lundi 22 janvier 2018
Édito
De Notre Dame des Landes au Center Parcs du Rousset, c’en est fini des grands projets «Zadéifiés»
Sondage
Approuvez-vous la limitation de la vitesse à 80 km/heure sur les routes départementales et nationales ?
  • Oui
     25% 5159
  • Non
     74% 14996
Questions à...
L’ancien secrétaire d’Etat à l’industrie de François Hollande répond à creusot-infos sur Framatome et sur l’avenir du nucléaire. Un dossier sur lequel il a été très impliqué quand il était à Bercy.
«Oui, je le dis clairement, en France il faut remplacer les anciennes centrales nucléaires par de nouvelles centrales EPR»
L’élue du Creusot est à la tête d’un budget important au Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté. Dans une interview elle trace les perspectives 2018. Avec un appel à projets pour l’ensemble des clubs.
Le vice-président du Conseil Régional Bourgogne - Franche-Comté en charge de l’économie a répondu à nos questions.
> ECONOMIE > En Saône-et-Loire

SAINT-SERNIN-DU-BOIS : L'entreprise CIVM travaille pour la fusée Ariane 6

04/12/2017 03:17Lu 4128 foisImprimer l’article
La spécialité de l'entreprise c'est la chaudronnerie et la mécano-soudure, c'est son cœur de métier, et historiquement elle a toujours fait des grosses pièces.Pour Ariane 5, mais aussi pour Airbus...
CIVM, l'entreprise de chaudronnerie industrielle de la vallée du Mesvrin se porte bien. Installée route de Marmagne sur Saint-Sernin du bois, CIVM est un acteur économique local impliqué et important dans le domaine de la chaudronnerie – mécano-soudure avec une équipe composée de 15 professionnels.
Lors des pics d’activité son effectif peut monter jusqu’à 25 personnes avec renfort par personnel intérimaire qualifié. L’entreprise accueille également des jeunes de bac pro ou BTS en stage (4 à 6 par an) pour les ouvrir et les former à ses métiers.

Un certain savoir-faire


CIVM revendique un savoir-faire certain sur les gros équipements (jusqu’à 30 voire 40 tonnes) et une production allant crescendo dans un domaine où sa réputation a progressivement franchi les limites de la région Bourgogne.
Après avoir travaillé sur des outillages pour Ariane 4 et Ariane 5 Évolution, l'entreprise se développe et a même loué des locaux sur Montchanin afin de produire des pièces de grandes dimensions pesant jusqu'à 25 tonnes. « Ce qui nous a permis de réaliser des pièces pour une machine de soudage du réservoir d'Ariane 6...» annoncent en cœur Philippe Gondcaille et Alain Borne qui dirigent l'entreprise. De fait, sept gros bâtis mécanosoudés, réalisés en partenariat avec une société d'usinage ont quitté l'entreprise pour Saint-Chamond. La machine de soudage, peinte, usinée et montée, devant être opérationnelle en 2019.

3 500 heures de travail


Cette commande spécifique représentait 3 500 heures de travail à la société de St-Sernin qui a dû fonctionner en deux postes de 8 heures pour répondre aux objectifs et exigences du client en termes de délais. « Nous avons réalisé ces pièces en juillet, août et septembre...» précise Alain Borne, le responsable technique et commercial, qui rappelle que cette commande sera suivie d'un second dossier à traiter pour le même partenaire, s'agissant cette fois de réaliser tout prochainement un outillage de moulage, toujours pour Ariane 6.
Cette nouvelle commande représente 600 nouvelles heures de travail (soudure, chaudronnerie, mise en forme...) pour CIVM.

Des locaux trop petits et d’accès difficile pour les convois exceptionnels


Pour Philippe Gondcaille, la réalisation de pièces importantes et de gros gabarits n'est pas une nouveauté. « Notre spécialité c'est la chaudronnerie et la mécano-soudure, c'est notre cœur de métier, et historiquement nous avons toujours fait des grosses pièces comme des cuves de transformateurs, des enceintes de soudage pouvant atteindre jusqu'à 38 tonnes (à destination de la Chine), ou plus récemment, une série de 24 châssis pour des lignes de montage de l'A350 pour Airbus ».
Mais il reconnaît très justement que le coût mis dans la location de locaux, apporte un meilleur confort de travail avec des moyens de levage adaptés et permet surtout aux responsables d'envisager d'autres possibilités, en termes de prises de commandes de ce type. « Un exemple : sur le site de St-Sernin, l'accès à la société nous pose problème, économiquement, il devient vital de faire quelque chose...» lance le gérant de la société, qui cherche à donner de nouvelles impulsions à CIVM, en construisant une extension sur Saint-Sernin ou ailleurs.
« Nous sommes à l'étroit aujourd'hui ici à St-Sernin, les commandes rentrent bien et nous pensons effectivement à un renforcement de nos moyens et de nos équipes pour répondre aux attentes de nos clients actuels et futurs...».
Manière aussi de conserver la réputation de l'entreprise comme sa réactivité et les compétences de ses collaborateurs reconnues vis à vis d'une quarantaine de clients réguliers dont plusieurs travaillent pour Airbus, NFM, Jeumont Schneider Transformateurs, AREVA, ERMONT-FAYAT, FREYSSINET Saint Eusèbe, FREYSSINET INTERNATIONAL...
Autant de défis relevés au quotidien pour cette PME qui se développe peut-être discrètement... mais sûrement.
JC PIERRAT

REPÈRES
CIVM (Chaudronnerie Industrielle Vallée du Mesvrin), 1915 Route de Marmagne.71200 Saint-Sernin-du-bois
Tél : 03 85 56 04 02
Mail : civm@wanadoo.fr
www.civm-chaudronnerie.fr
Matières travaillées : Aciers, aciers HLE, inox, aluminium.
Réalisation de pièces unitaire et petites séries.
Étude et réalisation de machines spéciales, maintenance industrielle, tests en charge