samedi 23 septembre 2017
Sondage
Craignez-vous une pénurie de carburant avec la grève des routiers ?
Questions à...
Hôpital de Montceau... Cinémas de Torcy et de Montceau... Avenir de son parti Les Républicains… La Maire de Montceau évoque tous les sujets dans une interview à creusot-infos.
Dans une interview à creusot-infos, le chef du groupe PS au conseil régional et sénateur socialiste, évoque la crise de la gauche, la crise du PS. Il répond aussi aux critiques de la droite et du centre.
Avenir du PS, République en Marche, Insoumis, pont de la gare, rue de l’étang de la Forge, Mach 2, rentrée des classes, cantines scolaires, semaine de 4 jours et demi dans les écoles, politique du Gouvernement… David Marti fait un vaste tour d’horizon dans une interview de rentrée accordée à creusot-infos.
Écouter, lire, voir
> ECONOMIE > En Saône-et-Loire

SAONE-ET-LOIRE : Michel Suchaut (Le Creusot) est le nouveau Président de la CCI

21/11/2016 16:15Lu 7424 foisImprimer l’article
Désigné par le MEDEF comme le chef de file de ses candidats, le Creusotin Michel Suchaut a remporté haut la main l'élection ce lundi après-midi.
Il est le nouveau Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Saône-et-Loire.
Les élections pour désigner les nouveaux membres de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) de Saône-et-Loire devaient avoir lieu entre le 20 octobre et le 2 novembre. Un scrutin important, puisque les membres élus devaient désigner leur nouveau Président. En effet, Bernard Echalier, le président sortant, ne pouvait pas prétendre à un nouveau mandat.
Le MEDEF de Saône-et-Loire et la CGPME de Saône-et-Loire avaient décidé de faire liste commune (voir ci-dessous).
Le 4 octobre dernier, creusot-infos avait révélé en exclusivité que le Creusotin Michel Suchaut avait la faveur des pronostics. En effet, le conseil d’administration du MEDEF de Saône-et-Loire avait voté une large majorité pour qu’il soit, selon l’expression, son «chef de file» dans la liste paritaire entre le MEDEF et la CGPME.
Après le vote des entreprises, c'est ce lundi à Mâcon qu'avait lieu l'élection du Président. Une élection à laquelle Gilles Penet, patron de la CGPME en Saône-et-Loire, prétendait également.
MEDEF et CGPME, dans la droite ligne de la composition de la liste commune et paritaire, avec 25 élus chacun. L'élection a vu se dégager une majorité écrasante pour Michel Suchaut. Le Creusotin a en effet obtenu 32 voix, dont 14 à Gilles Penet et 4 abstentions. Une victoire, pour le symbole à la «François Fillon», si l'on peut dire, au lendemain du 1er tour de la Primaire de la droite et du centre...
Les 32 voix obtenues par Michel Suchaut montrent que sept membres de la CGPME ont voté pour lui le représentant du MEDEF. Ce qui par la même traduit un désaveu cinglant pour Gilles Penet qui à l'occasion d'une conférence de presse avait estimé que la Présidence devait lui revenir.
Selon plusieurs éléments portés à la connaissance de creusot-infos, il semblerait que les déclarations de Gilles Penet, sous forme d'attaques en direction des groupes industriels en Saône-et-Loire, accusés de supprimer des emplois, quand les petits patrons de la CGPME eux en créeraient, soient très très mal passées.
Certains membres de la CGPME y ont vu «des attaques gratuites et peu en adéquation avec les actes des grands groupes industriels en Saône-et-Loire», selon l'expression même d'un membre de la CGPME, auprès de creusot-infos, qui nous avait cependant demandé de ne pas médiatiser ses propos avant l'élection, «pour ne pas mettre de l'huile sur le feu, alors même que nombre de petites et moyennes entreprises du département travaillent en sous-traitance pour des groupes industriels, ce que tout le monde sait au Creusot et dans la Communauté Urbaine, notamment...»
Gageons que Michel Suchaud, connu pour être un homme de dialogue, aura à cœur de recoller les morceaux, après une élection qui de toute évidence laissera des traces. Sans doute plus au sein de la CGPME qu'entre le MEDEF et la CGPME de Saône-et-Loire.
Rappelons que Michel Suchaut est le dirigeant qui a créé et développé l’entreprise Vitaris, établie au Creusot. En moins de trois décennies cette entreprise de services à la personne s’est imposée comme le numéro un français de la téléassistance. Il en est le directeur général.
Michel Suchaut est administrateur du MEDEF de Saône-et-Loire qui avait donc choisi d’en faire son chef de file pour la Présidence de la première Chambre de Commerce et d’Industrie de Bourgogne.
Alain BOLLERY