une interview à creusot-infos.
Le vice-président de la Région Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées est catégorique : «On sait s’adapter, on sait être réactif et on peut voter un financement exceptionnel»
Écouter, lire, voir
> ECONOMIE > En Saône-et-Loire

Surtaxes gouvernementales sur le carburant : la CPME 71 réclame un moratoire

27/10/2018 02:19Lu 2078 foisImprimer l’article
Communiqué de la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises de Saône-et-Loire :

L’envolée des prix à la pompe pèse sur l’activité économique. De nombreux professionnels commencent à en sentir durement l’impact.

«Si la transition énergétique doit être encouragée, accorde Jean VIENT – Président CPME 71-, la fiscalité écologique ne saurait être punitive et servir, encore une fois, de prétexte à une augmentation des prélèvements obligatoires. C’est pourtant ce qui est en train de se passer.

Alors que les taxes (TVA et TICPE) totalisent déjà près de 60% du prix à la pompe, rappelle-t-il, l’augmentation des cours du pétrole ne peut être rendue responsable de l’envolée des prix. Il faut donc impérativement cesser la spirale infernale actuelle qui, si elle conduit à remplir les caisses de l’Etat, risque d’appauvrir les Français et de fragiliser nos entreprises».

«Pour changer les comportements et financer des mesures incitatives, rappelle Jean VIENT, le gouvernement a esquissé en 2018 et 2019 une trajectoire d’augmentation des taxes de 14,6c/l sur le gazole et de 7,9c/l sur l’essence.
Celles-ci s’avèrent aujourd’hui économiquement insoutenables.
Il convient donc de mettre en place un moratoire pour stopper l’application de ces surtaxes».