mardi 23 avril 2019

Nombreuses Offres de Pâques

(Dipladénias, vivaces, plantes à massif, tomates et légumes d’été)

Vente de poules pondeuses

Ouverture Dimanche et Lundi de Pâques de 9h à 12h

Édito
Les faits très graves qui se sont produits lundi matin, ont révélé autant le manque de respect et de politesse, que cette violence qui n’en finit plus de s’incruster dans les têtes, dans les esprits et donc bien malheureusement dans les actes.
Questions à...
Le vice-président de la Région Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées est catégorique : «On sait s’adapter, on sait être réactif et on peut voter un financement exceptionnel»
Elu lundi après-midi nouveau Président de la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire, Bernard Lacour entend mener une présidence de combat. Pour défendre l’agriculture «contre les attaques menées par des minorités». C'est ce qu'il affirme dans une longue interview qu'il a accordée à creusot-infos.
«88% de la société française apprécie notre agriculture et ses agriculteurs et on entend que les minorités»
«L’agriculture française c’est la qualité et la traçabilité»
«L'engagement du conseil départemental a été vital»
«Dans la Communauté Le Creusot - Montceau, on va franchir un cap dans la gestion de l’eau».
Dans une longue interview à creusot-infos, le Député européen sortant, 3ème sur la liste «Les Républicains», n’est pas tendre avec le Président de la République.
«Ce Président est très tacticien et très habile»
«Le grand débat c’est quand même un aveu d’échec».
Alstom, Nadine Morano, Rachida Dati, référendum, immigration, l’élu bressan n’élude aucun sujet.
Écouter, lire, voir
> ECONOMIE > En Saône-et-Loire

SAÔNE ET LOIRE : Zones défavorisées simples : si chacun prenait ses responsabilités ?

21/01/2019 18:29Lu 1145 foisImprimer l’article
La FDSEA et les Jeunes Agriculteurs du 71 en appellent au préfet.
Communiqué :
Huit communes de Saône-et-Loire : Berzé-le-Chatel, Bissy-sous-Uxelles, Blanot, Bray, Chapaize, Chissey-lès-Mâcon, Cortambert, Donzy-le-Pertuis sont exclues de la Zone Défavorisée Simple (ZDS) alors même qu’elles répondent aux critères de handicaps naturels fixés par l’Union Européenne.

Un combat exemplaire se termine. Les agriculteurs concernés, appuyés par les réseaux FDSEA et JA, ont été soutenus par les Communes, la Communauté de Communes du Clunisois, les Parlementaires, le Département, et les organisations professionnelles qui ont fait bloc, en vain !
Aujourd’hui, les réseaux FDSEA et JA, après plusieurs années de combat syndical acharné, expriment leur solidarité avec les éleveurs concernés.
« Ne vous découragez pas, nous ne lâchons rien ! »

Le Ministre de l’agriculture Didier GUILLAUME, qui a pourtant compris l’enjeu ZDS, partage l‘analyse pour nos 8 communes, comprend l’erreur initiale, mais s’en remet à l’avis de ses services. En conséquence, nous engagerons au plus vite un recours juridique contre cette décision technocratique si loin de la réalité de vos exploitations.

Nous voulons aussi exprimer avec force toute notre reconnaissance à ceux qui se sont impliqués et encore davantage aux élus locaux les plus engagés, qui honorent leur fonction de conseillers, de Maires ou de Président.
Certains d’entre eux face à ce classement insupportable, par conviction, par cohérence, ont décidé de présenter leur démission. Nous respectons ce choix, mais espérons néanmoins, qu’ils sauront prendre du recul et terminer leur mandat.
Ce n’est pas à eux d’assumer les conséquences de dysfonctionnements qui engage la compétence de hauts fonctionnaires et la responsabilité de l’État français, et de lui seul.

À la veille du grand débat national, nous osons croire que Monsieur le Préfet de Saône-et-Loire, dont l’administration n’a, à aucun moment, pu peser sur ce dossier, saura prendre la bonne décision lorsque les démissions des élus concernés seront sur son bureau.