lundi 22 juillet 2019

Au départ de Bourbon-Lancy, les échappées à vélo offrent des parcours sympas pour tous les amateurs de la petite reine et de VTT. Découvrez deux bons plans !

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
A l’occasion d’une conférence de presse, le patron du groupe SOS, dont dépend l’Hôtel-Dieu du Creusot, a affirmé plusieurs choses.
«L’établissement génère un déficit. On l’a repris pour le redresser et le relancer».
«On a dit oui pour une aide-soignante de jour et «on verra» à la fin de l’année pour une infirmière de nuit».
«Pour l’urologie, la nouvelle organisation sera sans coût supplémentaire pour les patients».
«On va avoir un bon énorme en terme de prise en charge des patients».
«Le robot sera utilisé en urologie, en chirurgie digestive et en chirurgie gynécologique».
Vice-présidente du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté en charge des sports, Laëtitia Martinez, dans une interview, évoque l’engouement autour du mondial féminin. Elle souligne aussi la démarche volontariste de la Région pour développer et soutenir le sport féminin.
Juste avant les grandes vacances, le Maire David Marti se livre dans une interview à creusot-infos.
Gratuité à la piscine, espace Simone Veil, démolition de la Tour Jaurès et à la Molette, travaux dans les équipements sportifs… Le Maire répond aussi au sujet des prochaines élections municipales.
Écouter, lire, voir
> ECONOMIE > En Saône-et-Loire

SAÔNE ET LOIRE : Zones défavorisées simples : si chacun prenait ses responsabilités ?

21/01/2019 18:29Lu 1255 foisImprimer l’article
La FDSEA et les Jeunes Agriculteurs du 71 en appellent au préfet.
Communiqué :
Huit communes de Saône-et-Loire : Berzé-le-Chatel, Bissy-sous-Uxelles, Blanot, Bray, Chapaize, Chissey-lès-Mâcon, Cortambert, Donzy-le-Pertuis sont exclues de la Zone Défavorisée Simple (ZDS) alors même qu’elles répondent aux critères de handicaps naturels fixés par l’Union Européenne.

Un combat exemplaire se termine. Les agriculteurs concernés, appuyés par les réseaux FDSEA et JA, ont été soutenus par les Communes, la Communauté de Communes du Clunisois, les Parlementaires, le Département, et les organisations professionnelles qui ont fait bloc, en vain !
Aujourd’hui, les réseaux FDSEA et JA, après plusieurs années de combat syndical acharné, expriment leur solidarité avec les éleveurs concernés.
« Ne vous découragez pas, nous ne lâchons rien ! »

Le Ministre de l’agriculture Didier GUILLAUME, qui a pourtant compris l’enjeu ZDS, partage l‘analyse pour nos 8 communes, comprend l’erreur initiale, mais s’en remet à l’avis de ses services. En conséquence, nous engagerons au plus vite un recours juridique contre cette décision technocratique si loin de la réalité de vos exploitations.

Nous voulons aussi exprimer avec force toute notre reconnaissance à ceux qui se sont impliqués et encore davantage aux élus locaux les plus engagés, qui honorent leur fonction de conseillers, de Maires ou de Président.
Certains d’entre eux face à ce classement insupportable, par conviction, par cohérence, ont décidé de présenter leur démission. Nous respectons ce choix, mais espérons néanmoins, qu’ils sauront prendre du recul et terminer leur mandat.
Ce n’est pas à eux d’assumer les conséquences de dysfonctionnements qui engage la compétence de hauts fonctionnaires et la responsabilité de l’État français, et de lui seul.

À la veille du grand débat national, nous osons croire que Monsieur le Préfet de Saône-et-Loire, dont l’administration n’a, à aucun moment, pu peser sur ce dossier, saura prendre la bonne décision lorsque les démissions des élus concernés seront sur son bureau.