jeudi 30 mars 2017
Sondage
Les gendarmes doivent-ils protéger les grenouilles à l'Etang de la Noue ?
> ECONOMIE > En Saône-et-Loire

LE CREUSOT : L'IRM est arrivée à l’Hôtel-Dieu

02/11/2016 16:20Lu 15119 foisImprimer l’article
ACTUALISE Mercredi à 16h20 : La nouvelle IRM va consacrer l’Hôtel-Dieu comme un établissement central en Saône-et-Loire.
L’IRM sera en effet la seule du département à fonctionner 24 heures sur 24.
Ce sera un plus en cancérologie, et en gynécologie, notamment pour les cancers de la prostate, du sein, mais aussi en orthopédie.
Une date est fixée pour les premiers rdv.
Notre reportage photos de l'arrivée de l'IRM et tout ce qu'il faut savoir.
C’est fait ! 32 ans et pile une semaine après l’arrivée du premier scanner de l’Hôtel-Dieu – c’était le 26 octobre 1984 – c’est sa première IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) qui a est arrivée ce mercredi 2 novembre dans l’établissement hospitalier du Creusot.
L’accouchement s’est effectué sans douleur, puisque les opérations se sont déroulées selon un protocole qui n’a connu aucun incident. Ainsi que nous l’avions annoncé, c’est peu après 10 heures qu’un semi remorque avait amené le colis de 4 tonnes à l’arrière de l’établissement.
En début d’après-midi, un camion grue est arrivé pour permettre d’abord de déposer les armoires à l’intérieur du service imagerie du Docteur Morin, et ensuite le plus gros élément de l’IRM, à savoir l’aimant !
Une opération forcément très spectaculaire qui a comblé d’aise Philippe Bucheret, directeur de l’Hôtel Dieu et le Docteur Morin, radiologue qui assure la direction privée du service de radiologie et d’imagerie.
Le temps de l’installation définitive, avec l’assemblage de tous les éléments, leurs raccordements électriques et informatiques, le temps des premiers essais, et c’est à la fin du mois de novembre que les premiers examens pourront être effectués.
«D’ici là, trois manipulatrices directement dédiées à l’IRM seront formées», indique le Docteur Morin. Et il manque pas de préciser le plus important : «Cette IRM sera la seule du département de Saône-et-Loire à fonctionner 24 heures sur 24. Chaque employé appelé à effectuer les gardes de nuit sera donc formé pour le diagnostic des AVC, car on sait qu’en cas d’AVC il faut pouvoir détruire le caillot de sang dans un délais de 6 heures.
L’AVC est en fait un des deux problèmes de santé à traiter dans l’urgence. «L’autre est la compression médullaire, mais on voit avoir environ un cas par an pour une agglomération comme Le Creusot», précise le Docteur Morin.
L’entrée en fonction de l’IRM au Creusot devrait donc réduire le nombre de transports sanitaires par hélicoptère jusqu’à Dijon. «Mais pour les ruptures d’anévrisme c’est toujours le CHU de Dijon avec des transports d’urgence par hélicoptère», souligne encore le Docteur Morin.
L’IRM va en tout cas permettre à l’Hôtel-Dieu du Creusot d’être au top, au nec plus ultra en matière de diagnostics et d’évaluations pour tout ce qui concerne l’urologie et notamment le cancer de la prostate, en gynécologie, pour le cancer du sein et pour l’orthopédie.
La potentialité de l’IRM du Creusot, de dernière génération et qui offre la particularité d’être silencieux, est de pouvoir effectuer jusqu’à trois examens à l’heure. Soit de 30 à 40 examens par jour, suivant les besoins.
Alain BOLLERY

Premier RDV à partir du 14 novembre
Pour les premiers examens attendus pour la fin du mois de novembre, c’est à partir du lundi 14 novembre que les RDV seront enregistrés et notifiés pour le nouvel IRM de l’Hôtel-Dieu.


Lire notre précédent article :
Cet équipement conçu par General Electric est de dernière génération. Il permettra l’exploration de l’ensemble des pathologies orthopédiques, neurologiques, digestives, urinaires, rachidiennes, oncologiques, gynécologiques et sénologiques. L’IRM est un examen qui permet d’obtenir des vues en deux ou trois dimensions de l’intérieur du corps, complétant les examens à visée diagnostique que sont la radiologie conventionnelle, l’échographie et le scanner.
Cette IRM est dotée d’un mode « silence » et son environnement est agencé de telle sorte à améliorer le bien-être du patient et diminuer son appréhension : anneau de 70 cm de diamètre (le plus grand du marché) limitant l’oppression et la claustrophobie de la patientèle, possibilité d’écouter de la musique, environnement lumineux adapté au patient avec projection d’image sur le plafond.
Pour une meilleure prise en charge des patients
Avec l’arrivée de cette IRM, l’hôpital Hôtel-Dieu du Creusot sera le seul établissement de santé du département à prendre en charge des patients 24h/24 pour les pathologies spécifiques. Son installation proche du service des urgences permettra d’assurer une meilleure prise en charge des AVC et ainsi d’en améliorer le pronostic.
La prise de rendez-vous sera également simplifiée et plus rapide avec du personnel formé spécifiquement. Le standard dispose de 8 lignes téléphoniques groupées.
L’Hôtel-Dieu et le Centre d’imagerie de la Verrerie mettent désormais à disposition de la patientèle un plateau d’imagerie complet avec de la radiologie conventionnelle, échographie, scanner et IRM permettant aux médecins de définir l’examen diagnostic le plus pertinent et ainsi répondre au mieux aux besoins des patients.
Arrivée de l’IRM
L’aimant de l’IRM de 5  tonnes est arrivé à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle samedi 22 octobre 2016 en provenance de Caroline du Sud USA et achèvera sa course mercredi 2 novembre 2016 entre 11h et 12h à l’Hôpital Hôtel-Dieu du Creusot par convoi exceptionnel.
Courant décembre, sera organisée une opération porte ouverte.
En quelques chiffres
Budget équipement : 1,2 million d’euros
Budget travaux : plus de 450 000 euros
Arrivée de l’IRM : 2 novembre 2016
Début de l’activité IRM en novembre

Le service sera ouvert du lundi au vendredi de 8h00 à 18h00 pour les rendez-vous programmés et ouvert 24h/24 pour les urgences.